Logitech G403 Prodigy

Note GamerTech
Les points clés
  • Souris gamer sans-fil
  • Connexion LightSpeed - Zéro latence
  • Capteur optique 12 000 DPI
  • 6 boutons programmables
  • Eclairage RGB
Où l'acheter ?

Voir l'offre

Test Logitech G403 Prodigy Wireless

Prodigy. C’est le doux nom de la toute nouvelle gamme de périphériques gaming proposée par la marque en cette fin d’année 2016. On y retrouve un casque (le Logitech G231), un clavier à membranes (le Logitech G213) et enfin une souris, la Logitech G403 Prodigy. Cette dernière est d’ailleurs proposée en deux versions, un modèle filaire et un autre sans-fil sur lequel nous allons nous attarder aujourd’hui.

L’idée derrière cette gamme Prodigy est de proposer un attirail complet pour les joueurs en herbes, souhaitant se lancer dans le monde du PC Gaming sans forcément nécessiter des fonctionnalités particulièrement avancées, mais surtout sans se ruiner. Une vision bien différente de certains produits de la gamme de Logitech G, à l’image des souris Logitech G900 Chaos Spectrum ou Logitech G Pro qui elles visent un public adepte de performances brutes, notamment pour l’eSport.

Logitech G403 Prodigy Wireless

Venant dans un sens remplacer la Logitech G402 Hyperion Fury (qui reste évidemment disponible), la nouvelle G403 Prodigy se distingue par sa relative simplicité à l’égard des précédentes souris de la marque. Un design épuré, moins de boutons mais l’arrivée du sans-fil et d’un capteur 12 000 DPI. Un choix qui pourrait s’avérer payant pour séduire les nouveaux joueurs, d’autant plus que de plus en plus font le choix d’installer leur ordinateur dans le séjour pour jouer confortablement depuis le canapé.

Commercialisée au tarif de 119.00€ dans sa version sans-fil, et 69.99€ dans sa version filaire, la Logitech G403 Prodigy n’est pas donnée pour autant, malgré son positionnement entrée/milieu de gamme. Est-elle à la hauteur pour venir rivaliser avec des modèles comme la Razer DeathAdder Chroma (voir le prix ici) ou encore les différentes souris Zowie ? Réponse après une dizaine de jours d’essais.

Unboxing

Côté packaging, rien de bien impressionnant avec cette petite G403. On retrouve les couleurs habituelles de la gamme Gaming du constructeur, ainsi que des présentations rapides des principaux points clés de la souris. L’accent est évidemment mis sur la connexion sans-fil ou encore le rétroéclairage RGB.

Packaging de la Logitech G403

A l’intérieur de la boite, la souris est accompagnée de plusieurs accessoires :

  • Un câble tressé pour recharger la batterie ou utiliser la souris en filaire
  • Un dongle USB faisant office de transmetteur sans-fil
  • Un adaptateur pour venir connecter le dongle au câble, afin de le rapprocher de la G403
  • Un poids amovible de 10 g pour lester la souris
  • Un manuel d’utilisation très bref ainsi qu’un livret de garantie

Unboxing Logitech G403 Prodigy Wireless

L’ensemble est plutôt bien emballé, notamment au niveau du câble enroulé de façon à éviter de trop le plier. Un exemple à prendre pour les autres marques.

Design & ergonomie / Confort et simplicité sont les maitres-mots

Dès le premier coup d’œil, on peut que constater que nouvelle G403 Prodigy n’a plus grand-chose à voir avec la G402 Hyperion Fury. Exit le design TRON-esque et les lignes très anguleuses de la précédente version, pour en quelques sortes un retour aux sources. La nouvelle souris de Logitech opte en effet pour un design largement plus passe-partout, avec une ergonomie qui semble particulièrement bien travaillée et confortable.

Souris gamer sans-fil

Vue dans sa globalité, la G403 Prodigy n’est pas sans rappeler certains modèles largement plébiscités par les joueurs, et notamment la Razer DeathAdder Chroma. Des courbes jusqu’au positionnement des boutons en passant par les dimensions, difficile de nier l’inspiration tant les deux modèles se ressemblent.

Le gabarit est plutôt standard, avec des dimensions de 124 mm x 68 mm x 43 mm. Sur la balance, la souris affiche un poids de 107.2 g, ce qui s’avère particulièrement léger pour un modèle fonctionnant sans-fil. A titre de comparaison, l’excellente Logitech G502 pèse 121 g alors que la DeathAdder culmine à 107 g, mais il s’agit dans les deux cas de modèles filaires.

Souris gamer de la gamme Logitech Prodigy

Le look de la souris est de son côté plutôt sobre, et rien ne différencie vraiment la G403 Prodigy d’un modèle destiné à la bureautique, si ce n’est son rétroéclairage personnalisable. En clair, on est très loin du design d’une Mad Catz R.A.T. Pro X, et certains devraient sans doute apprécier. Les finitions sont très bien réalisées, sans la moindre vis apparente. L’ensemble apparait également robuste et devrait tenir sur la durée.

Place maintenant aux détails, avec comme d’habitude la partie supérieure de la souris dans un premier temps. On y retrouve les deux boutons principaux, conçus de façon séparée et bien délimitée. Plutôt larges, ils disposent d’une forme concave offrant une bonne stabilité à l’utilisation. La réactivité est excellente, notamment grâce à un système à ressort maintenant en permanence une tension optimale.

Souris avec boutons mécaniques

Au centre, une molette crantée vient compléter ces deux premiers boutons. Elle est construite en caoutchouc rigide et texturé, apportant un grip correct lors de l’utilisation. Une ligne rétroéclairée coupe cette molette en deux, pour un effet lumineux plutôt réussi. Le défilement n’est ni trop libre ni trop cranté et devrait convenir à la plupart des utilisateurs. Notez cependant que le défilement vers le haut est un peu bruyant à notre goût, sonnant un peu « creux ».

Zoom sur la molette en gomme

Derrière la molette, on retrouve un bouton permettant de cycler sur les différents niveaux de sensibilités préprogrammés. Un atout qui sera notamment utilisé par les joueurs de FPS, afin de basculer d’un réglage DPI à l’autre selon les situations et le armes.

Les deux façades de la Logitech G403 Prodigy disposent d’un revêtement en soft-touch. Il se montre très agréable au toucher tout en apportant un léger grip supplémentaire. Du côté droit, pas grand-chose de plus à ajouter puisque celui-ci se veut on ne peut plus simple. L’absence de boutons sur cette façade limitera en règle générale l’utilisation de la souris aux droitiers.

Souris gamer avec grip en élastomère

Sur la façade gauche, on retrouve deux boutons venant s’actionner via le pouce. A la différence des précédents modèles de chez Logitech, ces boutons sont bien mieux placés et surtout plus imposants. On pourra par défaut les utiliser pour la navigation Précédent/Suivant mais également y affecter les actions de son choix via le logiciel de Logitech. On peut par exemple imaginer un raccourcis « Sniper », puisque le bouton prévu à cette effet sur la Logitech G402 disparait avec cette nouvelle version.

Vue façade de la Logitech G403

C’est tout côté boutons, ce qui nous amène à un total de 6 actions en comptabilisant le clic de la molette. Dans l’idée, ce sera largement pour la plupart des jeux, à l’exception des MMO et MOBA où de nombreux joueurs affectionnent les souris plus complètes. On vous invite d’ailleurs à consulter notre dossier sur les meilleurs modèles de souris MMO/MOBA pour en savoir plus.

En retournant la souris, on découvre trois patins en téflon. Deux larges sont positionnés à l’avant et à l’arrière de la Logitech G403, alors qu’un troisième plus compact entour le capteur optique de chez PixArt. Souris sans-fil oblige, on retrouve également un switch ON/OFF à l’arrière afin de mettre sous ou hors tension le mulot.

Zoom sur les patins en téflon de la souris

Dernier point concernant la base de la G403, la présence d’une petite trappe permettant de venir placer un poids de 10 g afin de lester la souris. Elle est maintenue par un système aimanté puissant et surtout pratique à utiliser. L’ajout ou le retrait du poids se fait en quelques secondes, mais la différence de 10 g peine à vraiment se faire ressentir à l’utilisation.

Souris gamer avec leste 10g

A l’avant de la souris, on retrouve un port micro-USB qui pourra être utilisé pour relier la G403 à son câble amovible. Son utilisation est double : utiliser la souris en mode filaire, ou bien recharger la batterie interne pour l’utilisation sans-fil. Un petit mot sur le câble, de très bonne facture puisqu’il est tressé et mesure environ 1.8 m.

Connexion filaire de la Logitech G403 Wireless

On termine avec la prise en mains de la souris, qui pourra logiquement s’adapter à la plupart des joueurs. De par sa taille, les amateurs de Palm Grip, Claw Grip et Fingertips Grip devraient pouvoir contrôler la souris sans le moindre problème tout en profitant de son excellent confort.

Confort de la Logitech G403 Prodigy

Mise en route / Du Plug-and-Play version Wireless

L’installation de la souris se réalise en un éclair et ne demande pas la moindre installation. En clair, il suffit simplement de venir connecter le dongle USB sur un des ports de votre ordinateur (ou à sa rallonge) puis d’activer la souris via le bouton positionné sur son dos. L’appairage s’effectue en moins d’une seconde et on peut profiter de la connexion sans-fil jusqu’à une dizaine de mètres.

Souris gaming wireless

Fonctionnalités / Un logiciel toujours au top

La G403 est compatible avec le Logitech Gaming Software, à l’image de tous les récents produits de la gamme. Comme nous l’avions déjà expliqué à de nombreuses reprises lors de nos précédents essais, il s’agit de l’un des outils les plus réussis du marché, offrant de nombreuses options tout en restant intuitif, même pour les néophytes. Le téléchargement se réalise depuis le site de la marque et l’installation se fait très rapidement. Une fois en place, le logiciel à l’avantage de ne consommer que très peu de ressources, à la différence de celui de la G.Skill Ripjaws MX780 par exemple.

Logiciel pour souris G403

Depuis le logiciel, on pourra facilement reprogrammer les différentes actions affectées à chacun des 6 boutons. Dans chaque cas, il est possible de choisir entre plusieurs catégories d’actions ou bien de créer ses propres combinaisons ou macros. Les possibilités sont très nombreuses et là-encore chacun devrait pouvoir trouver son bonheur en termes de personnalisation.

Comme pour les autres souris de la marque, on pourra également ajuster différents niveaux de sensibilités (jusqu’à 12 000 DPI) mais également le taux d’interrogation (jusqu’à 1000 Hz). Une nouvelle fois, tout ceci est très intuitif. Il est aussi possible de créer différents profils

Configuration des boutons sur souris gamer PC

En ce qui concerne le rétroéclairage, un onglet est entièrement dédié à la fonctionnalité. Il est possible de choisir la couleur et l’effet des deux zones, à savoir la molette et le logo G positionné sur le repose-paume. Comme souvent, il s’agit ici plus d’un gadget qu’autre chose, et seul SteelSeries offre aujourd’hui des fonctionnalités vraiment avancées sur ce domaine via son option GameSense (lire notre essai de la SteelSeries Rival 500). Notez qu’il est possible de désactiver le rétroéclairage RGB de la Logitech G403, ce qui aura pour effet d’augmenter l’autonomie d’une dizaine d’heures, ce qui est loin d’être négligeable. Notez également qu’il est possible de synchroniser l’éclairage entre les différents périphériques compatibles de la marque.

Rétroéclairage souris Logitech G

Un écran est d’ailleurs prévu spécifiquement pour gérer les options de la batterie interne de la souris. On pourra à tout moment consulter l’autonomie restante, mais également ajuster quelques paramètres concernant son utilisation et la mise en veille par exemple. Comptez environ 20 heures par charge, ce qui est plus que correct.

Une fois votre configuration en place, que ce soit au niveau des actions, de la sensibilité ou du rétroéclairage, il est possible de l’affecter à un profil particulier. Chaque profil peut ensuite être automatiquement chargé lors du lancement d’un jeu ou d’une application.

Gestion de l'autonomie de la souris sans-fil

Il est également possible de stocker votre configuration sur la mémoire interne de la souris, lorsque vous devez vous déplacer chez un ami ou à une compétition. Dommage que Logitech opère ici un retour en arrière, puisque les anciens modèles de la marque permettaient d’embarquer jusqu’à trois profils différents dans la mémoire interne.

Performances / Un capteur qui continue de faire ses preuves

Place maintenant aux performances, et sur ce point, la Logitech G403 Prodigy Wireless n’a rien à envier aux meilleurs modèles du marché. Equipée d’un capteur optique PixArt PMW3366 pouvant offrir une sensibilité de 12 000 DPI, elle reprend dans l’idée ce que l’on avait découvert sur l’excellente Logitech G900, la souris la plus avancée de la marque.

En pratique, le capteur offre une réactivité exemplaire et une précision s’approchant de la perfection. La sensibilité maximale de 12 000 DPI laisse également une large marge pour les années à venir, même avec la croissance impressionnante des résolutions d’écrans. En clair, si la G403 est pensée pour les nouveaux venus dans le monde du gaming, elle pourra vous suivre jusqu’à vos premières compétitions sans le moindre souci.

Souris gamer sans-fil et sans latence

Concernant la latence en utilisation sans-fil, toujours rien à signaler. La connexion 2.4 Ghz fonctionne parfaitement, avec un taux de réponse de 1 ms. A l’heure actuelle seuls Logitech et Razer (avec la Mamba Chroma) offrent de telles performances en sans-fil.

Pour se faire une meilleure idée de l’utilisation in-game, la souris est passée par les classiques de notre bibliothèque. De Overwatch à FFXIV en passant par Rise of the Tomb Raider et Hotline Miami 2. Dans la grande majorité des cas, elle s’en sort parfaitement bien et offre un excellent compromis entre confort et réactivité. Seuls les joueurs de MOBA et MMO se sentiront moins à l’aise avec la G403 Wireless, qui manquera cruellement de boutons.

Performances de la souris Logitech G403

Sur les FPS, la souris rivalise avec la Razer DeathAdder, mais comme sur le modèle de Razer on regrette l’absence d’un bouton Sniper, d’autant plus qu’il était présent sur la G402. Pour les amateurs de CS:GO on ne saura que conseiller la Corsair M65 RGB qui reste un de nos modèles favoris.

A l’utilisation, le seul véritable point négatif concernant la nouvelle souris de Logitech se situe au niveau des boutons latéraux. Ces derniers sont à notre goût trop sensibles et on se retrouve très souvent à activer les deux simultanément lorsqu’on enfonce un peu le pouce.

Conclusion

La nouvelle Logitech G403 Prodigy Wireless se veut à la fois simple et efficace. Dans l’idée, le pari est clairement réussi puisque la souris propose effectivement un design relativement basique mais clairement bien soigné et s’adaptant facilement à la majorité des joueurs. La qualité de fabrication est comme souvent au rendez-vous avec Logitech, et les fonctionnalités plutôt complètes.

Essai Logitech G403

L’atout principal de la G403 Wireless, c’est bien évidemment sa connexion sans-fil. Face à la Razer Mamba ou tout simplement sa grande sœur la G900, la G403 jouit d’un tarif plus avantageux sans pour autant faire l’impasse sur ses performances grâce à un capteur particulièrement efficace. Pour autant, commercialisée à 119€ la souris ne reste pas donnée, surtout pour les nouveaux venus dans le monde du gaming. Une version filaire, identique, est également disponible pour 69.99€. Si son prix est plus intéressant, elle reste tout de même assez chère pour un modèle finalement très classique. A ce prix-là, autant opter pour une G402 (environ 49€) ou mieux une G502 (environ 69.90€) tout en restant sur la même marque.

Voir l'offre

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !