Corsair M65 RGB

Corsair M65 RGB

Commander sur Amazon

Test Corsair M65 RGB

Descendante directe de la Corsair Vengeance M65, la nouvelle Corsair Gaming M65 RGB reprend dans l’ensemble les mêmes lignes et caractéristiques qui avaient fait le succès de la précédente génération, en y ajoutant quelques fonctionnalités lui offrant un petit coup de jeune.

Comme la grande majorité des produits actuels destinés aux joueurs, cette nouvelle version n’échappe pas à la grande mode du rétroéclairage RGB, et c’est bien là une de ses principales nouveautés. Mais puisque nous n’avions pas encore eu l’occasion de vous présenter la précédente version dans les détails, il était grand temps pour nous de se rattraper avec cette M65 RGB.

Parfaite alliée du clavier Corsair K70 RGB, la nouvelle souris de la branche « Gaming » de la marque est un périphérique qui s’annonce complet et performant, notamment grâce à une ergonomie bien pensée et un capteur laser pouvant atteindre les 8200 DPI.

Corsair Gaming M65 RGB

Plutôt orientée vers les joueurs de FPS, elle est disponible aux alentours de 69€ dans deux coloris différents, noir mat ou blanc brillant. Nous avons passés quelques longues sessions de gaming à ses côtés et vous trouverez ci-dessous notre bilan complet.

Unboxing

Depuis un peu plus d’un an, Corsair, bien connu jusqu’ici pour ses boitiers, alimentation ou encore barrettes de mémoire a lancé une branche clairement orientée vers les joueurs PC. Si la marque proposait déjà des périphériques pour gamers via sa gamme « Vengeance », le nouvelle branche Corsair Gaming dispose elle d’un logo spécifique et d’un code couleur homogène à tous ses produits.

On retrouve donc la M65 RGB dans une large boite en carton rigide à l’allure plutôt sympathique, on ne devrait pas la rater dans les rayons. Sur la face avant, le constructeur présente donc son nouveau modèle de souris gamer avec une large photo et quelqu’unes de ses caractéristiques principales. Le capteur 8200 DPI ainsi que le rétroéclairage sur 16.8 millions de couleur sont évidemment mis en avant.

Boite Recto de la M65 RGB

De l’autre côté de la boite, on retrouve plusieurs vues de la souris permettant d’obtenir pas mal d’informations sur cette dernière. On découvre donc qu’elle dispose de 8 boutons programmables, d’interrupteurs Omron, d’un bouton « Snipper » ou encore d’un système permettant de régler son poids.

Côté verso de la boite

La couverture de la boite peut se déplier et il est ainsi possible d’accéder directement à la M65 RGB via un système plutôt bien pensé. En boutique, on pourra donc facilement juger de son ergonomie et de sa taille avant de passer à la caisse. Des photos supplémentaires du produit sont également présentées à l’intérieur de la couverture.

Intérieur boite souris Corsair

En ouvrant la boite, on accède évidemment à la souris une fois libérée de son moule en plastique transparent. Elle est accompagnée par d’un manuel d’utilisation relativement simple et d’un livret de garantie. Une petite mallette pour ranger les poids, comme sur le Roccat Kone XTD, n’aurait pas été de trop.

Unboxing Corsair M65 RGB

Design et ergonomie

Comme expliqué dans l’introduction, le design de la M65 RGB ne diffère pas vraiment de celui de la première version. On retrouve donc une souris de taille intermédiaire, avec néanmoins une largeur relativement importante due à sa tranche latérale gauche légèrement incurvée afin de mieux positionner le pouce.

Ses dimensions sont de 11.8cm de longueur pour 7.2cm de largeur et 3.9cm de hauteur. Côté poids, la souris affiche 140g par défaut sur la balance, mais celui-ci pourra être réduit en retirant des poids depuis sa base, nous y reviendrons un peu plus bas.

A la différence de nombreux concurrents, Corsair fait le choix d’une conception intégrant une structure en aluminium, rappelant un peu ce que l’on avait récemment vu sur la Cougar 700 M. En pratique, on obtient un produit qui s’annonce particulièrement robuste et durable, tout en évitant de trop faire gonfler son poids. Les flancs de la souris ainsi que sa partie supérieure sont eux en plastique.

La meilleure souris pour FPS

Le produit est disponible en deux coloris, une version ave plastique blanc brillant que nous testons aujourd’hui, et une seconde disposant au contraire d’un plastique noir mat légèrement rugueux.

Côté ergonomie, la souris est clairement pensée pour les droitiers, aussi bien au niveau du placement de ses boutons que de ses lignes. Aucun modèle pour gaucher n’est pour le moment disponible, et il faudra plutôt s’orienter vers un produit comme la Razer Ouroboros qui présente une symétrie parfaite.

La prise en main peut se faire aussi bien en « Palm Grip » qu’en « Claw Grip », mais clairement pas en « FingerTip » vue sa taille. Dans les deux premiers cas, elle offre un confort plutôt correct et les différents boutons restent parfaitement accessibles dans les deux cas.

Ergonomie

Vue de haut, la Corsair M65 RGB dispose de deux boutons plutôt larges permettant d’actionner les clics droit et gauche. Ces derniers sont entièrement intégrés à la coque supérieure de la souris et ne font qu’un avec le repose-paume. Cela permet en pratique de les activer sur pratiquement la moitié de la souris, même si la sensibilité est évidemment meilleure plus l’on se rapproche de l’extrémité des boutons. Notez qu’il s’agit de contacteurs Omron capables d’encaisser en théorique 20 millions de clics.

Entre ces deux boutons, on retrouve une molette lestée recouverte  d’un caoutchouc texturé au rendu très agréable. A l’utilisation, elle s’avère très silencieuses et ses différents crans sont bien marqués, permettant une très bonne précision lorsque vous faites défiler vos armes sur votre FPS favori par exemple. A la différence de la Logitech G502 Proteus Core, elle ne dispose cependant pas d’un mode de défilement libre, ni du défilement horizontal. Aussi, contrairement à la version classique, le rétroéclairage présent sous la molette est maintenant entièrement configurable parmi un panel de plus de 16 millions de couleurs.

Sélection DPI

Sous la molette, deux boutons permettent par défaut de gérer les différents niveaux de sensibilités. Une LED est présente entre ces deux boutons et permet d’associer une couleur différente à chaque niveau de sensibilité. On peut ainsi s’avoir très rapidement d’un simple coup d’œil le DPI utilisé, même en pleine partie. C’est plutôt bien pensé et souvent plus parlant que les barres de LED utilisées sur la Logitech G402 par exemple.

Sur l’arrière du repose-paume, on retrouve le nouveau logo de Corsair Gaming. Ce dernier est rétroéclairage via une LED RGB placée sous la coque et le rendu fort sympathique.

Logo Corsair Gaming

Le flanc droit de la souris ne présente pas de particularité spécifique, si ce n’est qu’il est construit dans un plastique noir mat rugueux apportant un certain grip pendant les déplacements de la souris. On aurait peut être aimé voir celui-ci un peu plus travaillé par rapport à la Corsair Vengeance M65, notamment au niveau du maintien des deux doigts restants.

Sur le côté gauche, on retrouve un plastique identique, mais cette fois-ci bien plus travaillé. Sa courbe descend légèrement afin de s’aplanir sur sa base, apportant un bon soutien au pouce durant les longues nuits de CS:GO. En plein milieu, on retrouve un large bouton rouge sur lequel une cible blanche est dessinée. Vous l’aurez compris, il s’agit évidemment du bouton « Snipper ».

Vue côté souris FPS

Pour ceux ne connaissant pas cette fonctionnalité, l’idée ici est d’activer une sensibilité très faible à votre curseur (400 DPI par exemple) lorsque ce bouton est enfoncé. Cela permet notamment d’obtenir une très grande précision lorsque l’on utilise une arme ayant un zoom puissant. Une fois le la pression relâchée sur le bouton, la sensibilité revient à la normale. Le placement du bouton est vraiment optimal, le pouce venant se placer naturellement sur celui-ci.

Zoom bouton snipper

Au-dessus, on retrouve deux boutons de raccourcis supplémentaires placés sur la tranche de la souris. Egalement simples d’accès, ils permettent donc d’arriver à un total de 8 boutons programmables pour cette Corsair M65 RGB.

Vue de face, la souris présente des courbes clairement agressives et plutôt jolies. Le câble tressé d’une longueur d’environ 1.8m  est placé sous le bouton de clic gauche, et non pas centré comme c’est souvent le cas. Celui-ci est renforcé à sa base et semble clairement pensé pour durer dans le temps.

Logitech G300S et Corsair M65

En retournant la souris, cette dernière présente pas moins de 5 patins qui devraient en pratique lui assurer une très bonne glisse sur la grande majorité des surfaces. Deux sont placés à l’avant, deux sur les côtés, et un plus large sur l’arrière.

Vue dessous

Trois larges vis attirent également l’attention. Ces dernières permettent en réalité de libérer trois poids placés par défaut dans la M65 RGB. Pas besoin d’outils pour ouvrir, une pièce de monnaie suffit. En retirant les trois poids, on peut réduire le poids de la souris d’environ une vingtaine de gramme. Honnêtement, on préfère sans les poids, la souris devenant à notre goût plus maniable pour les FPS.

Modifier le poids de la souris

Au centre de ces trois compartiments, on retrouve évidemment le capteur de la souris. Il s’agit d’un capteur laser à 8200 DPI, que l’on soupçonne fortement d’être un Avago.

Commander sur Amazon

Fonctionnalités et logiciel Corsair Gaming

Comme pour le clavier mécanique RGB de la marque, la M65 RGB utilise le Corsair Utility Engine pour gérer les différents paramétres et fonctionnalités de sa souris FPS. Aucun CD d’installation n’est présent dans la boite, et il faudra vous rendre sur le site du constructeur pour le télécharger. Ce n’est pas forcément un mal, puisque cela vous assure au moins d’avoir la dernière version du logiciel.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la version actuelle est la 1.8.122 et il Corsair ajoute régulièrement de nouvelles fonctionnalités à l’outil, une bonne chose. Autre point positif, il est possible de mettre le logiciel en français.

Pour le produit d’aujourd’hui, l’idée est bien évidemment de pouvoir configurer les différents boutons de la Corsair (8 au total), ainsi que ses options de curseur et de rétroéclairage.

Le logiciel est construit sur plusieurs onglets, le premier, « PROFILS » permet notamment comme son nom l’indique de créer différents profils qui pourront évidemment être attribués à certains jeux spécifiques ou certaines applications. Cela permet de charger facilement des configurations différentes si vous jouez à TF2 ou à DOTA2 par exemple.

Logiciel pour Souris Corsair Utility Engine

Depuis cette même fenêtre, on retrouve une photo de la souris (en l’occurrence la version classique de cette dernière) et une liste de ses boutons paramétrables. Pour assigner une action spécifique à un bouton, il suffit de cliquer sur ce dernier dans la liste, ou directement sur la photo de la M65.

Là, il sera possible d’assigner soit une action déjà créée auparavant, soit de créer une nouvelle action spécifique au profil actuel.

Lorsque l’on souhaite créer une nouvelle action, une nouvelle fenêtre s’ouvre et différents types d’action sont listés sur la gauche comme le montre l’image ci-dessous.

Editeur d'actions

Il est donc possible de créer de macros, d’affecter des raccourcis, des minuteurs et bien évidemment différentes combinaisons de touches. Une fois votre action sauvegardée, il sera possible de retrouver cette dernière depuis l’onglet « ACTIONS » placé en haut du logiciel. Vous pourrez donc facilement la réaffecter sur un autre profil par exemple. N’hésitez pas à consulter notre review du Corsair K70 RGB pour obtenir plus de détails sur les actions disponibles.

Toujours dans l’onglet « PROFILS », une autre fenêtre permet de gérer le rétroéclairage de la souris. Il s’agit là d’une des nouveautés de la version RGB par rapport à la version classique. Deux zones d’éclairage peuvent être configurées, le logo et sous la molette.

Onglet eclairage

Pour chacune des zones, il est possible de choisir différents effets de couleurs. On pourra par exemple choisir une couleur fixe ou plutôt un défilement de couleur aléatoire, et gérer la vitesse de changement des couleurs. Des effets plus complexes peuvent également être mis en place via l’onglet « ECLAIRAGE » ensuite.

Dernière partie de l’onglet « PROFILS », les performances de la souris. Ici, il est possible de sélectionner jusqu’à 5 niveaux de sensibilité différents en ajustant le DPI de 100 à 8200, par pas de 100. Pour chaque niveau, Corsair offre la possibilité de différencier les axes X et Y, et d’associer une couleur spécifique. C’est cette couleur qui sera alors affichée sur le haut de la souris, entre les deux boutons de sélection des DPI, comme expliqué plus haut.

Onglet performances et gestion du DPI

Sur cette même fenêtre, vous pouvez aussi choisir le DPI affecté au bouton « Snipper » (ainsi qu’une couleur spécifique) ou encore gérer la vitesse du pointeur et la hauteur de levage.

Dans l’idée, le gros de la configuration se fera sur cet onglet « PROFILS ». Les deux autres onglets « ACTIONS » et « ECLAIRAGE » sont clairement beaucoup plus complexes à maitriser, notamment celui permettant de créer soit même des effets d’éclairage. Si nous avions réussi à créer des effets pour le clavier, nous devons avouer avoir eu beaucoup plus de difficultés avec la souris. Le nombre de diode étant réduit, le comportement du logiciel est aussi différent.

Le dernier onglet « REGLAGES » permet de choisir la langue du logiciel, de mettre celui-ci à jour, ou encore de sélectionner les logiciels multimédias pouvant être gérer depuis les raccourcis de la souris. Il est également possible d’accéder au manuel d’utilisation du logiciel, que l’on ne pourra que vous conseiller de consulter si vous optez pour la Corsair M65 RGB.

Onglet support et réglages

Performances

A l’utilisation, la M65 RGB est tout aussi efficace que sa précédente version. Le capteur Avago 8200 DPI offre un très bon confort d’utilisation, alliant vitesse et précision à la perfection. Les interrupteurs Omron fonctionnent eux aussi parfaitement, demandant juste ce qu’il faut de pression pour être activés. Ils sont réactifs et permettent d’enchainer rapidement les clics, notamment pour les joueurs de MOBA (même si on ne pourra que vous conseiller de vous orienter vers une Logitech G302 pour les amateurs du genre).

Souris performante pour les FPS

Comme souvent, il est évident qu’il faudra un certain temps d’adaptation pour maitriser totalement la souris, mais une fois les premières parties terminées, on s’habitue rapidement à son ergonomie et le positionnement de ses touches.

La coque blanche et brillante n’est au final pas du tout glissante, mais on doit que si elle fait effectivement son petit effet côté look, on préfère généralement des revêtements SoftTouch.

Le bouton « Snipper » est clairement un des plus gros avantages de la souris en ce qui concerne ses performances. Son placement est vraiment optimal et la pression nécessaire à son activation permet de ne pas enclencher celui-ci par inadvertance lors de mouvements rapides de la  souris. En pratique, il offre clairement un avantage par rapport à vos concurrents durant les FPS.

Souris pour Counter Strike

La glisse est également au rendez-vous, que ce soit sur un tapis rigide ou souple, voir même directement sur un bureau. Les 5 patins aident clairement à bouger la souris en douceur et sans difficulté.

Le fait de pouvoir régler le poids de la souris est également un avantage, permettant d’adapter la souris à votre style de jeu tout en évitant de trop vous fatiguer sur la durée.

Conclusion

La Corsair M65 RGB est clairement une excellente alliée pour les amateurs de FPS. Son design ne révolutionne pas la première version, mais les nouvelles LEDs RGB font clairement leur effet si vous êtes adeptes des périphériques gamer « tunning ».

Avec ses 8 boutons programmables, elle peut s’adapter à de nombreux jeux et de nombreuses applications, mais on conseillera surtout celle-ci pour les FPS notamment grâce à son bouton « Snipper » particulièrement efficace. En parlant d’efficacité, les performances de la M65 sont toujours au rendez-vous, le capteur 8200 DPI répondant parfaitement aux mouvements et assurant une bonne réactivité et un excellent tracking durant le jeu.

Le logiciel de Corsair est également très complet, voire peut-être trop. S’il permet de régler facilement les paramètres de base de la souris, les options avancées s’avèrent assez confuses et complexes à mettre en place sans se pencher sur le manuel d’utilisation.

Pour environ 70€, elle se place en concurrence directe de la Logitech G502 et la Razer Taipan. Laquelle choisir parmi les trois ? Difficile à dire, chacune dispose d’avantages et d’inconvénients qu’il faudra balancer en fonction de vos préférences. Une chose est sûre, la Corsair Gaming M65 RGB risque de se retrouver sur de nombreux bureaux de joueurs.

Commander sur Amazon

Editeur de la plateforme GamerTech. Passionné de jeux-vidéo et d'hardware, je vous accompagne au mieux pour sélectionner vos périphériques et composants ! Retrouvez également mes sélections sur Jeux-Vidéo Magazine.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !