Glorious Model D | TEST | Encore mieux qu'une Model O ?

Glorious Model D

Note GamerTech
Les points clés
    • Souris gamer ergonomique
    • Pour droitiers uniquement
    • Poids 68 g - Coque perforée
    • Capteur optique PixArt PMW3360
    • 6 boutons programmable
    • Eclairage RGB + logiciel Glorious
Où l'acheter ?

Test Glorious Model D
La meilleure souris FPS ?

Précurseur sur le secteur des souris gamer ultralégère, Glorious continue de surfer sur le succès de ses Model O et O- et nous propose un nouveau Model D cette fois-ci au format ergonomique.

Une prise en main différente, mais des bases identiques avec une toujours une souris à coque perforée de seulement 68 g, un câble ultra-flexible ou encore un capteur PixArt irréprochable. Certaines finitions sont également revues, avec des boutons mieux travaillés et un cordon qui ne devrait plus poser le moindre problème.

Glorious Model D - Test complet en français

Proposée aux alentours des 60€, la Glorious Model D peut-elle une nouvelle fois séduire les adeptes de FPS et faible sensibilité ? Réponse après une dizaine de jours à ses côtés.

Découvrez Maxesport.gg

Logo MaxEsport.gg

La Glorious Model D nous a été envoyé par la boutique Maxesport.gg – Boutique N°1 Française entièrement dédiée à l’esport, vous y trouverez plus de 2000 produits gaming avec des périphériques, des produits dérivées des meilleures équipes et tout un tas d’accessoires pensés pour les joueurs.

Unboxing

La Model D est livrée dans un emballage similaire à celui de la seconde version de la Model O, où l’on retrouve toutes ses principales caractéristiques et surtout un détail complet de ses dimensions.

La boite, un peu plus longue qu’à l’origine, dispose désormais d’un encart dédié au câble, là où les précédents emballages pouvaient avoir tendance à un peu trop plier celui-ci et l’abimer.

Unboxing de la souris Glorious Model D

A l’intérieur, la souris est livrée avec tout un tas de paperasse, un guide d’utilisation, des autocollants aux couleurs de la marque et enfin un set de patins additionnels.

Design & Ergonomie

Côté design, la Glorious Model D reprend globalement ce que l’on avait déjà découvert lors de notre essai de la Model O. On reste donc sur une souris avec une coque perforée au niveau du repose-paume, des boutons principaux et de la base du châssis. Comme pour sa petite sœur, le constructeur propose au choix des variantes mates ou brillantes, dans des tons noirs ou blancs de façon à s’adapter au mieux à votre setup et surtout à vos propres préférences.

La meilleure souris pour les FPS ?

Sur la partie supérieure, on retrouve les deux boutons principaux, toujours équipés de switch Omron. Rien à redire du côté de leur finition, avec des palettes bien séparées, des clics toujours aussi réactifs et surtout pas le moindre jeu à signaler sur notre modèle.

Entre les deux boutons, la molette semble assez proche de celle de la Model O. On retrouve un rétroéclairage RGB, un revêtement texturé en caoutchouc et un défilement agréable mais avec des crans peut être pas encore assez marqués à notre goût.

la molette de la souris est toujours efficace

Derrière, un unique bouton permet par défaut de naviguer entre les différents niveaux de sensibilité de la souris. On pourra les personnaliser depuis le logiciel de Glorious, mais également modifier l’action de ce bouton si vous n’avez pas forcément besoin de changer de sensibilité pendant vos jeux.

La souris étant toujours pensée pour les joueurs droitiers, on ne retrouve pas le moindre bouton sur sa façade droite. Toujours pas de zone de grip non plus, l’idée étant évidemment de conserver un poids plume pour cette Model D.

Souris gamer ultra-légère Glorious Model D

La boutons de la façade gauche sont eux légèrement retravaillés. Avec une surface plus large, ils sont positionnés un peu plus en hauteur et profitent surtout d’une taille un peu plus imposante. A l’utilisation, rien à redire avec une activation toujours très réactive et des clics bien marqués.

Les boutons latériaux sont améliorés

A l’arrière de la souris, on retrouve donc une nouvelle fois un châssis entièrement perforé, un indicateur LED pour les différents niveaux de sensibilité et au centre un capteur optique toujours fourni par PixArt.

La Model D conserve aussi ses 4 patins en PTFE, mais l’on retrouve désormais un set de deux larges patins supplémentaires que l’on pourra venir placer à l’arrière et à l’avant de la souris. On pourra ainsi profiter d’une glisse encore meilleure, même si la souris répond déjà parfaitement aux moindres mouvements dans sa configuration originale.

Glorious Model D en test

Enfin dernier point concernant le design et les finitions de la souris : le câble. On retrouve ici un cordon similaire à celui de la Model O mise à jour, avec donc un câble très fin et surtout très flexible. A la différence des premières Model O, ce câble est également bien plus solide et ne devrait pas subir les problèmes de déconnexion reportés par les premiers utilisateurs.

Le câble est flexible et plus solide que sur la Model O

Les finitions générales de la souris semblent être globalement de très bonne qualité. L’ensemble ne vibre pas dans tous les sens lorsque l’on secoue frénétiquement le périphérique et les plastiques ne craquent pas sous d’importantes pressions. Un point quand même à noter, lorsque l’on pince fermement entre la base du châssis et le repose-paume, le bouton de DPI peut avoir tendance à s’actionner. Un problème qui n’apparait cependant pas lorsque la souris est à plat et qui ne devrait donc jamais impacter les joueurs en pleine partie.

Place maintenant au principal changement de cette Glorious Model D, à savoir son ergonomie. Comme expliqué en introduction, le constructeur propose ici une souris ergonomique et non plus un modèle symétrique comme avec la première Model O. On est ici globalement sur un format assez proche de celle de la Zowie EC-1, avec des courbes assez subtiles et surtout moins prononcées que sur la Xtrfy M4 que l’on vous a présenté tout récemment.

Glorious Model O ou Model D ?

Du côté des dimensions, la Model D conserve une longueur de 128 mm, mais l’ensemble est élargi de façon à mieux épouser la main lors d’une prise en Palm Grip. L’arrière de la souris passe de 56 mm à 67 mm, le centre de 59 mm à 63 mm et la partie avant reste elle à 61 mm.

La hauteur de la souris est également modifiée, avec 42.5 mm à l’arrière et 33 mm à l’avant contre 56 mm et 26 mm pour la Model O. Du côté du poids, pas de changement et l’on reste sur une souris toujours aussi légère, avec seulement 68 g annoncés par le constructeur. En pratique, l’ensemble est cependant légèrement plus lourd que sur le papier, la souris étant ici pesée à 72 g avec une partie de son câble.

La prise en main de la souris est très confortable

En pratique, la Model D s’adapte donc naturellement à une prise en main en Palm Grip, mais pourra également se montrer parfaitement confortable sur du Claw Grip selon la taille de votre main. Avec son poids plume, le fingertips est également possible mais l’on imagine qu’une prochaine version D- sera probablement un peu plus adaptée.

Logiciel Glorious PC Gaming Race

Comme pour la Model O, la Model D s’accompagne d’un logiciel permettant d’ajuster certains de ses paramètres A la différence de nombreux concurrents, ici pas de logiciel commun à tous les périphériques de la marque et il faudra télécharger et installer un second logiciel si vous disposez déjà de la Model O.

L’outil en lui-même est similaire à celui que l’on avait déjà découvert. Simple à prendre en main, il permet de créer différents profils de configuration, où l’on pourra modifier l’affectation des boutons, créer des macros ou encore régler jusqu’à 6 niveaux de DPI, de 400 à 12 000 DPI avec un pas de 100 DPI.

La souris s'accompagne d'un logiciel complet et efficace

Le logiciel permet aussi d’ajuster les différents effets de rétroéclairage de la souris. On retrouve des effets lumineux sur la molette et les façades, avec une diffusion visible sur tout l’intérieur de la souris grâce à ses perforations. Le constructeur propose différents effets, mais la personnalisation est un peu moins poussée que chez certains concurrents, avec notamment aucune possibilité de régler les effets ou les couleurs zone par zone.

Enfin, le reste des options permet d’ajuster la distance de lift-off, le polling rate jusqu’à 1000 Hz ou encore le temps de rebond des clics, entre 4 et 16 ms.

Capteur et performances

On termine avec les performances de cette Glorious Model D. Ici, pas de changement du côté du capteur et la souris conserve un modèle optique PixArt PMW3360. Comme souvent, pas grand-chose à redire de ce côté-là et le capteur offre un tracking irréprochable. Durant nos essais, aucun décrochage n’a été à signaler et la souris répond parfaitement aux moindres mouvements.

Performances de la Glorious souris Model D

A l’utilisation, la Model D s’approche de la souris idéale. Avec son poids plume, sa bonne prise en main et ses boutons parfaitement réactifs, on profite d’une parfaite balance entre confort et performances. Avec sa conception simple, elle se montre évidemment le plus à son aise sur les FPS, où les joueurs adeptes de faible sensibilité pourront gagner en mobilité tout en limitant la fatigue au niveau du poignet.

La nouvelle souris Model D de PC Gaming Race

Pour les joueurs ayant l’habitude de toucher à peu à tous les jeux, la Model D, tout comme la Model O, pourra néanmoins montrer ses limites avec seulement 6 boutons programmables. Des modèles tels que la Logitech G502 ou encore la Razer Basilisk pourront peut-être se montrer plus intéressants si vous souhaitez pouvoir bénéficier de plus de raccourcis sur votre souris.

Conclusion

Glorious continue sur sa lancée et propose avec sa nouvelle souris Model D un modèle ergonomique particulièrement convaincant. Le constructeur semble avoir corriger les quelques soucis de fiabilité repérés sur la première génération de la Model O et présente ici une souris bien construite, confortable et performante.

Si vous êtes à la recherche d’une souris ultra-légère mais que vous êtes allergiques aux modèles symétriques, la Model D sera clairement l’une des meilleures candidates disponibles. Selon la taille de votre main et vos préférences, la Xtrfy M4 pourra se positionner comme une bonne alternative. N’hésitez pas non plus à jeter un coup d’oeil à nos essais des Cooler Master MM710, Roccat Kone Pure Ultra ou encore Razer Viper, toutes les 3 à moins de 70 g sur la balance.

Editeur de la plateforme GamerTech. Passionné de jeux-vidéo et d'hardware, je vous accompagne au mieux pour sélectionner vos périphériques et composants ! Retrouvez également mes sélections sur Jeux-Vidéo Magazine.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *