Xtrfy M4

Note GamerTech
Les points clés
    • Souris gamer filaire
    • Coque perforée - Poids 71 g
    • Format ergonomique
    • Capteur optique PixArt PMW3389
    • Eclairage RGB
    • Pas de logiciel
Où l'acheter ?

Test Xtrfy M4

Après nos présentations des Glorious Model O et Cooler Master MM710, on continue notre tour des souris à coque perforée avec la récente Xtrfy M4.

Présent sur le secteur depuis quelques années, le constructeur suédois présente ici modèle clairement dans l’ère du temps, alliant format ergonomique, conception ultra légère et câble parfaitement flexible. Le tout s’accompagne d’une bonne dose d’éclairage RGB et d’un capteur optique PixArt PMW3389.

Xtrfy M4 - Une souris gaming légère et ergonomique

Proposée sous la barre des 70€, la Xtrfy M4 présente sur le papier de sérieux arguments pour séduire les adeptes de FPS, mais le pari est-il réellement réussi ? Réponse après une dizaine de jours à ses côtés.

Avant de débuter cette présentation, on tenait à remercier MaxEsport.gg qui nous a fait parvenir ce modèle Xtrfy M4. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à leur shop, proposant plus de 2000 références expédiées depuis la France pour les amateurs de esport !

Unboxing

La Xtrfy M4 est livré dans un coffret cartonnée présentant quelques photos du modèle, ses différentes dimensions ainsi que ses principales caractéristiques.

Une fois l’ensemble déballé, la souris s’accompagne d’un petit manuel d’utilisation, d’un sticker reprenant le logo de la marque ou encore un pack de patins de rechange. Un bon point pour le modèle de Xtrfy, tout comme pour la Cooler Master MM710.

Unboxing de la souris Xtrfy M4

En bonus, on retrouve également deux touches de clavier estampillées Xtrfy et GG. Ça sert à rien mais c’est plutôt fun pour un peu personnaliser son clavier mécanique.

Design & Ergonomie

Place au design et à l’ergonomie générale de cette nouvelle Xtrfy M4. Comme expliqué brièvement en introduction, le constructeur surfe ici sur la vague des souris ultra légères et présente un modèle au châssis presque entièrement perforée. La partie haute des boutons, les coques supérieures et inférieures ou encore les façades latérales, toutes embarquent des perforations circulaires limitant le poids de l’engin à seulement 71 g.

C’est quelques grammes de plus que la MM710 ou la Model O-, mais la M4 est aussi légèrement plus imposante avec des dimensions maximales de 120 x 68 x 39 mm. Les finitions se montrent aussi d’excellente facture, avec des plastiques qui ne craquent pas même sous d’importantes pressions et surtout pas le moindre jeu lorsque l’on secoue frénétiquement la souris.

Souris gamer Xtrfy M4

Côté look, la M4 est uniquement proposée avec un revêtement mat plutôt agréable au toucher, mais pas moins de 5 coloris sont proposés par la marque. En plus du modèle blanc testé aujourd’hui, on retrouve ainsi des modèles aux accents noirs, bleus, rose ou encore gris. Chacun devrait pouvoir ici trouver son bonheur et visuellement parlant, c’est une belle réussite selon nous.

Du côté des boutons, on retrouve les deux clics principaux embarquant des switches Omron. L’activation est parfaitement réactive, avec des clics bien marqués et très agréable à l’utilisation. Rien à redire de ce côté-là.

Souris gamer avec switches Omron

Au centre, la molette présente un défilement très silencieux, mais avec des crans que l’on aurait aimés légèrement plus marqués. La texture de la roulette est en elle-même plutôt agréable et une zone translucide laisse passer les effets d’éclairage.

Derrière la molette, un seul et unique bouton. Si l’on pourrait penser qu’il s’agit comme bien souvent d’une commande dédiée à la sensibilité, il n’en est rien puisque le bouton permet uniquement d’ajuster les effets de rétroéclairage. Un choix plutôt osé pour cette M4, et qui ne sera probablement pas au goût de tous les joueurs d’autant plus qu’il n’est pas possible de modifier son affectation.

Les éclairages se gèrent depuis la souris

Du côté des façades, on retrouve deux boutons supplémentaires sur le côté gauche. La souris étant un peu plus haute que la Model O, ils viennent plutôt se placer au-dessus du pouce que directement sous celui-ci. Ils restent tout de même très faciles d’accès et c’est avant tout une question de goût. Comme pour les clics principaux, leur activation reste très réactive et rien à redire de ce côté-là.

La base du châssis présente 4 patins en PTFE d’excellente facture. Ils apportent l’une des meilleures glisses du secteur et le constructeur propose en plus un kit de rechange si ces derniers venaient à un peu trop s’user à force d’enchainer des 360° No-Scope. Au passage, on notera l’attention au moindre détail puisque des petits encarts sur la coque facilitent le retrait des anciens patins. Plutôt bien vu !

Châssis de la Xtrfy M4 et patins PTFE

Toujours sur l’arrière de la souris, on retrouve un bouton permettant de cycler parmi les différents niveaux de DPI ainsi qu’un interrupteur pour régler le polling rate jusqu’à 1000 Hz, même si l’on voit mal pourquoi des joueurs iraient finalement réduire ce dernier.

Côté connectique, la souris opte pour un câble EZcord, avec un revêtement tressé léger et flexible. Comme sur les modèles poids plume de chez Razer, Glorious ou Cooler Master, il ne gêne en rien la glisse et apporte une sensation de liberté proche de celle des souris sans-fil.

Place maintenant à l’ergonomie et la prise en main de cette Xtrfy M4. Ici le constructeur opte pour un vrai châssis ergonomique, la limitant à une utilisation pour les joueurs droitiers. Ses dimensions plutôt moyennes lui permettent de s’adapter à la plupart des joueurs et l’ensemble s’adapte très naturellement à une prise en main en Claw Grip.

La souris est confortable en palm grim et claw grip

La forme rappelle un peu celle d’une Zowie EC2 voir d’une SteelSeries Rival 310, avec des flancs assez prononcés sur la partie arrière et un repose-paume légèrement bombé sur sa partie centrale. De notre côté c’est un format qui nous convient très bien, mais chaque joueur aura évidemment ses propres préférences en fonction de la taille de sa main et surtout de sa façon de tenir sa souris.

Notez aussi qu’à la différence d’une Model O, les perforations au niveau des façades pourront peut-être déranger certains joueurs lors des plus longues sessions. Si les extrémités de vos doigts ont tendance à un peu frotter contre les flancs, ce n’est pas toujours très agréable.

Fonctionnalités supplémentaires

A la différence de nombreuses concurrentes, la Xtrfy M4 ne s’accompagne pas du moindre logiciel et toutes ses paramètres s’ajustent directement depuis la souris. Si ce choix pourra être vu comme un avantage pour certains joueurs, il vient tout de même limiter les options disponibles et l’on doit avouer rester un peu sur notre faim de ce côté-là.

S’il est possible d’ajuster la sensibilité du capteur, le polling rate ou les éclairages depuis les boutons de la souris, l’absence de logiciel nous empêche ici de configurer de façon précise les niveaux de DPI ou encore de remapper les actions des différents boutons.

Avis sur la souris Xtrfy M4

Un vrai bémol selon nous, puisque par défaut les différents niveaux de sensibilités proposés sont de 400, 800, 1200, 1600, 3200, 4000, 7200 et enfin 16000 DPI. On est forcément cantonné à ces paramètres et il n’est donc pas possible d’opter pour une sensibilité de 1000 DPI par exemple !

Même constat pour les effets d’éclairage, qui bien que très réussis ne sont pas forcément les plus pratiques à gérer. Ici on peut cycler parmi les différents effets via le bouton positionné derrière la molette et changer de couleur ou la vitesse en maintenant ce même bouton puis en actionnant l’un ou l’autre des boutons principaux. De la même façon, on peut ajuster l’intensité des éclairages via les boutons latéraux. Alors oui ça fonctionne bien, mais il n’est pas possible de réellement sélectionner la couleur de son choix comme avec un logiciel.

Souris gamer ultra-légère

En plus de ça, on aurait aimé pouvoir les configurer depuis un logiciel et utiliser le bouton dédié sur la souris pour une autre action.

Bref, la M4 est clairement en dessous de la concurrence sur ce point et l’on espère que le constructeur proposera prochainement un logiciel compatible avec sa souris phare.

Performances et capteur

Pas de concessions du côté des performances de la Xtrfy M4. La souris embarque un excellent capteur PixArt PMW3389, qui est globalement une évolution du déjà irréprochable PMW3360. A l’utilisation, aucun problème à reprocher du côté du tracking et comme avec la grande majorité des souris actuelle, la M4 répond parfaitement aux moindres mouvements.

Performances de la souris

Le capteur peut grimper jusqu’à 16 000 DPI et encaisse des accélérations de 50G ainsi que des vitesses pouvant atteindre 450 IPS. On le retrouve notamment sur certaines récentes souris de chez Razer ou encore Pulsefire.

A l’utilisation, la M4 s’en sort donc de la meilleure des manières, avec une bonne prise en main, des boutons réactifs et un capteur terriblement efficace. Son format ergonomique pourra aussi se montrer comme une bonne alternative à la Glorious Model O et sa forme ambidextre peut-être moins confortable pour certains joueurs.

Conclusion

Du très bon et du moins bon pour cette petite Xtrfy M4. Si l’on ne pourra pas reprocher grand-chose du côté de ses performances ou de son ergonomie, la souris se positionne un cran en dessous de la concurrence en ce qui concerne ses fonctionnalités. Ici, l’absence d’un logiciel limite les options de paramétrages et certains joueurs pourront un peu rester sur leur faim.

Si cette absence d’options avancées n’est pas un problème pour vous, la M4 reste l’un des meilleurs modèles actuels. Son capteur réagit parfaitement, ses boutons sont bien réactifs et l’ensemble offre une excellente maniabilité avec un poids maitrisé, une superbe glisse et un câble qui sait se faire oublier.

Disponible aux alentours des 70€, il s’agit clairement d’une très bonne candidate pour les joueurs à la recherche d’un mulot alliant poids plume et conception ergonomique. Reste à voir si l’arrivée de la future Glorious Model D ne viendra pas lui faire de l’ombre.

Editeur de la plateforme GamerTech. Passionné de jeux-vidéo et d'hardware, je vous accompagne au mieux pour sélectionner vos périphériques et composants ! Retrouvez également mes sélections sur Jeux-Vidéo Magazine.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *