Roccat Kain 200 AIMO | TEST | Encore mieux en sans-fil !

Roccat Kain 200

Note GamerTech
Les points clés
    • Souris gamer sans-fil
    • Conception ergonomique (droitiers)
    • Capteur optique 16 000 DPI
    • Interrupteurs Roccat Titan
    • Poids 105 g
Où l'acheter ?

Test Roccat Kain 200 AIMO

Après une Kain 120 convaincante, le modèle passe au sans-fil et la marque dévoile sa nouvelle Roccat Kain 200 AIMO. Cette version wireless reprend dans les grandes lignes ce que l’on avait découvert sur le précédent modèle et s’accompagne d’un capteur optique PixArt PMW335 à 16 000 DPI.

Roccat Kain 200 - La nouvelle souris sans fil de la marque

La souris est proposé dans des tons noirs ou blancs et promet une autonomie comprise entre 35 et 50 heures en fonction des effets de rétroéclairage. Elle est proposée à un tarif constructeur de 99.99€, en faisant une référence bien plus abordable que les récents Logitech G502 Lightspeed et autres Razer Basilisk Ultimate.

De quoi se faire une place parmi les meilleures souris gamer sans-fil ? Réponse après quelques jours à ses côtés.

Unboxing

Pas de changement du côté de l’unboxing, avec une boite reprenant le même design que les récentes souris Roccat. On retrouve quelques visuels du produit ainsi que ses principales caractéristiques.

Unboxing de la Roccat Kain 200

A l’intérieur, la Kain 200 s’accompagne d’un dongle USB pour sa connexion sans-fil, d’un câble tressé pour l’utilisation filaire et la recharge ainsi que d’un petit adaptateur permettant de rapprocher le dongle USB de la souris. Enfin, la paperasse habituelle vient compléter l’ensemble.

Design & Ergonomie

Annoncée aux côtés de ses petites sœurs les Kain 100 et Kain 120, la Roccat Kain 200 présente une conception relativement similaire. La souris conserve en effet un design toujours aussi réussi, avec une forme ergonomique parfaitement confortable et un revêtement très agréable au toucher.

Pas de changement du côté des dimensions avec 124 mm de longueur pour 65 mm de largeur et 43 mm de hauteur à son point culminant. Le passage au sans-fil alourdi par contre un peu l’ensemble, avec un poids de 105 g sur la balance contre 89 g pour la Kain 120. En pratique on est donc sur un poids assez proche de celui des Razer Basilisk Ultimate et Logitech G502 Lightspeed à respectivement 107 et 114 g. Si vous cherchez une souris sans-fil plus légère, il faudra se tourner vers la Logitech G Pro Wireless ou la Razer Viper Ultimate, toutes les deux aux alentours des 80 g.

Avis sur la souris Roccat Kain 200

Place au tour du propriétaire. La souris embarque sur sa face supérieure ses deux boutons principaux, avec comme sur les autres Roccat Kain des interrupteurs Titan. Toujours aussi réactifs, le constructeur les décrits comme plus performants que ceux de la concurrence même s’il reste difficile de réellement vérifier tout ça à l’utilisation.

Entre les deux boutons principaux, la molette embarque une première zone d’éclairage RGB et présente un défilement ni trop sensible ni trop marqué. Son utilisation se montre parfaitement agréable et à la différence d’une HyperX Pulsefire Dart, aucun jeu n’est à signaler de ce côté-là.

Souris sans fil Roccat

Derrière la molette, un unique bouton permet de cycler entre ses différents niveaux de DPI. On pourra évidemment modifier l’affectation de cette commande via le logiciel Roccat Swarm sur lequel on revient dans la suite de l’article.

Du côté des façades latérales, pas de différence entre cette Kain 200 et la Kain 120. Le constructeur mise ici sur la simplicité et n’ajoute pas la moindre zone de grip. Pas forcément l’idéal en termes de maintien, mais ce côté très épuré reste agréable à l’utilisation.

Zoom sur les boutons latéraux de la souris

La souris étant pensée pour les joueurs droitiers, on ne retrouve pas de commandes supplémentaires du côté droit et uniquement deux boutons additionnels sur sa façade gauche. Assez larges, ils se montrent faciles d’accès et présentent une activation là encore très satisfaisante.

L’arrière de la souris est légèrement revu face aux Roccat Kain filaires. On y retrouve quatre patins en téflon, à l’avant l’arrière et autour du capteur ainsi qu’un interrupteur permettant d’allumer ou d’éteindre la souris. On remarque aussi la présence d’un bouton Pairing, dont on n’a pas forcément compris l’utilité puisque la connexion s’effectue de manière automatique.

Patins et capteur optique de la Kain 200

Du côté de la prise en main, la Roccat Kain 200 devrait pouvoir s’adapter à la plupart des joueurs. Son gabarit moyen offre un bon confort pour la plupart des tailles de mains et sa forme s’adapte naturellement à une prise en Palm Grip ou Claw Grip.

A la différence de certaines concurrentes, on remarque aussi que les façades latérales sont pratiquement planes et que la coque supérieure de la souris est légèrement plus bombée sur sa partie gauche de façon à bien épouser votre main. En pratique c’est plutôt bien réalisé, même s’il reste toujours difficile de se prononcer pour tous les joueurs, chacun ayant des mains et une prise différente.

Confort et prise en main de la souris

Côté maniabilité, la souris se montre évidement un peu moins réactive que les modèles de moins de 80 g mais les patins assurent une bonne glisse. Aucun problème pour jouer avec une faible sensibilité au niveau du capteur.

Connexion sans-fil et autonomie

La connexion sans-fil s’appuie sur une transmission 2.4 Ghz offrant un temps de réponse similaire à celui des modèles filaires traditionnels. La mise en route se fait très simplement, puisqu’il suffit de connecter un petit dongle USB directement sur son PC ou via l’adaptateur fourni et sa rallonge.

A l’utilisation, aucune perte de signal n’a été a signaler lors de nos différents essais et l’ensemble se montre parfaitement réactif. Côté autonomie, on pourra grimper jusqu’à 50 heures en désactivant les rétroéclairages et environ 30 à 35 heures avec les éclairages activés.

Dongle USB pour la connexion wireless

La recharge s’effectua via un câble micro-USB et ni un système de recharge sans-fil ni une station de charge ne sont malheureusement au programme.

Notez qu’il est évidemment possible d’utiliser la Kain 200 en mode filaire. Le câble tressé n’est par contre pas spécialement réussi et se montre beaucoup trop rigide face à des modèles en paracord comme chez certaines concurrentes.

Logiciel Roccat Swarm

Comme la plupart des produits de la marque, la Kain 200 est compatible avec le logiciel Roccat Swarm. Pas de changements de ce côté-là avec une ergonomie générale que l’on aimerait un jour voir évoluer vers quelque chose d’un peu plus intuitif.

Il est possible d’ajuster la sensibilité du capteur sur 5 niveaux, de 100 à 16 000 DPI avec un pas de 50 DPI. On pourra aussi modifier l’affectation des différents boutons en choisissant des actions parmi celles proposées par Roccat ou en créant ses propres macros.

Le mode EasyShift[+] est toujours de la partie, de façon à doubler le nombre de raccourcis de la souris.

Du côté des éclairages, on retrouve les effets habituels de Roccat et il est toujours possible de les synchroniser avec les autres périphériques de la marque. Deux zones sont paramétrables, au niveau de la molette et du logo présent sur le repose-paume.

Un dernier onglet permet enfin de consulter le niveau d’autonomie de la souris, la puissance du signal ou encore la mise en veille automatique de manière à économiser la batterie. On pourra aussi paramétrer la distance de lift-off entre un niveau bas ou très bas.

Performances et capteur

Du côté des performances, la Roccat Kain 200 embarque un capteur optique PixArt PMW3335. Ce nouveau modèle est moins gourmand en énergie que les précédentes références de la marque et s’adapte tout particulièrement aux souris sans-fil. Il offre une sensibilité maximale de 16 000 DPI et encaisse des accélérations jusqu’à 40 G et des vitesses de 400 IPS.

Souris Kain 200 et clavier Vulcan 122 de Roccat

A l’utilisation, rien à redire comme souvent avec les récents modèles de PixArt et l’ensemble répond parfaitement aux moindres mouvements. Comme pour la majorité des souris actuelles, ce n’est plus vraiment sur ce point que l’on fera son choix tant les performances sont irréprochables.

Lors du gaming, le passage au sans-fil de cette Kain 200 apporte évidemment un confort supplémentaire. L’absence de câble permet de gagner en maniabilité, même s’il faudra faire avec un poids légèrement plus important que sur la Kain 120 et surtout les modèles perforés à l’image de la Cooler Master MM710 ou la Glorious Model O.

Review de la Roccat Kain 200

L’ensemble des boutons se montrent de leur côté parfaitement réactifs et surtout faciles d’accès. Les clics s’enchainent sans aucun problème et les utilisateurs ne souhaitant pas forcément d’une souris multipliant les boutons devraient y trouver leur compte. Le mode EasyShift[+] permet de son coté de gagner une certaine polyvalence lorsque l’on joue à des MMO ou lors d’une utilisation plutôt orientée bureautique. Aux côtés du Vulcan 122 également présenté sur les images ci-dessous, c’est clairement un bon combo !

Conclusion

Passage au sans-fil réussi pour cette Roccat Kain 200. La souris reprend les principaux avantages des autres modèles de la gamme Kain et apporte ici un confort supplémentaire en supprimant un câble pas forcément des plus réussis.

Rien à redire du côté des performances, tant au niveau du capteur que des différents boutons. La souris est parfaitement réactive et s’adapte sans aucun problème aux joueurs les plus exigeants.

Face à des concurrentes telles que la G502 Lightspeed ou la Basilisk Ultimate, la Kain 200 limite les fonctionnalités avancées ainsi que son nombre de boutons pour conserver un tarif relativement abordable, aux alentours des 100€. Un bon rapport qualité/prix pour les joueurs souhaitant passer au sans-fil sans forcément se ruiner.

Editeur de la plateforme GamerTech. Passionné de jeux-vidéo et d'hardware, je vous accompagne au mieux pour sélectionner vos périphériques et composants ! Retrouvez également mes sélections sur Jeux-Vidéo Magazine.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *