HyperX Cloud Flight

HyperX Cloud Flight

Commander en ligne

Test HyperX Cloud Flight

Si les succès semblent s’enchainer pour HyperX, les joueurs commençaient à s’impatienter de l’arrivée d’un modèle sans-fil. Avec le nouveau HyperX Cloud Flight, la filiale de Kingston répond enfin aux joueurs avides de liberté en proposant un premier casque wireless compatible PC et PS4.

HyperX Cloud Flight

Proposé à un tarif de 169€, il se positionne comme le casque le plus cher de la marque et espère venir se concurrencer les meilleurs casques gaming sans-fil actuels. Aux côtés des modèles de SteelSeries, Logitech ou encore Razer, le Cloud Flight mise sur son confort, ses performances ou son excellente autonomie pour séduire les joueurs.

Retour complet sur son utilisation, ses points forts et ses points faibles après une bonne dizaine de jours à ses côtés.

Unboxing

Pas de surprises de ce côté-là. Le Cloud Flight est livré dans une boite cartonnée reprenant les principales caractéristiques du produit et quelques visuels supplémentaires. La filiale de Kingston met notamment l’accent sur la belle autonomie du casque, ses commandes accessibles depuis les oreillettes ou encore sa construction durable.

Unboxing HyperX Cloud Flight

A l’intérieur de la boite, le casque s’accompagne des éléments suivants :

  • Un dongle USB faisant office d’émetteur sans-fil
  • Un microphone amovible
  • Un câble USB/Micro-USB pour la recharge
  • Un câble 3.5 mm pour l’écoute en filaire

On notera au passage que le casque fonctionne en sans-fil sur PC/PS4, et uniquement en filaire sur Xbox, Nintendo Switch ou mobiles.

Design & Ergonomie

A première-vue, ce nouveau HyperX Cloud Flight semble conserver l’esprit des précédents modèles de la marque. Une belle robe noire, quelques touches de rouge et un ensemble qui se montre à la fois sobre et discret pour un casque à destination des gamers. Sans son microphone, le Flight pourrait presque se faire passer pour un casque Bluetooth tout droit sorti de chez Bose.

Avis casque HyperX Cloud Flight

Côté construction, ce premier modèle sans-fil se rapproche plus d’un Cloud Stinger positionné en entrée de gamme qu’un Cloud Alpha ou Revolver. A l’instar de son petit frère, le Cloud Flight est en effet majoritairement construit en plastique, ce qui lui permettra d’afficher un poids contenu (300g) pour un casque wireless. Evidemment, cette construction en plastique implique aussi une robustesse légèrement revue à la baisse, et certains joueurs pourront regretter l’absence d’un arceau métallique.

Les finitions se montrent néanmoins toujours aussi abouties, et le Flight devrait bénéficier d’une durabilité plus que correcte si vous évitez de le jeter à travers votre chambre durant un gros Rage Quit.

L'arceau du casque est construit en plastique

Un peu plus dans les détails, on débute justement avec l’arceau de ce nouveau modèle. Comme expliqué, il se rapproche de celui découvert sur le Stinger, avec un bandeau en plastique badgé du logo de la marque. La partie interne embarque un large espace de rembourrage et l’ensemble s’ajuste via un système cranté bien réalisé.

Les extrémités de l’arceau intègrent un pivot permettant de rabattre les oreillettes à plat. On pourra facilement transporter le casque dans un sac, mais surtout confortablement le porter autour du cou. A la différence de certains concurrents, le Flight n’étouffe pas du tout dans cette position et c’est bien pratique lorsqu’on souhaite un peu reposer ses oreilles.

Casque gamer pliable

Place maintenant aux oreillettes, qui présentent un design entièrement revu par rapport aux précédents casques d’HyperX. Egalement construites en plastique, elles intègrent pour la première fois une zone de rétroéclairage rouge ainsi qu’un passage de câble apparent. Tout ceci est plutôt fait et apporte un certain charme à ce modèle Cloud Flight.

Casque sans-fil oblige, toutes les commandes nécessaires à son utilisation sont désormais positionnées sur les oreillettes. Du côté droit tout d’abord, avec une molette permettant d’ajuster le volume à la volée. Notez d’ailleurs qu’il ne s’agit pas d’un système d’amplification propre au casque, mais bien d’un ajustement du volume principal.

Casque gamer sans-fil compatible PC et PS4

Côté gauche, un premier bouton positionné sur la tranche gère la mise sous et hors tension via une pression prolongée. Une fois le casque allumé, l’éclairage des oreillettes s’active automatiquement, et une pression simple sur ce même bouton permet de basculer entre éclairage statique, respirant ou désactivé.

Toujours sur la tranche, on retrouve ensuite un port 3.5 mm pour l’écoute filaire, un port Micro-USB pour la recharge et enfin un port pour venir connecter le microphone amovible du HyperX Cloud Flight. Un dernier bouton se cache sous la coque l’écouteur gauche, permettant d’une simple pression d’activer ou désactiver la capture du microphone. Deux petits regrets concernant les commandes, avec l’absence d’une molette dédiée au volume du chat vocal, mais aussi d’un indicateur concernant l’autonomie restante.

L'HyperX Cloud Flight embarque une connectique complète

Précisions aussi qu’en mode filaire, les commandes listées ci-dessus ne fonctionnent plus. Pas forcément l’idéal si l’on souhaite profiter de ses musiques depuis son smartphone.

La partie interne des oreillettes embarque des mousses amovibles, avec un revêtement en similicuir toujours aussi agréable. Le rembourrage est généreux et l’on profite d’un espace suffisant pour parfaitement englober les oreilles. Une fois sur la tête, le casque est une fois de plus un modèle en termes de confort. Il est possible d’enchainer plusieurs heures de gaming sans ressentir de douleur ou être dérangé par une forte sensation de chaleur. Du tout bon !

Les oreillettes du casque peuvent être retirées et remplacées

Le premier casque sans-fil d’HyperX

Avec ce Cloud Flight, HyperX sort enfin de sa zone de confort. Alors que la plupart de ses modèles filaires rencontrent un beau succès, que vaut ce passage au sans-fil ?

Pour se libérer de ses câbles, le dernier-né de la marque se base sur une connexion sans-fil 2.4 Ghz, plus stable et moins propice aux latences que le Bluetooth. La plupart des casques gaming sans-fil optent pour cette technologie et les résultats se montrent plus que satisfaisants.

Casque sans-fil HyperX

Ici, la connexion s’effectue via un dongle USB que l’on viendra connecter sur son PC ou sa PS4 (et PS4 Pro). Une solution discrète et facile à transporter, similaire à ce que propose Corsair sur son Void RGB Wireless ou Logitech avec son G533. Petite astuce pour les têtes en l’air, n’hésitez pas glisser la clé USB à l’intérieur de l’oreillette lors de vos déplacements si vous ne voulez pas la perdre !

Une fois la clé connectée, il suffit de maintenir le bouton principal du HyperX Cloud Flight pour activer automatiquement l’appairage. Le casque est directement reconnu et ne nécessite aucune installation supplémentaire. Par ailleurs, le Flight ne s’accompagne pas du moindre logiciel, et il n’est pas possible de venir ajuster certaines de ses options comme son égaliseur ou la réduction du bruit du microphone. Un peu dommage vu le tarif affiché !

Meilleur casque Hyperx Cloud

Concernant la stabilité de la connexion, rien à redire. Aucune coupure ou latence n’a été a signalée lors de nos différents essais, alors que la connexion reste stable jusqu’à une bonne dizaine de mètres.

Qualité audio

Les casques HyperX nous ont habitué à de bonnes performances sonores, et ce nouveau Cloud Flight ne semble pas faire exception à la règle. Le casque embarque des transducteurs dynamiques de 50 mm, pour une reproduction uniquement limitée à de la stéréo. A la différence d’un Cloud II, le constructeur fait donc l’impasse sur le surround virtuel avec ce premier modèle sans-fil.

Si certains joueurs pourront percevoir cette absence comme un véritable point négatif, on gardera à l’esprit qu’un bon rendu stéréo vaudra toujours mieux qu’une reproduction surround bâclée. Et croyez-nous, après avoir testé plus d’une cinquantaine de modèles, c’est souvent le cas !

Qualite audio du HyperX Cloud Flight

Pour se faire une meilleure idée de ses performances, le Cloud Flight est passé par plusieurs heures de gaming, de PUBG à Far Cry 5 en passant par Fortnite ou Final Fantasy XIV. Sur les FPS, l’absence d’un son surround limite parfois le positionnement exact des adversaires ou des balles qui fusent, mais l’immersion reste au rendez-vous. Le rendu est maitrisé, avec une reproduction riche et balancée. On en prend plein les oreilles pendant les explosions, sans pour autant faire l’impasse sur les nombreux petits détails sonores.

Le nouveau casque PS4 sans-fil de HyperX

Si la scène sonore se montre un peu moins large que sur un SteelSeries Arctis 7, cela n’empêche en rien de profiter pleinement de ses jeux favoris. Sur Final Fantasy XIV, la bande originale des nouvelles zones d’Eureka se combinent parfaitement avec les dizaines d’effets sonores liés à ses compétences et autres magies. Rien à redire !

Pas de place pour stocker tous vos jeux ? Consultez notre sélection des meilleurs disques durs PS4.

Performances du microphone

Complètement amovible, le microphone du Cloud Flight est monté sur une longue perche flexible facile à positionner. A la différence d’un Cloud II ou d’un Cloud Alpha, on notera l’absence d’une bonnette en mousse au niveau de la capsule.

Le micro du Cloud Flight fonctionne bien

A l’utilisation, le micro offre une capture très correcte et l’on pourra échanger sans difficulté avec les autres joueurs. Si vous cherchez une solution adaptée au streaming, on conseillera évidemment de plutôt s’orienter vers un microphone USB tel que le Yeti Blue ou le Razer Seiren X. Au passage, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre guide du parfait streamer !

Pour vous faire une meilleure idée des performances du Cloud Flight, vous pouvez en écouter un enregistrement ci-dessous :

Autonomie

Dernier point et pas des moindres, l’autonomie. Critère essentiel lors de l’achat d’un casque sans-fil, le HyperX Cloud Flight n’a ici rien à envier à ses concurrents. Le casque est en effet capable d’offrir jusqu’à 30 heures d’autonomie lorsque son rétroéclairage est désactivé, et près de 15 heures en maintenant les effets lumineux. De quoi enchainer plusieurs longues nuits de gaming sans passer par la case recharge.

Présentation vidéo

Conclusion

Premier modèle sans-fil de la marque, le Cloud Flight confirme une fois de plus le savoir-faire d’HyperX en matière de périphériques pour joueurs. Tout aussi confortable et performant que les précédents modèles de la marque, on apprécie sa facilité d’utilisation et son autonomie monstrueuse pouvant atteindre les 30 heures.

Proposé à un tarif de 159€, le HyperX Cloud Flight devra néanmoins faire face à de sérieux concurrents. On pense notamment au SteelSeries Arctis 7 (environ 140€), au Logitech G533 (environ 100€) ou encore au Corsair Void Pro RGB Wireless (environ 100€), qui proposent tous une connexion sans-fil en plus d’une compatibilité 5.1 ou 7.1 surround virtuel. Une fonctionnalité sur laquelle le Cloud Flight fait l’impasse.

HyperX Cloud Flight Casque-Micro de Jeu sans Fil
  • Casque-micro de jeu sans fil avec batteries extra longue durée
  • Confort HyperX Signature
  • Audio de jeu immersif

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *