HyperX Pulsefire Surge

Note GamerTech
Les points clés
  • Souris gamer presque ambidextre
  • Capteur optique 16 000 DPI
  • 6 boutons
  • Rétroéclairage RGB
  • Pilote HyperX NGenuity
Où l'acheter ?

Test HyperX Pulsefire Surge

Après vous avoir proposé le test complet du clavier HyperX Alloy Elite RGB, nous nous attaquons aujourd’hui à la dernière née de la gamme de périphériques de la marque. Cette souris prend le doux nom de Pulsefire Surge et apporte quelques nouveautés bienvenues.

Nous testions il y a quelques mois la version FPS de cette souris qui proposait une prestation simple, mais efficace. L’arrivée de l’itération surge nous permettra d’apprécier un nouveau design et une compatibilité avec le tout nouveau pilote de la marque : NGenuity.

HyperX Pulsefire Surge

Proposée aux alentours de 79€, la Pulsefire Surge propose une solution complète qui devrait convenir à la plupart des joueurs. Elle se positionne directement face à certaines stars du marché comme la Razer DeathAdder Elite ou encore la SteelSeries Rival 310 dont la réputation n’est plus à faire.

Unboxing

Comme toujours avec HyperX (et pour toutes les souris en général), le packaging est extrêmement simple. Celui-ci reprend évidemment les couleurs noires et rouges de la marque tout en détaillant l’ensemble des fonctionnalités.

À l’intérieur, pas de surprises non plus puisque l’on n’y trouve rien à part le mulot et les quelques notices usuelles qui présentent les fonctionnalités et les précautions d’emploi.

Design & Ergonomie

On ne va pas y aller par quatre chemins, cette HyperX Pulsefire Surge ne dispose pas d’un design qui sort de l’ordinaire. La souris propose un corps entièrement noir et recouvert sur le dessus d’un revêtement soft touch, habituel pour ce type de produit. Les tranches sont quant à elles équipées d’un revêtement un peu plus agrippant permettant une meilleure prise en main et qui évite surtout que la souris ne glisse des doigts.

Boutons programmables

D’une taille assez contenue, la souris n’en reste pas moins confortable. On préfèrera l’utiliser avec une prise en main de type palm grip. Attention cependant, les joueurs/joueuses aux grandes mains pourraient par contre se retrouver à l’étroit. Aidé par son confort une fois en main et par son poids contenu, le mulot est particulièrement agréable à utiliser.

Point important à souligner, cette Pulsefire Surge dispose d’une forme “ambidextre” et est donc parfaitement symétrique. Elle pourra donc être utilisée par les gauchers sans aucun problème. Seule ombre au tableau pour eux : l’absence de touches de macros sur la tranche droite de la souris.

Périphériques gamer HyperX

Comme souvent sur les souris pour joueurs, les touches de macro ne sont positionnées que sur la tranche gauche. HyperX a choisi ici d’utiliser deux boutons qui tombent d’ailleurs parfaitement sous le pouce et seront remappables à souhait grâce au logiciel/pilote NGenuity. Un troisième bouton est disponible juste derrière la molette et permet par défaut de changer de palier de sensibilité.

Rétroéclairage RGB personnalisable

Pour ce qui est des boutons usuels, HyperX fait dans la simplicité et l’efficacité avec interrupteurs Omron certifiés pour durer jusqu’à 50 millions de clics. La molette, évidemment cliquable ne dispose par contre pas le “clic” latéral. Dommage, même si ce n’est pas une fonctionnalité que tout le monde recherche.

L’une des principales différences avec sa consoeur FPS est l’arrivée de l’éclairage RGB. Le châssis de la souris est donc entouré d’une bande lumineuse multicolore que l’on pourra venir paramétrer avec différents effets directement depuis le pilote de la marque. Il est également possible de personnaliser la couleur du logo HyperX situé à l’arrière.

Prise en main

Sous la souris, le très discret capteur optique Pixart 3389 (aussi présent sur la Pulsefire FPS Pro) trouve sa place entre les deux énormes patins qui permettent d’assurer une glisse optimale, en particulier sur le tout nouveau tapis Fury S Pro “Speed Edition” que vous pouvez voir sur les photos. Nous reviendrons sur les performances globales de la souris un peu plus loin dans le test.

Pour terminer, abordons la connectique qui est on ne peut plus simple et se résume à un simple câble USB tressé de 1,8 mètre qui aurait d’ailleurs pu être un peu plus long à notre goût afin de faciliter la mise en place d’un cable management propre. Rien de rédhibitoire cependant.

HyperX Pulesfire Surge

Vous l’aurez compris, HyperX va à l’essentiel avec cette nouvelle Pulsefire Surge. Un design simple, élégant et bien construit qui lui permettra de se trouver une place dans la plupart des setups. Le confort est lui aussi de la partie avec une petite réserve pour les joueurs aux grandes mains.

Le logiciel NGenuity

Tout comme le clavier Alloy Elite RGB, cette Pulsefire Surge est paramétrable grâce au logiciel NGenuity de la marque. À noter qu’il est également possible de régler les paramètres principaux de celle-ci directement avec des combinaisons de boutons. Un aspect important si vous l’utilisez sur une machine qui n’est pas équipée du pilote. D’autant que la Surge permet de stocker ses profils en mémoire, sans avoir besoin du pilote NGenuity.

Souris gamer RGB

De la même façon que pour le clavier Alloy, HyperX nous laisse la possibilité de créer des profils liés à des jeux ou applications. Ceux-ci pourront de lancer automatiquement en fonction du programme en cours. Un fonctionnement qu’on a maintenant l’habitude de retrouver chez la plupart des constructeurs. Ici aussi, le choix du programme permet également de disposer automatiquement d’un éclairage aux couleurs du jeu.

NGenuity : création de profil

La première partie de l’interface dédiée à la souris permet de gérer entièrement le rétroéclairage intégré. Ici aussi, on a le choix entre un mode standard utilisant des paramètres prédéfinis et un mode avancé qui propose une personnalisation complète des LED de manière indépendantes. Le résultat est d’ailleurs très agréable à l’oeil selon les modes utilisés, notamment sur le cerclage RGB en mode “vague”. Il est également possible de personnaliser les couleurs du logo de la marque et ses effets.

NGenuity : éclairage RGB

Le menu suivant permet quant à lui de paramétrer la sensibilité de la souris, et uniquement cela. C’est le seul paramètre qu’il est possible de modifier sur cette Pulsefire Surge. On est ici loin de la tonne de paramètres que nous proposent certaines autres solutions concurrentes. Dans les faits, la sensibilité est le paramètre le plus important, mais on aurait aimé avoir d’autres possibilités. Dans tous les cas, on a ici la possibilité de régler jusqu’à 5 niveaux de sensibilité entre 100 DPI et 16 000. La bascule pourra ensuite se faire à l’aide du bouton situé à l’arrière de la molette.

HyperX Pulsefire Surge NGenuity

Enfin, le module de création de macros présent pour le Alloy Elite RGB est ici aussi de la partie. L’outil nous permet d’enregistrer des macros à la volée et de les éditer manuellement ensuite. Simple d’utilisation, celui-ci fait parfaitement l’affaire. À noter également que chaque bouton de la souris (à l’exception du clic principal) peut être assigné à une fonctionnalité à choisir parmi une liste assez conséquente.

Pilote souris gamer macro

Notre avis sur la solution NGenuity n’a pas vraiment bougé. On se trouve face à une solution encore jeune et loin d’être aussi complète que la concurrence. Les fonctionnalités les plus importantes sont néanmoins présentent et permettront à la plupart des utilisateurs d’y trouver leur compte.

Performances

Du côté des performances au quotidien, le capteur optique PMW3389 de Pixart délivre des performances exemplaires. La souris offre une précision à toute épreuve et ce tout nouveau capteur y est pour beaucoup. Il résiste notamment très bien aux accélérations et pourra donc combler les joueurs les plus acharnés.

Capteur optique Pixart

En plus de ces performances brutes, la Pulsefire Surge est beaucoup aidée par ses énormes patins dont nous parlions en début de test. Ils proposent donc une glisse parfaite sur la plupart des supports, que ce soit un tapis ou directement sur le bureau. Attention toutefois, le capteur optique ne permettra de l’utiliser sur des surfaces trop réfléchissantes telles que le verre par exemple.

Nous avons décidé de mettre la souris à l’épreuve dans différentes situations. Sur des jeux vifs comme CS:GO et Overwatch, rien à redire, l’ensemble répond parfaitement et avec précision. Idem dans des jeux plus posés comme Civilization où elle sera un allié de choix pour vaincre Théodore Roosevelt à coup de bombe H.

HyperX Pulsefire Surge

La précision du capteur a également fait ses preuves sur Photoshop avec un détourage particulièrement délicat que nous avons pu réaliser sans encombre. D’ailleurs, il est important de préciser qu’aucune fatigue ne se fait sentir, même après plusieurs d’heures d’utilisation. Malgré sa forme assez simpliste, la Pulsefire Surge est donc pour nous une alliée de choix tout au long de la journée.

Conclusion

HyperX nous délivre une expérience plutôt intéressante avec sa toute nouvelle Pulefire Surge. Cette souris, toute en simplicité n’en oublie pas pour autant l’efficacité. Si son design assez simpliste ne la fait pas réellement sortir du lot, elle a au moins l’avantage de proposer une expérience parfaite sur le plan de la performance.

On regrette cependant les quelques manques dans les possibilités de customisation que l’on mettra sur le compte de la relative jeunesse de la marque sur ce secteur. C’est dans tous les cas une souris que l’on pourra conseiller pour tous les joueurs, tellement elle est à l’aise dans la plupart des situations.

Il lui reste maintenant à se faire une place face à des modèles qui sont maintenant bien ancrés sur le marché et qui proposent, pour un prix similaire, une expérience un peu plus complète. On pense notamment à la Roccat Kone AIMO ou encore à la Logitech G502.

Blogueur depuis de nombreuses années, j'aime partager ma passion pour les nouvelles technologies au travers de mes articles. J'en ai d'ailleurs fait mon métier au service d'un grand groupe postal.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !