Corsair K70 RGB

Note GamerTech
Les points clés
  • Clavier gamer mécanique
  • Interrupteurs Cherry MX
  • Boutons multimédia
  • Châssis robuste en aluminium
  • Rétroéclairage RGB
Où l'acheter ?

Test Corsair K70 RGB

Fort de plus de vingt années d’expérience dans le domaine de l’hardware PC, Corsair n’est aujourd’hui plus vraiment à présenter tant ses produits (notamment ses mémoires et ses boitiers) sont réputés pour être particulièrement performantes.

Avec sa nouvelle branche Corsair Gaming, le constructeur se lance pourtant sur un secteur où il avait été jusqu’à présent très discret. Au programme, un nouveau logo spécifique à la branche et bien évidemment des produits spécialement pensés et conçus pour répondre aux attentes des joueurs les plus acharnés. Après notre essai de la souris pour MMO Corsair M95, c’est donc au tour du dernier clavier mécanique RGB pour gamer de la marque de passé entre nos mains : le Corsair K70 RGB.

Clavier gaming Corsair avec rétroéclairage RGB

Evolution directe du K70 « classique », ce nouveau modèle intègre donc, comme son nom le laisse apparaître, un éclairage RGB complet, toujours associé à des touches mécaniques avec interrupteurs Cherry MX. Un produit en concurrence directe avec deux produits que nous avons déjà eu l’occasion de présenter et tester : le Razer BlackWidow Chroma et le Logitech G910 Orion Spark.

Proposé aux alentours de 180€, le Corsair Gaming K70 RGB est disponible avec des interrupteurs Cherry MX Red ou Brown, et promet des performances « légendaires » d’après les dires du constructeur. Qu’en est-il en pratique ? Réponse avec notre essai complet.

Unboxing

Le clavier de Corsair est présenté dans une large boite en carton rigide, à la présentation plutôt sobre mais réussie. Sur la face avant, on retrouve une photo plutôt explicite du produit, mettant évidemment en avant l’éclairage multicolore RGB des touches. Les interrupteurs mécaniques Cherry MX sont également mis en avant, et il est d’ailleurs important de noter que Corsair possède l’exclusivité sur ces interrupteurs pendant une année complète. Une exclusivité qui explique d’ailleurs le fait qu’aussi bien Razer que Logitech utilisent des interrupteurs « maison ».

Boite recto

De l’autre côté de la boite, Corsair présente les principales fonctionnalités du clavier, sur lesquelles nous reviendrons évidemment en détails dans la suite de l’article. Rapidement, on y découvre des explications sur les finitions du clavier (aluminium),  sur les touches 100% anti-ghosting ou encore sur le logiciel permettant de personnaliser le périphérique.

Unboxing Corsair Gaming K70 RGB

A l’intérieur, on retrouve évidemment le K70 RGB, bien calé entre des cartons et protégé par un film plastique. Sous celui-ci, on découvre un repose-poignet détachable ainsi qu’un manuel d’utilisation et un second concernant les garanties du produit.

Design & ergonomie

A première vue, le K70 RGB ressemble à s’y méprendre au K70 classique, ne disposant pas du rétroéclairage multicolore. Clavier non branché, la seule vraie différence visible semble être l’apparition du logo « Corsair Gaming ».

Logo Corsair Gaming

On retrouve donc cette même structure rigide en aluminium brossé lui conférant une réelle solidité et laissant clairement envisager que le produit pourra tenir sur la durée. Les dimensions sont légèrement différentes, mais celui-ci reste relativement compact pour un clavier complet avec 438mm de longueur pour 160mm de largeur et 24mm d’épaisseur. Sur la balance, comptez environ 1.2kg. Une taille donc clairement inférieure à celles des concurrents de chez Razer ou Logitech, qui s’explique notamment par le faut qu’aucun rebord ne soit présent aussi bien à droite qu’à gauche des touches. Il faudra d’ailleurs un petit temps d’adaptation si vous n’avez jamais utilisé un clavier à la disposition similaire.

Clavier Corsair K70 RGB

Côté look, on fait donc dans la sobriété avec ce K70 RGB (outre l’éclairage évidemment), avec des touches aux formes plutôt classiques, légèrement arrondies, loin de celles présentées sur le G910 de Logitech par exemple. Une sobriété qui devrait plaire aux joueurs un peu plus âgés, peut-être un peu lassés du côté bling-bling de certains autres produits.

Toujours sur les touches, ces dernières ne sont pas enclavées directement dans le structure du clavier, permettant d’avoir une vue directe sur les interrupteurs Cherry MX et le rétroéclairage les accompagnants. D’une texture mate et rugueuse, elles s’avèrent en pratique très agréables et sensibles, mais particulièrement bruyantes (Cherry MX Red oblige).

Clavier mécanique Corsair pour gamer

Dans le coin supérieur droit du clavier, on retrouve plusieurs boutons additionnels permettant notamment de gérer votre musique ou vos films. Quatre boutons disposés au-dessus du pavé numériques sont ainsi utilisés pour mettre en pause ou en lecture ou encore passer d’une piste à l’autre. Si ces raccourcis sont clairement les bienvenues, on regrette un peu leur accès relativement difficile, les touches du clavier les surplombant  étant particulièrement hautes.

Touches difficiles d'accès

Au-dessus de ces quatre boutons, on retrouve une molette en aluminium permettant de gérer le volume à la volée (un gros manque sur le Razer BlackWidow) ainsi qu’un bouton supplémentaire pour mettre le son sur « Mute ».

A côté de cette molette, on  retrouve les indicateurs de Caps Lock, Arrêt Défil et Touches Numériques, puis deux boutons permettant de bloquer les touches Windows (pour éviter un retour sur le bureau en pleine partie) ou de couper le rétroéclairage.

Touches multimedias sur K70

Ces boutons « multimédias » sont les seules commandes supplémentaires du Corsair K70 RGB, et à la différence de chez Razer ou Logitech, on ne retrouve aucune touche permettant de mettre en place facilement des raccourcis ou des macros. Un petit bémol notamment pour les joueurs de MMO ou MOBA souhaitant pouvoir accéder à des skills supplémentaires directement depuis leur clavier. Il faudra plutôt se tourner vers son grand frère, le Corsair K95 RGB pour ce type de jeux.

Comme expliqué pendant le déballage, le clavier est livré avec un repose-poignet amovible dans sa boite. Ce dernier dispose d’un revêtement particulièrement doux et agréable au touché, avec un aspect en cuir perforé plutôt sympa (mais il s’agit bel et bien de plastique).

Revêtement du repose-poignet

En retournant le K70 RGB, celui-ci dispose de quatre grips en caoutchouc, plutôt fins, permettant une bonne stabilité sur votre bureau ou votre tapis de souris. Quatre pieds rétractables sont également présents, permettant de surélever le clavier en fonction de vos préférences. Il est ainsi possible de le relever entièrement, ou par exemple seulement sur sa partie arrière.

Vue de dessous

Quatre pieds rétractables sous le clavier

Enfin, depuis sa tranche supérieure, un large câble tressé permet de brancher le clavier à votre ordinateur. D’une longueur d’environ 2 m, on retrouve deux connecteurs USB à son extrémité qui seront nécessaire au bon fonctionnement du produit. Petit point négatif ici, à la différence de ses prédécesseurs, le K70 RGB n’intègre plus de port USB supplémentaire. Un retour en arrière plutôt dommage, puisque c’est le genre de fonctionnalité appréciée par les joueurs, notamment pour pouvoir brancher facilement un micro-casque.

Cordon et switch BIOS

A côté de la base du cordon, un switch permet de modifier le taux de rafraichissement du clavier (polling rate), par défaut sur 1000Hz. En toute logique, vous n’aurez pas besoin de toucher à cet interrupteur si votre ordinateur est relativement récent. Le switch permet également de placer le clavier en mode « Bios » si le besoin se faisait sentir de faire passer votre clavier comme un périphérique on ne peut plus basique.

Dans l’ensemble, pas de grandes évolutions donc par rapport au K70 premier du nom, si ce n’est l’absence du port USB supplémentaire. Est-ce un mal pour autant ? Pas forcément, le clavier ayant déjà fait ses preuves et étant clairement un modèle de confort, ergonomie et solidité.

Fonctionnalités et rétroéclairage multicolore

Evidemment, la grande nouveauté de ce modèle est l’intégration des interrupteurs mécaniques à rétroéclairage multicolore. Le Corsair K70 RGB est une des premiers claviers mécaniques à proposer ce type de fonctionnalités, grâce notamment à son exclusivité  sur les interrupteurs Cherry MX RGB durant l’année 2014 (année de commercialisation du produit).

Dans l’idée, il est ainsi possible d’affecter un éclairage différent à chacune des 105 touches du clavier si l’on le souhaite, mais aussi d’utiliser des effets lumineux prédéfini directement dans le logiciel de Corsair, nommé Corsair Utility Engine.

Ce dernier devra être téléchargé directement sur le site du constructeur, puisqu’à l’heure où la dématérialisation est omniprésente, aucun CD d’installation n’est présent dans la boite. Une fois le logiciel installé, celui-ci permet évidemment de configurer d’autres options sur le clavier en plus de son éclairage.

La première page affichée sur le logiciel est l’onglet « PROFILS ». Comme son nom l’indique, il sera ici possible de créer autant de profils que vous le souhaitez, et d’y attribuer des programmes spécifiques afin que ces derniers se chargent automatiquement lors du lancement d’un jeu ou d’une application.

Création de profil

Pour chaque profil, vous pourrez également créer différents modes, avec des configurations différentes, et switcher d’un à l’autre pendant vos parties. Cela permet dans l’idée de disposer d’un nombre de raccourcis et d’options d’éclairage pratiquement infini. Notez également qu’il est possible d’afficher une notification sur l’écran listant le mode actuellement utilisé.

Sur cet onglet « PROFILS », trois pages sont disponibles. La première page « ASSIGNATION » permet comme son nom l’indique de modifier les commandes des touches du Corsair K70 RGB. Si ce dernier ne propose pas de touches supplémentaires (comme les touches G sur le G910 de Logitech), il est néanmoins possible de modifier chacune des 105 touches du clavier.

En effectuant un clic droit sur une touche spécifique, un petit menu s’ouvre et plusieurs choix sont disponibles. Il est par exemple possible de créer une action spécifique, mais aussi de choisir cette touche pour passer d’un mode à l’autre ou encore de carrément réassigner le mapping de cette dernière. Dans l’idée, la touche « Fin » peut par exemple devenir la touche « A » ou l’équivalent de votre « Clic droit » sur de votre souris si vous le souhaitez.

Logiciel Corsair Gaming

En cliquant sur « Assigner une nouvelle action », une fenêtre s’ouvre et permet de créer de créer des macros ou d’autres commandes spécifiques. Comme chez Razer ou Logitech, les possibilités sont vraiment impressionnantes et permettent d’automatiser très facilement et rapides des taches ou des combinaisons dans vos jeux favoris.

Les différentes actions paramétrables sont catégorisées et listées sur la gauche de l’écran, on retrouve donc :

  • MACRO : Ici, vous pourrez enregistrer simplement vos actions en temps réels afin de pouvoir les répéter ensuite d’une seule touche. De nombreuses options de personnalisation permettent aussi de configurer le lancement de la macro, ses répétitions ou encore de lui attribuer un effet d’éclairage spécifique.

Exemple création de macro

  • TEXTE : Cette action permet de renseigner un texte personnalisé via la simple pression d’une touche du clavier. Encore une fois, de nombreuses options permettent de configurer le mode d’activation ou de répétition.

Editeur d'actions

  • PRESSION DE TOUCHE : Ici, vous pouvez créer une combinaison spécifique de touches, ou choisir parmi ceux déjà proposées dans une liste plutôt exhaustive.
  • RACCOURCI : Permet d’ouvrir un programme spécifique via la touche de votre choix.
  • DPI : L’idée ici est de pouvoir gérer directement la sensibilité de votre souris via une touche du clavier, en sélectionner un DPI spécifique ou en naviguant selon les différents niveaux enregistrés.
  • MINUTERIE : Permet de mettre en place des minuteurs avec des alertes sonores permettant ainsi de facilement savoir quand un sort est de nouveau disponible.

Clavier avec minuteur

  • SOURIS : Permet d’affecter une commande de la souris sur le clavier.
  • CONTRÔLE MEDIA : Permet d’affecter des raccourcis pour gérer vos pistes musicales ou votre volume sonore depuis certaines touches du clavier. Peu de chance que vous utilisiez cette dernière option puisque des raccourcis sont déjà présents sur le K70 RGB.

Au final, même si aucune touche supplémentaire n’est disponible sur le clavier, ses options de personnalisation sont vraiment très complètes et relativement simples à mettre en place une fois que l’on comprend un peu le système. Honnêtement, je ne vous cache pas que tout ça peut paraître un peu déroutant lors de la première utilisation tant les options sont nombreuses, mais on s’y fait rapidement et un manuel très complet est disponible sur le site de Corsair (en anglais seulement).

Une fois vos touches paramétrées en fonction de vos besoins, il est évidemment temps de passer aux différentes options de rétroéclairage proposées par le Corsair K70 RGB, puisqu’il s’agit bien évidemment de la principale différence avec son prédécesseur.

Tout ça se règle depuis l’onglet « ECLAIRAGE », et comme pour l’assignation des touches, les possibilités sont là encore très nombreuses.

Il est possible de sélectionner chacune des touches distinctivement et d’y attribuer  l’éclairage de votre choix parmi un panel de plus de 16 millions de couleurs. Vous pouvez également sélectionner rapidement des zones en les sélectionnant avec la souris et attribuer une couleur spécifique à cette zone.

Gestion éclairage Corsair K70 RGB

Comme chez la concurrence, des effets sont également préconfigurés et permettent de créer des éclairages vraiment sympathiques :

  • Ondulation Arc-en-ciel : Comme l’effet « Vague de couleur » chez Razer, les touches s’illuminent en suivant les couleurs de l’arc en ciel et il est possible de choisir le sens ou la rapidité du défilement.

Effet ondulation arc en ciel

  • Changement de couleur : Toutes les touches du clavier changent de couleur en alternance selon deux coloris que vous pourrez sélectionner (ou choisir aléatoirement). Là encore la vitesse est paramétrable.
  • Impulsion de couleur : Un effet assez proche du précédent, alternant la couleur de toutes les touches du clavier. Mais il s’agit ici plus d’une surcouche venant se placer sur vos réglages par défaut. Ainsi, si votre pavé numérique est par défaut affiché en rouge, celui-ci redeviendra rouge entre chaque alternance de couleur.

Effet de couleur alternant sur clavier gamer

  • Vague de couleur : Une vague d’une couleur paramétrable ou aléatoire traverse votre clavier de droite à gauche ou de gauche à droite, voire de haut en bas ou bas en haut. Vitesse encore une fois ajustable (lente, moyenne ou rapide).

Effet vague de couleur

  • Eclairage (touche) : Les touches activées s’illuminent d’une couleur choisie ou aléatoire, pendant une durée courte, moyenne ou longue.

Effet éclairage des touches actives

  • Eclairage (ondulation) : Là encore, l’effet s’active lorsque l’on enfonce une touche. Une onde partant de la dernière touche activée se déplace jusqu’aux bords du clavier.

Effet onde de couleur

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Corsair n’a pas fait les choses à moitié. Avant tant d’options disponibles, chacun devrait pouvoir y trouver son compte et afficher un rétroéclairage lui correspondant parfaitement. Honnêtement on pourrait jouer avec toutes ces options pendant des heures tant les possibilités sont nombreuses.

Le dernier onglet de cette partie « PROFILS » concerne les performances du clavier. Beaucoup plus simple, ce dernier permet de configurer les touches et combinaisons de touches à désactiver lorsque l’option de verrouillage est active (via le bouton placé à côté de la molette pour gérer le son).

Onglet performances

Les deux onglets « ACTIONS » et « ECLAIRAGE » présents en haut du logiciel de Corsair reprennent les différentes options que nous venons de décrire en détails. La principale différence ici est qu’il est possible de créer toutes vos options ou effets d’éclairage sans forcément les attribuer avant à un profil spécifique. Ainsi, les actions créées depuis cet onglet pourront par exemple être ensuite facilement attribuer à plusieurs profils différents en quelques secondes.

Onglet action avec listes des macros enregistrées

Le dernier onglet « REGLAGES » reprend les détails liés au périphérique. Il est par exemple possible de choisir le layout des touches du Corsair K70 RGB (clavier FR ou US par exemple), de choisir la langue du programme ou encore de mettre à jour ce dernier. Vous pouvez aussi depuis cet onglet ajouter d’autres lecteurs multimédias que ceux reconnus par défaut ou régler les affichages s’inscrivant à l’écran (lors du changement de mode ou de profil).

Onglet programme

Enfin un onglet « Support » permet d’accéder facilement au manuel d’utilisateur. On a essayé d’être vraiment exhaustif dans la présentation du logiciel, mais n’hésitez pas à le consulter puisque ce dernier est vraiment complet et détaillé (plus d’une centaine de page).

Onglet support

Pour finir avec la présentation du logiciel, sachez qu’il est possible d’importer et d’exporter des profils relativement facilement, et que vous devriez donc pouvoir gagner pas mal de temps en cherchant rapidement sur Google des profils correspondant à vos jeux favoris déjà créés par d’autres joueurs.

Performances

Les interrupteurs Cherry MX RGB font leur grand début avec le Corsair K70 RGB. Comme expliqué un peu plus haut, le constructeur a réussi à obtenir une exclusivité pendant un an sur ces nouveaux interrupteurs, obligeant les concurrents à se débrouiller avec d’autres alternatives (notamment chez Khail du côté de Razer, ou avec les interrupteurs Romer-G chez Logitech).

Interrupteurs Cherry MX Red RGB

La version classique du K70 offrait déjà un rétroéclairage, mais celui-ci n’était pas RGB. En réalité, les interrupteurs Cherry MX classiques disposent d’un espace pouvant intégrer une LED de 3mm maximum, alors que les LED RGB mesurent 5mm. Il était donc nécessaire de créer une nouvelle gamme pour Cherry, d’où c’est MX RGB.

Switches Cherry MX RGB

Comme souvent avec le constructeur, la qualité des switches est encore une fois clairement au rendez-vous, et l’ajout des LED RGB ne change en rien la performance et le plaisir de frappe. Le K70 RGB que nous testons aujourd’hui est équipé de Cherry MX RED, mais il existe également des versions BLUE et BROWN.

Clavier gaming performant et éclairé

En pratique, ces interrupteurs offrent une précision sans pareil et permettent d’obtenir une vitesse de frappe vraiment impressionnante. Evidemment, et c’est souvent le cas avec ce type de touche, le bruit est lui aussi omniprésent. Autant vous prévenir, si vous n’avez jamais eu de clavier mécanique, cela peut surprendre au début et les vos proches risquent de ne pas forcément apprécier. Un point à prendre en considération si vous avez l’habitude de jouer la nuit par exemple.

Si comme expliqué un peu plus haut, les touches du Corsair Gaming K70 RGB répondent parfaitement, on regrette un petit point. Sur la précédente version du clavier, des touches supplémentaires ZQSD étaient proposées avec un grip différent, et ce n’est plus forcément le cas ici. C’est dommage, car à l’usage ces dernières s’avéraient vraiment pratique notamment pour les FPS.

Zoom sur les touches

La résistance des touches est relativement faible sur les interrupteurs MX Red (45g), ce qui permet aux débutants de facilement s’acclimater aux touches mécaniques. Aussi, le K70 RGB peut encaisser Key Rollover de 20 touches, ce qui devrait largement suffire à 99.99% des joueurs.

Sur les jeux, le clavier permet d’avoir un réel contrôle de toutes les actions effectuées et même si on regrette un peu l’absence de touches supplémentaires, le fait de pouvoir assigner des actions programmables à chacune des touches du clavier permet clairement d’améliorer vos performances que ce soit sur les FPS, les RTS, les MOBA ou même les MMO par rapport à un clavier classique.

Au niveau du confort, le fait de pouvoir ajuster la hauteur du clavier via les quatre pieds ainsi que le repose-poignet permet de profiter pendant de longues heures de vos jeux favoris sans forcément ressentir de réelle fatigue. Pour la bureautique, la précision des touches est également un avantage considérable, permettant d’être rapide et efficace pour la saisie de texte. Les touches multimédias sont un peu la cerise sur le gâteau.

Meilleur clavier pour FPS et MOBA

Conclusion

A l’allure plutôt simple, le Corsair K70 RGB est pourtant un des claviers mécaniques les plus complets du marché. Avec un tarif avoisinant les 180€, il faudra pour autant casser un peu sa tirelire pour pouvoir profiter de la bête, mais le prix en vaut clairement la chandelle. Oui, c’est cher, mais c’est parfois le prix à payer pour obtenir un produit solide, performant et ultra personnalisable.

Pas grand-chose à lui reprocher du côté de son design, son ergonomie étant très bien pensée et surtout complète grâce aux touches multimédias. Du côté de ses fonctionnalités, là encore Corsair a vu les choses en grand, avec un logiciel vraiment très complet (peut-être même trop, le rendant un peu complexe à prendre en main) permettant de personnaliser touches et éclairages dans les moindres détails.

Enfin, les performances ne sont pas en reste, puisque les interrupteurs Cherry MX Red apportent un réel confort d’utilisation et une redoutable précision que ce soit pour la bureautique ou les jeux. Bref, on ne peut que le recommander si vous êtes à la recherche d’un produit un peu moins tape à l’œil que chez Razer ou Logitech.

Promo
Corsair K70 LUX RGB Clavier Mécanique Gaming (Cherry MX Brown: Tactile et silencieux,...
Corsair - Personal Computers
Actuellement en rupture de stock - 10,00 € Dès 89,90 €
Test Corsair K70 RGB Fort de plus de vingt années d’expérience dans le domaine de l’hardware PC, Corsair n’est aujourd’hui plus vraiment à présenter tant ses produits (notamment ses mémoires…
Résultat
Design / Look
Fonctionnalités
Performances

Excellent

Le Corsair K70 RGB est tout simplement un des meilleurs claviers mécaniques du marché actuel.

90

Editeur de la plateforme GamerTech. Passionné de jeux-vidéo et d'hardware, je vous accompagne au mieux pour sélectionner vos périphériques et composants ! Retrouvez également mes sélections sur Jeux-Vidéo Magazine.

3 Commentaires

  1. Gardien

    cherchez pas, si vous voulez un clavier costaud, réactif, bien foute, joli, lumineux genre sapin de noël c’est celui-la 😉
    il est vraiment super, chaque touche peu être réglé dans la couleur de son choix, tres pratique pour les jeux, mais aussi pour la bureautique, j’ai mis les touche ,;:!é »‘(à)d’une autres couleur pour facilement les repérer par exemple.
    et chaque touche peu être modifier pour une autre (macro) j’ai viré « insert / début / page H » qui me servent jamais pour mettre coupé / copié / collé … qui me servent bien plus souvent 😀
    et génial le bouton à l’arrière pour qu’il soit compatible bios, plus besoin d’avoir un deuxième clavier juste pour ca. +1
    les touches ouvertes sont cool pour le nettoyer, fini la mer2 coincé en dessous, et c’est un vrai plaisir de taper dessus, certe un peu bruyant comme tout clavier méca, mais en lui rajoutant des petit joint à glisser en dessous ça atténue pas mal, (ça coute 2€ la pochette sur les site chinois).
    que dire d’autre à part plein de bonne chose… heu bon ok il coute un œil mais… on achète bien des tel a 600€ pour 1 ans, ce clavier durera 10 ans, seul inconvénient, même avec celui-là je fais des fautes daurtôcrafe
    ha j’ai pris la version cherry red, mais je regrette, vaut mieux le brown, le red est trop réactif, à peine tu frôle une touche que ça tape.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !