SteelSeries Arctis 3

Note GamerTech
Les points clés
  • Casque gamer filaire
  • Système d'arceau suspendu
  • Son surround 7.1 (PC)
  • Microphone rétractable
  • Compatible PC / Consoles / Mobiles
Où l'acheter ?

Test SteelSeries Arctis 3

Il y a quelques mois, SteelSeries effectuait un petit lifting au niveau de sa gamme de casques gaming Siberia en renommant la plupart de ses modèles de façon plus homogène et compréhensible. Nous vous avions d’ailleurs présenter à l’époque certains de ces casques, à l’image du SteelSeries Siberia 150, du Siberia 200 ou encore du Siberia 800, le haut de gamme de la marque.

Aujourd’hui, c’est avec une toute nouvelle gamme nommée Arctis que l’accessoiriste danois revient sur le devant de la scène. L’approche est ici bien différente de celle des modèles Siberia puisque les trois modèles de la gamme Arctis se ressemblent comme deux gouttes d’eau et se différencient uniquement par leurs fonctionnalités. C’est sur le SteelSeries Arctis 3 que nous porterons aujourd’hui notre attention. Il se positionne en entrée de gamme, en dessous des modèles Arctis 5 (Surround 7.1 et éclairage via USB) et Arctis 7 (fonctionnement sans-fil).

Casque Gamer Arctis 3 de SteelSeries

Proposé aux alentours des 99€, le SteelSeries Arctis 3 se veut à la fois simple et efficace. Il dispose d’une connectique polyvalente lui permettant de fonctionner aussi bien sur PC que sur consoles ou mobiles et propose en outre un son surround 7.1 virtuel. Peut-il s’imposer face à l’excellent HyperX Cloud II ou encore au tout récent Razer Kraken Pro V2 ? Réponse dans la suite de notre article après une dizaine de jours à ses côtés.

Unboxing

Le modèle que nous avons reçu est présenté dans un packaging qui tranche un peu avec les codes habituels. Une premier « couvercle » cartonné au tons blancs présente de nombreuses formes géométriques et affiche uniquement le logo de la gamme Arctis.

Packaging casque Arctis

L’arrière est un peu plus classique, puisqu’il présente deux photos du SteelSeries Arctis 3 ainsi que ses principales fonctionnalités. On y découvre notamment la présence d’un microphone rétractable, de commandes directement positionnées sur les oreillettes ou encore d’un système d’ajustement assez atypique.

En ouvrant la boite, on tombe tout d’abord nez à nez avec une petite carte badgée Arctis 3 et présentant quelques stickers plutôt sympas sur son côté verso. On retrouve ensuite le casque accompagné par ses différents accessoires : un câble propriétaire micro-USB, un câble micro-USB/3.5mm à 4 pôles et une rallonge micro-USB/double 3.5 mm à 3 pôles.

Unboxing du SteelSeries Arctis 3

Design & Ergonomie

Pour ses nouveaux modèles, SteelSeries opte pour une approche plus épurée et dans l’ensemble bien plus moderne que celle que l’on avait précédemment découvert au travers de la gamme Siberia. Le casque en lui-même et proposé dans deux coloris, avec au choix des tons plutôt sombres (le modèle testé aujourd’hui) ou clairs. On verra cependant un peu plus bas que la marque offre quelques options de personnalisation afin de le façonner un peu plus à ses propres goûts.

SteelSeries Arctis 3

Globalement, le SteelSeries Arctis 3 profite d’une construction majoritairement en plastique et se montre donc à première vue plutôt léger. La qualité semble néanmoins au rendez-vous et l’ensemble apparait à la fois solide et robuste. On apprécie tout particulièrement l’absence de véritables marques d’assemblage, renforçant le look minimaliste du modèle.

Essai du SteelSeries Arctis

Un peu plus dans les détails, on commence par l’arceau proposé sur les trois modèles de la gamme. On devrait plutôt ici parler de double-arceau, puisque le constructeur opte pour un système innovant rappelant les systèmes à suspension déjà présents sur de nombreux modèles. On retrouve ainsi dans un premier temps un arceau relativement rigide venant structurer le casque en lui-même, et un bandeau beaucoup plus flexible qui viendra lui épouser le haut du crâne.

Casque jeu PC/PS4 solide

Ce bandeau élastique, largement inspiré par les straps présents sur les masques de ski, permet de répartir de façon uniforme le poids du casque mais également d’ajuster sa taille. Il vient en effet faire une boucle à chaque extrémité de l’arceau rigide et l’on pourra ensuite régler sa taille via un système de scratch. Pas aussi pratique et intuitif qu’un système à coulisse, mais ça devrait faire l’affaire pour la plupart des morphologies.

Casque avec double arceau

L’autre point positif de ce système, c’est qu’il est possible de retirer et laver ce bandeau, mais aussi de le remplacer par d’autres modèles proposés par la marque. Les joueurs auront alors le choix de personnaliser l’aspect du SteelSeries Arctis 3, même si le tarif de 19.99€ par bandeau supplémentaire nous parait légèrement excessif.

On arrive ensuite sur les oreillettes de l’Arctis, qui à la différence des modèles Siberia présentent une forme non plus ronde mais ovale. Elles ont la particularité de pouvoir être entièrement repliées à plat afin de reposer confortablement sur les clavicules lorsque le casque est porté autour du cou, mais aussi de faciliter son transport même si l’on regrette l’absence d’une housse de protection.

Casque gaming a moins de 100 euros

Si l’aspect visuel des oreillettes se veut là-encore minimaliste, on retrouve néanmoins tout ce dont les joueurs auront besoin pour gérer les différentes commandes du casque. L’oreillette gauche dispose ainsi d’une molette permettant d’ajuster le volume sonore à la volée, ainsi que d’un bouton permettant de couper la captation du microphone. Petit bémol concernant la molette, qui reste à notre goût un peu trop sensible pour pouvoir proposer un réglage parfaitement efficace.

Commandes sur les oreillettes du casque Arctis 3

Le microphone est positionné sur la partie avant de l’oreillette gauche et peut être entièrement rétracté à l’intérieur de cette dernière. Dans cette position, il sait se faire discret et on peut donc facilement imaginer utiliser le SteelSeries Arctis 3 lors d’une écoute nomade. Un bon point si vous êtes à la recherche d’un casque pouvant se montrer polyvalent.

Casque gaming avec micro rétractable

Une fois sorti, le microphone est monté sur une tige flexible et s’ajuste aisément dans toutes les directions. A son extrémité, on retrouve une capsule en plastique intégrant un microphone bidirectionnel sur lequel on reviendra lors de la présentation des performances du casque.

Pour terminer avec l’oreillette gauche, on notera également la présence de deux connecteurs : un port micro-USB et un port 3.5 mm. Le premier sera généralement utilisé lors des sessions de gaming, et le second lors de l’écoute musicale depuis un smartphone ou une tablette par exemple.

Connectique du SteelSeries Arctis 3

On en vient naturellement à la connectique du casque, qui se compose au total de 3 câbles différents. Le câble principal est un câble propriétaire micro-USB d’une longueur d’environ 1 m, auquel on viendra soit connecter un très court câble disposant d’un connecteur 3.5 mm à 4 pôles (pour consoles et laptop) soit une longue rallonge se séparant en deux connecteurs 3.5 mm à 3 pôles pour une connexion sur PC et Mac. Les cordons en eux-mêmes ne sont pas tressés mais semblent à première vue plutôt solides et durables.

Micro-casque gaming multiplateforme

Notez également qu’il est possible de connecter le Arctis 3 à sa source (via le câble connecteur micro-USB) puis de venir connecter un second casque via le connecteur 3.5 mm afin de partager sa musique ou n’importe quel flux audio.

A l’intérieur des oreillettes, on retrouve des coussinets au rembourrage généreux disposant d’un revêtement en tissu similaire à du mesh. Le toucher se montre particulièrement doux tout en offrant une aération correcte durant les longues sessions de gaming. Autre bon point, il est possible de retirer les coussinets afin de les remplacer ou d’opter pour une matière différente. On pourra ainsi commander des coussinets en cuir ou en velours directement depuis le site de SteelSeries au tarif de 14.99€.

Casque avec coussinets amovibles et lavables

Une fois sur la tête, rien à redire concernant le confort du SteelSeries Arctis 3. Bien réglé, le bandeau combiné à l’arceau rigide offre un excellent confort tout en maintenant correctement le casque lorsque l’on bouge la tête. Les oreillettes n’exercent pas de forte pression sur la mâchoire et il est possible de garder le casque pendant plusieurs heures sans forcément ressentir de gêne particulière.

Confort du SteelSeries Arctis 3

Dans l’ensemble, si la construction des modèles Arctis se veut simple, elle n’en reste pas moins efficace. Le confort est au rendez-vous, les commandes sont complètes et la connectique jouit d’une belle polyvalence.

Fonctionnalités et logiciel SteelSeries Engine 3

Comme de nombreux périphériques de la marque, le SteelSeries Arctis 3 est compatible avec le logiciel SteelSeries Engine 3, disponible gratuitement sur le site du constructeur. Néanmoins, il sera nécessaire de passer par un cheminement assez lourd pour pouvoir en profiter pleinement. En effet, une fois téléchargé et installé, il reste nécessaire de créer son compte sur la plateforme de SteelSeries, puis de venir enregistrer son produit via une clé présente à l’intérieur de la boite.

SteelSeries Engine 3

Un procédé assez atypique pour un périphérique, et qui ouvre un questionnement concernant la revente ou tout simplement le prêt du casque. SteelSeries ne souhaite probablement pas que l’on utilise son logiciel avec d’autres casques, à l’instar de ce que propose Razer avec son propre logiciel gratuit.

Depuis le logiciel, on pourra ensuite personnaliser certains aspects sonores du casque mais aussi des options directement liées à l’utilisation de son microphone. On retrouve notamment un bouton permettant d’activer une virtualisation surround 7.1, un égaliseur personnalisable (manuellement ou via des presets déjà définis) ou encore une option Boost Bass.

Casque gamer avec surround virtuel

Concernant le microphone, une première option permet d’activer le monitoring afin d’obtenir un retour-voix directement dans les oreillettes du casque. L’option « Filtre à bruit » permet de couper automatiquement le microphone s’il n’est pas utilisé, alors que l’option « Réduction du bruit » aide à diminuer la captation des bruits environnants.

Options du microphone et reduction de bruit

Performances sonores

Le SteelSeries Arctis 3 reprend les mêmes haut-parleurs que l’on avait découvert sur le Siberia 840, le modèle le plus haut de gamme de la marque. Un signe plutôt positif, qui laisse présager des performances plus que correctes pour un casque proposé on le rappelle sous la barre des 100€.

En pratique, l’Arctis 3 offre effectivement un rendu sonore tout à fait honorable pour son prix, avec une restitution relativement riche et homogène. Les plus pointilleux pourront regretter des basses qui prennent légèrement le dessus sur le reste du spectre, mais ce vilain défaut pourra rapidement être oublié par un petit tour du côté de l’égaliseur.

Performances sonores Arctis 3

Testé dans un premier temps sur quelques FPS tels que Overwatch, Doom ou encore BattleField 1, le casque propose une belle mise en valeur des nombreuses explosions sans pour autant cacher les bruits de pas des ennemies et autres adversaires. Sur des titres tels que Final Fantasy XIV, où l’ambiance sonore générale et les nombreux effets lumineux contribuent pleinement à l’immersion, l’Arctis 3 n’a pas non plus à rougir.

La scène sonore se montre relativement bien ouverte pour un casque fermé, et pourra être légèrement améliorée en activant l’option de surround 7.1. On perd cependant en détails et l’ensemble apparait à notre goût un peu moins précis. Du côté de l’isolation passive, les coussinets proposés par défaut permettent de bloquer une partie des sons environnants sans pour autant vous couper entièrement du monde extérieur.

Gamme SteelSeries Arctis

Pour ce qui concerne la communication, le SteelSeries Arctis 3 embarque un microphone bidirectionnel permettant en théorie de capter uniquement votre voix tout en supprimant les bruits environnants. En pratique, la qualité de captation est là-encore tout à fait correcte et permettra d’échanger aisément avec les autres joueurs. La réduction active du bruit proposée par le logiciel de SteelSeries aide à couper certaines fréquences sonores, mais le microphone continue cependant d’enregistrer les bruits d’un clavier mécanique par exemple.

Qualité du micro du steelseries arctis

Présentation vidéo

Conclusion

Modèle le plus abordable de la nouvelle gamme de SteelSeries, l’Arctis 3 propose un rapport qualité/prix très correct si vous êtes à la recherche d’un casque gamer à la fois simple, polyvalent et efficace. Le confort est clairement au rendez-vous et les performances sonores offrent dans l’ensemble une belle expérience.

Pouvant être utilisé sur la plupart des supports, ce nouveau Arctis 3 pourrait bien faire de l’ombre à l’indétronable HyperX Cloud 2.

Commander en ligne

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

6 Commentaires

  1. NASTY TOMY

    Hello!

    Je voudrais savoir si c’est un casque « ouvert » ou « fermé » ??

    Merci 🙂

    Ps il y a une faute dans la phrase ajoutez UNE commentaire

    Continuez comme ça vous êtes super !!!!!

  2. R4mbow6

    Bonjour
    Je souhaiterai avoir un avis, vaut-il mieux que je prenne un StellSeries Arctis 3 ou le Sibéria 200 ?
    Mon porte-feuille me permet largement l’Arctis 3 et je trouve celui-ci très beau et épuré mais j’ai peur que cette perte de détails et les basses qui prennent le dessus ne sois légèrement dérangeante.
    Je joue majoritairement console mais je joue aussi sur pc ^^

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !