Roccat Horde AIMO

Note GamerTech
Les points clés
  • Clavier gamer "méca-membrane"
  • 5 touches de macro
  • Molette programmable
  • Rétroéclairage RGB par zone
  • Repose-poignet amovible
Où l'acheter ?

Test Roccat Horde AIMO

Alors qu’il est maintenant admis que les claviers mécaniques sont la référence pour les joueurs en matière de performances, certains constructeurs continuent à proposer des évolutions à l’originelle solution à membranes. Ainsi, après Razer et son Ornata Chroma très convaincant, c’est maintenant au tour de Roccat de faire évoluer sa gamme.

Un clavier gamer au design travaillé

Nous vous proposons donc aujourd’hui le test complet du Roccat Horde AIMO. Un clavier « membranical » qui propose un juste milieu entre les switches mécaniques et les membranes. Le tout  s’accompagne de quelques fonctionnalités très intéressantes qui pourront élargir le public visé par l’appareil.

C’est ici la version AIMO du Horde –vendue pour environ 100€– qui est entre nos mains. Une version « simple » du Horde est également disponible à la vente. C’est exactement le même produit, sauf que ce dernier cède son rétroéclairage RGB par zone pour un éclairage uni bleu et perd également le repose-poignet pour 20€ de moins.

Unboxing

La boite du Horde AIMO reprend les habituels codes de la marque sur le plan du design. Elle propose en façade un visuel complet sur le clavier avec un détail de toutes ses fonctionnalités sur la partie arrière. Comme nous le verrons, ces fonctionnalités sont d’ailleurs plutôt complètes.

À l’intérieur, on retrouve évidemment le clavier accompagné de son repose-poignet amovible. Roccat nous propose également quelques notices d’utilisation et autres documentations administratives. On y trouvera également, comme d’habitude, une planche de stickers aux couleurs de la marque.

Design & Ergonomie

Sur le plan du design, le Roccat Horde AIMO se rapproche beaucoup du Skeltr que nous testions l’année dernière. Le clavier est plutôt imposant, surtout quand on lui greffe son repose-poignet, et propose un design assez singulier et anguleux. Il s’agit ici de la version noire (qui est en fait un gris anthracite très foncé), mais un modèle plus clair est également disponible à la vente.

Le design du Roccat Horde AIMO

Malgré ses 1,1 kg sur la balance, le Horde AIMO est entièrement fait de plastique. Il conserve cependant une bonne résistance et semble plutôt solide. Le côté imposant du clavier, muni de son repose-poignet accentue d’ailleurs cette sensation de solidité et fait quelque peu oublier le fait qu’il soit entièrement en plastique.

Clavier gamer à membrane

On n’est pas ici face à un design frameless puisque les emplacements des touches sont directement découpés dans le châssis supérieur du Horde. L’ensemble est relativement agréable à l’oeil et donne un léger aspect premium au clavier. On regrette cependant que le revêtement de ces touches soit si salissant. Après seulement quelques jours d’utilisation, des traces de doigts apparaissent un peu partout.

Touches de macro du horde AIMO

Outre le layout habituel, le Horde AIMO dispose de 5 touches de macro, situées sur la gauche du clavier. Roccat a eu la bonne idée d’utiliser des touches moitié moins épaisses que les autres, ce qui permet d’éviter de les confondre avec le reste du clavier. C’est selon nous une excellente initiative ! Enfin, c’est sur la partie supérieur du clavier que viennent prendre place les raccourcis multimédias et la molette.

La molette compatible Windows 10 Dial

La molette est justement l’un des aspects les plus intéressants du Horde AIMO. Nous aurons justement l’occasion d’y revenir dans la suite du test. Elle est ici accompagnée de plusieurs touches de fonctions qui permettent de définir la fonction de cette roulette. Ces touches, ainsi que les raccourcis multimédias disposent ici d’un éclairage blanc plutôt puissant.

Pour continuer sur le rétroéclairage, c’est l’un des vrais problèmes de cette version AIMO. La combinaison membrane + rétroéclairage par zone implique une luminosité bien inférieure à ce que l’on trouve habituellement sur les claviers pour joueurs. À tel point que lors de nos photos (sous la lumière des softboxes), nous avons cru que l’éclairage était désactivé. Bref, ne vous attendez pas à être éboulis pas votre nouveau joujou.

RGB Everywhere

Une fois le Horde retourné, on s’aperçoit que Roccat n’a pas lésiné sur la stabilité de l’ensemble. On retrouve pas moins de 10 patins antidérapants, dont deux immenses sur la partie inférieure. Autant dire qu’il ne bougera pas d’un poil. Deux petits pieds sont évidemment présents pour modifier l’inclinaison du clavier.

On notera pour finir la présence d’un emplacement sur la partie supérieure gauche du clavier qui sera destiné à accueillir un support pour smartphone. Support qui n’est malheureusement pas fourni et qu’il faudra commander sur le site de la marque. Roccat fournit aussi les fichiers 3D de ses périphériques pour que vous puissiez les imprimer vous-même.

Des fonctionnalités intéressantes

La grande spécificité du Roccat Horde est selon nous cette molette qui prend place en haut à droite du châssis. Roccat n’est pas la première marque à proposer une telle fonctionnalité, mais la marque l’a plutôt bien travaillée. Celle-ci fonctionne de concert avec les différentes touches de raccourci situées sur sa gauche. On choisit une fonctionnalité en appuyant sur le bouton et la molette prend alors cette fonction.

On peut par exemple régler le volume sonore, celui du micro, ou encore modifier le rétroéclairage du clavier (luminosité et/ou effets). La molette offre également la possibilité de naviguer entre les fenêtres ouvertes ou encore modifier la DPI de sa souris. C’est également la première du genre à être compatible avec Windows 10 Dial, une nouvelle fonctionnalité ajoutée récemment à l’OS et qui s’intègre dans de très nombreuses applications.

Molette du clavier Roccat horde AIMO

Il est alors possible d’utiliser la molette dans des applications d’édition photo ou vidéo, un peu à l’image de ce que propose le clavier Craft de Logitech. On regrette cependant, pour ces usages, qu’elle ne se situe pas sur la gauche du clavier, permettant ainsi une utilisation plus aisée en même temps que la souris. Roccat propose ici quelque chose de très ingénieux et d’entièrement paramétrable.

Pilote Roccat Swarm

On ne s’attardera pas sur le reste des possibilités offertes par le pilote Swarm de la marque que nous connaissons maintenant très bien. Comme la plupart de ses concurrents, le logiciel permettra de gérer intégralement son clavier dans une interface plutôt claire et agréable à utiliser. On pourra ainsi créer des profils, des macros et gérer tous les aspects du rétroéclairage.

Ce Horde faisant partie de la famille AIMO, il dispose de quelques fonctionnalités supplémentaires permettant d’accorder son éclairage aux autres périphériques compatibles. L’éclairage est ici limité à 6 zones et il ne sera donc pas possible de gérer chaque touche individuellement. De plus, comme nous le disions au début de l’article, cet éclairage RGB est loin d’être très puissant et ne pourra vraiment libérer tout son potentiel en plein jour.

Clavier gamer RGB

Swarm étant un pilote déjà bien éprouvé et performant, on apprécie encore plus d’avoir ces quelques nouveautés liées directement au Horde et à sa molette très pratique. Cela permet au clavier d’être un peu plus polyvalent et d’éventuellement conquérir un public plus large et pas nécessairement gamer.

Performances

Comme à chaque fois que l’on teste un clavier « mécamembrane », on est toujours un peu curieux. C’était donc le cas ici avec le Horde qui est équipé de touches de ce type. Roccat appelle d’ailleurs cette technologie Membrane 2.0 et n’utilise même pas le terme « meca » pour en faire la promotion. Reste à voir ce que cela donne en réalité.

Dans la pratique, on est réellement à mi-chemin entre le toucher d’un clavier à membrane et celui d’un clavier doté de switches mécaniques. L’utilisation de touche pseudo-mécaniques en complément d’une activation via membrane permet ici d’augmenter la réactivité de l’ensemble. On ressent d’ailleurs un léger retour tactile plutôt agréable, ajoutant un certain confort à la frappe.

Test Roccat Horde AIMO

On reste malheureusement loin du rendu de vrais interrupteurs mécaniques et lorsque l’on est habitué à ceux-ci, les premières heures avec le Horde AIMO paraissent un peu molles. On s’y fait néanmoins très vite et une fois la frappe maîtrisée, on retrouve une rapidité plutôt intéressante. Autre aspect important :  le bruit. Le clavier propose ici un résultat en demi-teinte, avec des nuisances effectivement moindres que celle d’un clavier mécanique, mais supérieures à celle d’un modèle à membrane classique.

On est donc littéralement sur un entre-deux avec d’un côté une amélioration de la réactivité des touches, mais de l’autre une légère augmentation du bruit généré par celles-ci. Cela nous porte d’ailleurs à croire que ce type de clavier peut tout à fait trouver sa place chez les joueurs qui n’arrivent pas à se décider entre les deux technologies. Il n’en reste pas moins que le Horde AIMO est un clavier que l’on prend plaisir à utiliser au quotidien.

Roccat Horde AIMO - Test complet

Nous l’avons justement mis à l’épreuve en rédaction pour ce test et ça a été un vrai plaisir, une fois le coup de main pris. On le répète, la sensation est très étrange quand on s’est habitué à un vrai clavier mécanique. Pour les jeux, le résultat sera une affaire de goût. Nous l’avons éprouvé sur différents types de jeux et sa relative mollesse nous fait un peu regretter un vrai clavier mécanique sur les premières minutes mais on reprend rapidement nos marques. C’est ici une affaire de goût, mais les accrocs aux FPS nerveux devraient quand même préférer disposer de vrais switches mécaniques. Comprenez par là que le Horde AIMO ne viendra pas remplacer votre Logitech G513 ou votre Razer Blackwidow Chroma V2.

Conclusion

Malgré ses quelques défauts, le Horde AIMO profite de l’expérience Roccat dans la conception de périphériques pour joueurs. Les nombreuses options proposées et le design travaillé parviennent sans mal à faire oublier les quelques petits reproches que l’on peut faire au clavier. La molette programmable est selon nous un vrai plus qui permet à la marque de proposer un clavier gamer pouvant apporter un petit quelque chose en plus, notamment pour les créateurs de contenus.

Si sur le plan des fonctionnalités et de la conception il n’y a rien à redire, le point crucial qui décidera du choix ou non du Horde par rapport à d’autres réside dans la qualité de sa frappe. Il ne sera pas possible d’obtenir des performances et une réactivité digne des meilleurs claviers mécaniques, mais si vous n’êtes pas à la recherche de cela, il pourrait être un bon compagnon. N’oublions pas qu’il est disponible pour moins de 100€ et dispose de tout ce qu’on attend d’un bon clavier gamer.

Blogueur depuis de nombreuses années, j'aime partager ma passion pour les nouvelles technologies au travers de mes articles. J'en ai d'ailleurs fait mon métier au service d'un grand groupe postal.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !