Razer BlackWidow Chroma V2

Note GamerTech
Les points clés
  • Clavier gamer mécanique
  • Interrupteurs Razer Green / Yellow / Orange
  • 5 touches supplémentaires
  • Repose-poignet magnétique
  • Rétroéclairage RGB Razer Chroma
Où l'acheter ?

Test Razer BlackWidow Chroma V2

Et un BlackWidow, un ! Comme chaque année, le constructeur américain continue de faire évoluer ses différents périphériques et c’est donc au tour du nouveau Razer BlackWidow Chroma V2 de pointer le bout de ses…switches.

A la différence du Razer Ornata Chroma que nous vous présentions récemment, on rappelle qu’il s’agit ici d’un véritable clavier mécanique, intégrant les interrupteurs maisons de la marque. Petite nouveauté cependant de ce côté-là, puisque le clavier est proposé dans trois versions, présentant chacune des interrupteurs spécifiques. On retrouve ainsi les switches Razer Green et Razer Orange déjà présents sur les précédentes versions, et des petits nouveaux, les Razer Yellow.

Razer BlackWidow Chroma V2

L’idée est bien évidemment de venir concurrencer les différents interrupteurs Cherry MX afin d’offrir aux joueurs une expérience de frappe différente en fonction des préférences de chaque joueur. Autre nouveauté pour cette V2, l’intégration d’un repose-poignet magnétique et amovible. Pour le reste, pas de grandes innovations puisque l’on retrouve toujours les 5 touches de macros additionnelles, le rétroéclairage complet et personnalisable ou encore les différentes connectiques supplémentaires.

Avis sur le Razer BlackWidow V2 Chroma

Proposé à un tarif constructeur de 189€, ce Razer BlackWidow V2 viendra se placer en concurrence de modèles tels que le HyperX Alloy FPS, le Corsair K95 Platinium ou encore le Logitech G910. Retour complet sur la bête après deux petites semaines à ses côtés.

Unboxing

Côté packaging, on reste sur un emballage classique pour la marque californienne. La charte graphique habituelle est au rendez-vous, avec des tons sombres accompagnés du maintenant classique vert « Razer ». Point positif concernant la boite du clavier, la présence d’un interrupteur de démonstration permettant d’obtenir une première idée de la qualité de frappe proposée.

Packaging du clavier Razer

A l’intérieur de la boite, le clavier gamer est accompagné par un petit mot du président de Razer, d’un manuel d’utilisation, de deux autocollants ainsi que d’un repose-poignet assez similaire à celui du modèle Ornata. Petit détail sympathique, l’interrupteur de démonstration peut être transformé en un petit porte-clés.

Unboxing Razer BlackWidow Chroma V2

Design & Ergonomie

Comme expliqué dans notre introduction, le Razer BlackWidow Chroma V2 ne présente pas d’énormes différences en termes d’ergonomie par rapport à ses précédentes versions. Alors que la V2 du casque Razer Kraken optait pour une belle refonte esthétique, les changements se font ici plus discrets. Si certains y trouveront une suite logique dans l’évolution des différents modèles de la marque, d’autres pourront regretter un léger manque de risque. La marque se reposerait-elle un peu trop sur ses lauriers ?

Clavier Mécanique Razer 2017

D’un point de vue général, le clavier reprend donc une construction très proche du BlackWidow classique. On reste sur un modèle à la conception robuste et relativement sobre, avec un châssis en plastique noir rigide. Malgré l’absence d’une structure en aluminium comme chez certains concurrents, le clavier apparaît de bonne qualité et laisse présager une belle durabilité.

Clavier mécanique pour PC et Mac

En termes de layout, le clavier repart là-encore sur une base identique. On reste donc sur des touches légèrement recouvertes, à la différence du modèle BlackWidow X ou encore d’un SteelSeries Apex M500. Le clavier garde également ses 5 touches supplémentaires, positionnées en longueur sur la partie gauche du BlackWidow. Elles sont nommées de M1 à M5 et pourront être configurées avec les actions ou les macros de son choix depuis le logiciel Razer Synapse sur lequel on reviendra un peu plus bas.

Touches macros sur clavier gamer

Le clavier ne dispose pas d’autres touches additionnelles, et l’on regretta encore une fois l’absence de touches multimédias dédiées. Ces raccourcis ne sont évidemment pas oubliés pour autant, puisqu’on les retrouve sur les touches F1 à F12. Pour les activer, il faudra les combiner avec la touche Fn, et il sera ainsi possible d’ajuster le volume sonore, de naviguer entre ses pistes, d’activer l’enregistrement de macro à la volée, d’activer le mode Gaming ou encore d’ajuster la luminosité du rétroéclairage.

Touches multimedia et mode gaming

Dans le coin supérieur droit du clavier, une zone recouverte d’un plastique brillant indique les différents modes actionnés via un système de LEDs. Toujours du côté droit, la tranche du BlackWidow V2 intègre une connectique supplémentaire. On y retrouve un port USB permettant de venir connecter le périphérique de son choix, ainsi qu’un connecteur audio afin de venir y connecter son micro-casque. Petite différence ici par rapport aux précédentes version, il s’agit maintenant d’un port unique pour la sortie audio et l’entrée micro, et il faudra donc qu’il en soit de même sur votre ordinateur ou laptop. Si vous disposez de deux ports, il faudra rajouter un split comme en trouve sur la plupart des casques gaming.

Connecteur USB Pass-Through

Selon nous, cette connectique additionnelle aurait eu plus de sens en étant positionnée sur la tranche gauche, notamment afin d’éviter que le cordon de son casque ne vienne se retrouver au même niveau que le câble de sa souris. Le connecteur en lui-même pourra même venir gêner certains joueurs ayant l’habitude de positionner leur mulot assez proche de leur clavier.

Brancher son casque sur son clavier de jeu

Afin de bénéficier de cette connectique pass-through, le Razer BlackWidow Chroma V2 se connecte via deux connecteurs USB et un connecteur 3.5 mm à 4 pôles. Le câble respire clairement la qualité, avec une belle épaisseur et un revêtement en tissu tressé.

Cable clavier mécanique Razer

A l’arrière du clavier, on retrouve 5 patins en caoutchouc assurant un bon maintien au clavier une fois posé sur le bureau. Il reste évidemment possible de le surélever via la présence de pieds rétractables. Petit bémol de ce côté-là, les pieds ont la fâcheuse tendance à se replier d’eux-mêmes lorsque l’on pousse un peu son clavier. En pratique, cela peut provoquer parfois quelques surprises si l’on a l’habitude de bouger un peu trop son clavier pendant les phases de gaming les plus intenses.

Vue arrière du clavier et zoom sur pieds

On termine avec l’une des nouveautés de cette V2, l’ajout d’un repose-poignet amovible. Il viendra se positionner très facilement sur l’avant du clavier via un système magnétique, identique à celui découvert lors de notre essai du Razer Ornata Chroma. La construction de se repose-poignet est d’ailleurs assez proche, avec un rembourrage particulièrement généreux et confortable.

Clavier gaming avec repose-poignet

En termes de confort, le choix d’utiliser ou non ce repose-poignet dépendra clairement des préférences de chaque utilisateur. De notre côté, nous trouvons ce dernier un peu trop haut pour vraiment améliorer la qualité de frappe, notamment lorsque le clavier n’est pas lui-même surélevé via ses pieds.

Logiciel Razer Synapse

A l’image de la grande majorité des périphériques de la marque, le BlackWidow V2 est évidemment compatible avec le logiciel Razer Synapse. L’outil est téléchargeable gratuitement depuis le site du constructeur et permet de gérer différents paramètres du clavier.

Sur la première fenêtre, on aura la possibilité d’affecter différentes options aux touches du clavier, et plus particulièrement aux touches supplémentaires M1 à M5. Les choix sont nombreux, et l’on retrouve plusieurs catégories permettant à chaque joueur de trouver son bonheur. Il est également possible d’enregistrer ses propres macros.

Mapping touches clavier Razer

La seconde fenêtre se concentre sur le rétroéclairage Chroma de ce nouveau BlackWidow. Il s’agit comme souvent de l’un des points forts de la marque, puisqu’il est possible de paramétrer dans les moindres détails les effets et les couleurs associés à l’éclairage des interrupteurs. Comme d’habitude, on pourra choisir parmi des options déjà prédéfinis par la marque, avec des effets de vague, d’onde de couleur, de respiration et bien d’autres.

Clavier avec éclairage Chroma

Il est également possible de choisir de manière plus spécifique l’éclairage de chacune des touches du clavier afin de créer une illumination s’adaptant parfaitement au reste de son setup. Pour cela, on passera par le Configurateur Chroma. On ne passe pas forcément dans les détails, l’ensemble se montre assez simple à prendre en mains, et reste entièrement traduit en français.

La dernière option concerne le mode Gaming, qui permet de verrouiller certaines touches afin d’éviter de revenir sur son bureau en pleine partie. Rien de bien nouveau de ce côté-là, mais c’est toujours bon à prendre. Notez également qu’il est possible de créer plusieurs profils de configuration différents, et de les charger automatiquement en fonction des jeux ou des applications lancées.

Configurateur Chroma

Autre point concernant le logiciel Razer Synapse, la présence des applications Chroma. Il s’agit de petits modules supplémentaires à venir installer afin de bénéficier d’effets lumineux spécifiques en fonction de certains jeux. Pour en savoir un peu plus, n’hésitez pas à consulter cette page sur le site de Razer.

Performances

Si l’on a vu que les différences en termes d’ergonomie n’étaient pas forcément légion avec ce nouveau Razer BlackWidow Chroma V2, la qualité de frappe proposée par cette version connait de son côté quelques rebondissements.

Performances du clavier Razer BlackWidow Chroma V2

En effet, avec l’arrivée de cette V2, Razer inaugure de nouveaux interrupteurs mécaniques, les Razer Yellow. On connaissait déjà les Razer Green et les Razer Orange, et un troisième membre rejoint donc la petite famille des switches mécaniques du constructeur. Petit tour d’horizon de leurs principales caractéristiques.

  • Razer Green : Interrupteur tactile à clic – Point d’activation à 1.9 mm – Force 50 g – Durabilité 80 millions d’activations / Equivalent Cherry MX Blue
  • Razer Orange : Interrupteur tactile et silencieux – Point d’activation à 1.9 mm – Force 45 g – Durabilité 80 millions d’activations / Equivalent Cherry MX Brown
  • Razer Yellow : Interrupteur linaire et silencieux – Point d’activation à 1.2 mm – Force 45 g – Durabilité 80 millions d’activations / Equivalent Cherry MX Speed

Interrupteurs Razer Green Orange et Yellow

Il ne s’agit évidemment pas d’équivalents Cherry MX au sens propre du terme, mais les différents choix proposés par Razer tentent de s’y rapprocher. Si la qualité de frappe est effectivement au rendez-vous, on reste toujours un léger cran en dessous du leader du marché. Pour se faire une meilleure idée du rendu de chaque interrupteur, Razer nous a également fait parvenir un petit boitier présentant un exemplaire de chacun de ces trois switches.

L’interrupteur Razer Green, qui était déjà présent sur les précédentes versions du BlackWidow, reste toujours aussi bruit, mais efficace si vous appréciez les « clics » caractéristiques des modèles mécaniques. L’interrupteur Razer Orange se rapproche effectivement d’un Cherry MX Brown, avec une activation plus légère et silencieuse. Enfin, le nouveau modèle Yellow et sa course plus courte devrait réjouir les amateurs de FPS voir de MOBA. Les APM vont décoller !

Switch mécanique Razer Orange

Pour notre essai, nous disposons d’une version intégrant des interrupteurs Razer Orange. L’occasion de comparer le clavier à notre Roccat Suora équipé de son côté de switches Cherry MX Brown.

Pour se faire une meilleure idée des performances du Razer BlackWidow Chroma V2, le clavier est passé par de nombreuses heures de jeu sur différents titres plus ou moins récents. De Overwatch à The Witcher 3 en passant par Final Fantasy XIV et Dota 2, on peut dire qu’il en a vu de toutes les couleurs. Un peu comme son rétroéclairage quoi.

Quel clavier pour jouer à Overwatch ?

Comme sur les précédentes versions, la qualité reste au rendez-vous et les frappes s’enchainent avec efficacité et rapidité. On appréciera la présence des touches additionnelles permettant de bénéficier de plus d’actions à portée de mains, notamment sur les MOBA ou les MMORPG. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de prendre en mains un clavier avec des touches supplémentaires, notez que cela demande néanmoins un certain temps d’adaptation lors des premières utilisations.

Présentation vidéo

Conclusion

Alors, on se jette sur cette V2 et on remplace son BlackWidow Chroma acheté l’année dernière ? Pas forcément, non. Bien qu’il conserve toutes les qualités de son prédécesseur et qu’il lui ajoute quelques détails intéressants, ce nouveau Razer BlackWidow Chroma V2 ne présente pas de véritables évolutions par rapport à sa V1.

N’allez pas croire pour autant qu’il s’agisse d’un mauvais produit, au contraire. Pouvant se montrer encore plus confortable que son prédécesseur grâce à l’ajout d’un repose-poignet, il devrait pouvoir se faire une belle place dans le monde des claviers mécaniques. De plus, les différents interrupteurs Razer offrent maintenant un choix de plus en plus large en termes de qualité de frappe.

Reste évidemment la question du prix, car avec un tarif flirtant sous la barre des 200€, le Razer BlackWidow V2 est clairement loin d’être donné, surtout quand de plus en plus de constructeurs proposent des modèles mécaniques se rapprochant de la centaine d’euros. Notez également que pour un tarif similaire, vous pouvez vous orienter vers le Corsair K95 Platinium, qui lui intègre de véritables interrupteurs Cherry MX et des touches multimédias.

Prix et avis

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !