Razer Mamba Hyperflux

Note GamerTech
Les points clés
  • Souris totalement sans-fil
  • Chargement continu par induction
  • Bundle incluant le tapis Firefly
  • Nombreux boutons programmables
  • Éclairage Razer Chroma
Où l'acheter ?

Test Razer Mamba Hyperflux

L’avenir est au sans-fil et les constructeurs de périphériques gaming commencent à se lancer sur ce segment. Logitech s’est d’ailleurs déjà lancé avec son excellente G903 que nous testions l’été dernier. C’est maintenant au tour de Razer de nous proposer sa solution sans-fil basée sur une souris Mamba et un tapis Firefly, tous deux estampillés « Hyperflux ».

Razer Mamba Hyperflux

Il s’agit donc d’un ensemble complet, sans-fil avec chargement continu par induction via le tapis. Proposé à un tarif prohibitif, cette solution peut-elle réellement se frayer un chemin jusqu’à nos machines ? Réponse dans ce test complet.

Unboxing

On ne s’attardera pas sur l’unboxing de ce bundle Mamba + Firefly. Comme toujours avec Razer, le packaging est soigné et toujours aux couleurs noires et vertes de la marque.

À l’intérieur, pas de grandes surprises puisque l’on retrouve la souris, le tapis, un câble amovible en micro USB pour alimenter le tout et évidemment la notice. Sans oublier les habituels stickers aux serpents.

Design & Ergonomie

Côté design, la Mamba Hyperflux reprend les grandes lignes de ses versions précédentes. On retrouve donc une souris assez imposante et qui remplit bien la paume de la main. Les différences principales se retrouvent au niveau des matériaux utilisés et des boutons ainsi que quelques petites particularités spécifiques à la gamme Hyperflux.

Razer Mamba Hyperflux

La Mamba Hyperflux est, comme la plupart des mulots, faite pour les droitiers avec deux boutons programmables qui tombent parfaitement sous le pouce. Les côtés de la souris sont quant à eux équipés d’un revêtement antidérapant de bonne facture qui permet une bonne accroche.

En plus de ces deux boutons sur la gauche, la souris est équipée de deux boutons derrière la molette, qui permettent en sortie de boite de régler les DPI à la volée. La molette est évidemment cliquable et propose également les déplacements latéraux. Tous ces boutons sont logiquement configurables via Synapse, le pilote de la marque.

Souris gamer pour droitier

La prise en main est, comme nous l’indiquions, plutôt bonne. La souris tombe bien en main et se révèle assez légère, malgré sa batterie intégrée. Les boutons répondent très bien et devraient assurer une bonne longévité à l’ensemble. On regrette un peu le bruit généré par le défilement de la molette qui fait un peu trop plastique.

Le design est lui aussi réussi avec des inserts RGB au niveau de la molette et la présence du logo aux serpents sur le dos de la souris. Une LED verte témoignant du fonctionnement de la Mamba est également présente à l’arrière du châssis. Comme tous les produits de la marque testés jusqu’à présent, c’est un sans faute sur la partie purement visuelle.

Pilote Razer Synapse

La Mamba Hyperflux et son tapis de souris Firefly sont commandés grâce à l’habituel pilote Synapse de la marque. Pour rappel celui-ci permet de gérer tous les paramètres des périphériques Razer et propose également une synchronisation de vos données dans le cloud. De la même façon, le logiciel propose divers modules permettant de gérer de façon très complète l’éclairage RGB des appareils.

Configuration des boutons

L’interface a sensiblement évolué depuis notre dernière utilisation et honnêtement, on se retrouve un peu perdu. L’interface est pour le coup trop complète à notre goût. Synapse reste néanmoins agréable à utiliser et les réglages se révèlent simples à prendre en main. Les différentes fonctionnalités sont correctement renseignées et faciles à modifier.

Configuration Chroma sur le tapis

Il est ainsi possible de configurer les fonctions de chaque bouton de la souris indépendamment. On retrouve ensuite un autre onglet permettant de gérer les performances brutes de la souris et les différents paliers de DPI. Enfin, un dernier onglet permettra de choisir un calibrage pour la souris en fonction de la surface sur laquelle elle se trouve.

tapis-razer-firefly-hyperflux

En effet, le tapis Hyperflux fourni avec la Mamba est doté d’une surface réversible. La première face est de type rigide avec une glisse très importante, là où la seconde dispose d’un revêtement plus classique. Il conviendra alors de bien choisir la surface dans Synapse.

Enfin, toute une partie de l’interface Synapse est dédiée à la gestion de l’éclairage RGB. On peut ainsi appliquer différents effets aux LED de la souris ainsi qu’au tapis qui est lui aussi doté d’un cerclage RGB très complet. On apprécie également la présence de module permettant de coordonner l’éclairage des périphériques avec des ampoules Hue de Philips notamment.

Éclairage RGB Razer Chroma

Pour le reste, Synapse propose évidemment un éventail très complet de fonctionnalités pour gérer les macros et les profils en fonction des jeux et applications. Chaque bouton de la souris peut donc être assigné à une très grande liste de fonctions. Toutes ces options font de Synapse l’une des solutions les plus complètes du marché à ce jour.

Performances

Attaquons-nous maintenant aux performances de la solution Hyperflux de Razer. On vous le dit tout de suite : c’est de la bombe. La souris répond parfaitement dans toutes les situations et le tapis Firefly côté « dur » propose une glisse absolument parfaite qui conviendra aux joueurs en quête de réactivité.

capteur-razer-5g

Pour rappel, la solution s’articule de cette façon : le tapis est relié en USB au PC et communique avec la souris via une connexion sans-fil. Le chargement de cette dernière se fait quant à lui en continu, par induction lorsqu’elle est présente sur le tapis. Il n’y a donc aucunement besoin de recharger la souris via un câble ou un socle. C’est là tout l’avantage de cette solution.

Des déplacements rapides ou contrôlés ? Découvrez notre sélection des meilleurs tapis de souris gamer

La souris peut donc fonctionner même si elle n’est pas posée sur le tapis. L’autonomie est par contre plutôt limitée et ce n’est clairement pas l’usage visé par Razer avec un tel produit. Cette solution répond néanmoins très bien au problème de rechargement intrinsèque aux souris sans-fil. C’est un réel confort au quotidien que de ne pas avoir à se soucier de la batterie du mulot.

Souris gamer sans-fil

Nous n’avons pas été jusqu’à mesurer la latence induite par l’utilisation d’une connectivité sans-fil, mais nous pouvons affirmer sans problème qu’aucune différence ne se fait sentir par rapport à l’excellente Rival 300 de SteelSeries que nous utilisons habituellement.

C’est par contre ici que ça coince un peu au niveau versatilité. La Mamba ne pourra fonctionner qu’à proximité de son tapis et la toute petite batterie intégrée ne permettra pas d’en profiter si vous êtes loin de votre machine. De plus, on a constaté, très très rarement quelques déconnexions qui peuvent se révéler handicapantes. Celles-ci semblent se déclencher quand la souris est laissée dans les angles du tapis.

Razer Mamba HyperFlux face à la concurrence

Razer n’est pas la première marque à proposer une solution de ce type. Logitech et Corsair notamment, ont déjà lancé depuis plusieurs mois maintenant des produits similaires. Néanmoins, chacun des constructeurs a choisi une approche différente de la chose.

Ces deux constructeurs ont choisi de proposer des souris sans-fil indépendantes de leur tapis. Comprendre par là qu’il est possible d’utiliser les souris comme la Logitech G903 ou la Corsair Dark Core RGB de façon sans-fil, sans disposer d’un tapis « connecté ».

Les technologies sont également différentes. Logitech a développé une solution maison similaire à Razer qui permet de recharger la souris via un adaptateur à placer en dessous, et ce, sur la quasi-totalité de la surface du tapis. Pour en savoir plus, vous pouvez d’ailleurs consulter notre présentation du Logitech PowerPlay.

Corsair à l’inverse, utilise la norme Qi qui permet du coup de recharger n’importe quel appareil compatible, mais uniquement dans un des coins du tapis. Seul le tapis MM1000 est aujourd’hui compatible (environ 90€).

Conclusion

On ne pouvait pas conclure ce test sans aborder le tarif ultra-prohibitif de la solution Mamba + Firefly Hyperflux. En effet, il faudra débourser pas moins de 230€ pour s’offrir ce combo. Un tarif plus qu’élevé pour une « simple » souris quand on sait que des modèles filaires équivalents se négocient entre 50 et 100€.

Le prix de la nouveauté et d’une technologie encore très jeune. De notre côté nous voyons cela un peu comme un concept qui permet à Razer de montrer que la technologie existe et qu’elle sera certainement l’avenir des périphériques pour joueurs. Malgré l’agrément confort indéniable, il sera difficile de recommander cette solution, sauf si votre budget est illimité.

On attend cependant de pied ferme le jour ou un tapis de souris XXL doté des mêmes fonctionnalités verra le jour. On pourra alors profiter de la connectivité sans-fil et du rechargement pour nos claviers également. Mieux encore, une telle technologie pourra peut-être un jour être intégrée directement dans nos bureaux.

Blogueur depuis de nombreuses années, j'aime partager ma passion pour les nouvelles technologies au travers de mes articles. J'en ai d'ailleurs fait mon métier au service d'un grand groupe postal.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !