Corsair M55 RGB Pro

Note GamerTech
Les points clés
    • Souris gamer filaire
    • Capteur optique PMW3327 de 12 400 DPI
    • Prise en main ambidextre
    • 8 boutons programmables
    • Eclairage RGB
Où l'acheter ?

Test Corsair M55 RGB Pro

Corsair n’en finit pas de proposer toujours plus de nouvelles souris gamer et pour une fois, la marque nous propose un tout nouveau modèle : la Corsair M55 RGB Pro. Un nouveau modèle quientend bien réunir les joueurs sous la même bannière, qu’ils soient gauchers ou droitiers.

Test complet de la souris gamer Corsair M55 Pro RGB.

Proposée au tarif assez doux de 50€, cette toute nouvelle souris propose donc un design symétrique et logiquement ambidextre avec des boutons latéraux disposés des deux côtés de son châssis. Compte tenu de la qualité globale des souris Corsair sorties ces derniers mois, nul doute que ce nouveau modèle saura trouver sa place.

On vous propose donc de découvrir notre test complet de cette souris qui aura fort à faire pour détrôner des modèles déjà bien implantés comme la Sensei 310 de SteelSeries ou la Roccat Kova AIMO.

Unboxing

On ne s’attardera pas sur la boite qui présente ici encore les caractéristiques de la souris avec un packaging noir et jaune. À l’intérieur, on y trouvera logiquement la souris, accompagnée de quelques notices et documentations techniques.

Unboxing Corsair M55 Pro RGB.

Design & Ergonomie

En se penchant sur le design de cette M55 RGB Pro, on se plaît à apprécier la simplicité de celui-ci. Corsair a semble-t-il joué la sécurité sur tous les points avec un aspect visuel très passe-partout et sans réel charme ou originalité comme peut proposer une M65 RGB Elite par exemple.

Corsair M55 Pro RGB, une souris ambidextre.

On se retrouve ainsi face à une souris entièrement noire où le dessus de la coque revêt un plastique légèrement rêche et pas forcément très agréable au touché. Celui-ci a néanmoins le mérite de proposer une excellente accroche et facilite ainsi le maintien de la souris au creux de la main.

Les deux tranches latérales (la souris est symétrique, on le rappelle) arborent quant à elles un grip caoutchouteux parsemé de petits motifs triangulaires. C’est la seule petite excentricité de ce modèle qui là encore permet d’accentuer la bonne tenue en main de la M55 RGB Pro.

La souris Corsair M55 dispose d'un grip latéral original.

Enfin, quelques petites zones faites d’un plastique brillant sont également présentes à la base de la souris ainsi qu’au niveau de la molette centrale. Protégées par des films plastiques en sortie de boite, celles-ci apportent un peu de cachet à un ensemble assez terne.

Du côté des boutons, on a droit à 8 boutons programmables à l’aide du pilote Corsair iCUE. On profite ici encore d’interrupteurs Omron pour les clics principaux qui sont garantis pour endurer 50 millions de clics. Deux autres boutons sont présents de chaque côté de la M55, soit 4 au total. Tous les boutons répondent parfaitement et le clic, assez audible, se révèle très efficace aussi bien pour les boutons principales que ceux des côtés.

Les boutons latéraux sont présents des deux côtés.

Le dernier véritable bouton prend quant à lui place juste derrière la molette et servira par défaut à régler la sensibilité de la souris. La molette propose justement des crans assez peu marqués, mais reste globalement agréable à utiliser avec son revêtement texturé. À noter la présence d’un petit indicateur RGB entre la molette et le bouton pour indiquer dans quel profil de DPI on se trouve.

La molette de la souris gamer M55 est de bonne facture.

Que serait une souris gamer sans éclairage RGB ? Pour une fois on se retrouve ici avec un éclairage très discret puisque seul le logo de la marque est illuminé (en plus de l’indicateur de DPI). Une caractéristique qui renforce encore un peu l’aspect très simpliste de ce modèle.

Enfin pour terminer sur cette partie ergonomie, il est à noter que la M55 RGB Pro se révèle très légère en main avec un poids de 86 grammes. On regrette par contre la prise en main globale qui ne convainc pas forcément avec des tranches latérales trop droites qui n’épousent pas suffisamment la main. On a donc tendance, sur ce point, à lui préférer des modèles plus ronds comme la Sensei 310 de SteelSeries par exemple.

Prise en main Corsair M55 Pro RGB.

Un rapide coup d’oeil sous la souris nous permet d’apprécier les 3 larges patins qui devraient assurer une bonne glisse à l’ensemble. La connexion à notre machine se fait quant à elle via un câble USB tressé d’environ 1,80m qui se révèle presque trop court dans certaines situations.

Fonctionnalités avec Corsair iCue

Comme avec toutes les souris et périphériques de la marque, on fera ici encore confiance au logiciel Corsair iCue pour libérer tout le potentiel de la M55 RGB Pro. Si la prise en main de l’outil peut paraître un peu particulière au premier abord, il nous laissera la possibilité de configurer la souris comme bon nous semble.

Corsair iCue avec M55 Pro RGB.

On a ainsi la possibilité de créer des profils pour nos différents jeux et applications et de les paramétrer à notre guise. Personnalisation des boutons et macros sont au rendez-vous ainsi qu’une gestion fine de la sensibilité du capteur. Enfin, il est évidemment possible de personnaliser l’éclairage RGB de la souris et comme pour le reste des paramètres, ce réglage pourra s’appliquer aux différents profils.

Performances

Sur le plan des performances brutes, le capteur PMW3327 choisi par Corsair répond globalement à nos attentes. Si sa sensibilité maximale de 12 400 DPI se révèle inférieure à ce qu’on a l’habitude de trouver chez la marque, dans la pratique, 800 DPI nous ont largement suffi. Le capteur se comporte correctement et n’a montré aucun signe de décrochage particulier.

Corsair M55 Pro RGB, un capteur particulier.

On a par contre été assez surpris par la distance de décrochage particulièrement haute de ce capteur. Pour rappel, cette distance de décrochage (lift-off en anglais), correspond à la hauteur à partir de laquelle le capteur cesse d’enregistrer les mouvements. Certains modèles de souris comme la Rival 600 de SteelSeries proposent d’ailleurs une personnalisation de cette distance de lift-off.

Si, comme nous, vous utilisez une sensibilité assez faible en jeu, vous pourriez être dérangé par cette caractéristique qui engendre des mouvements non souhaités lors du replacement de la souris au milieu du tapis. On ne la recommande donc pas pour les joueurs de FPS notamment, qui ont l’habitude de faire beaucoup de mouvement avec de faibles sensibilités.

PMW3327

Pour le reste, la M55 RGB Pro fait clairement le travail et on appréciera particulièrement la qualité de la totalité de ses boutons. Ceux-ci sont très agréables au clic et répondent rapidement. Cette remarque s’applique d’ailleurs aussi bien aux deux clics principaux qu’aux boutons présents sur les tranches de la souris.

Conclusion

Au regard des qualités et défauts de la souris Corsair M55 RGB Pro, on reste au final un peu sur notre faim. Si la prestation globale est plus que satisfaisante, son tarif finalement assez élevé par rapport à la concurrence peine à justifier son achat. Si on ajoute à cela les quelques problèmes liés au capteur, on se retrouve avec une souris peu intéressante.

Au final, on aurait aimé pouvoir recommander cette souris, si elle avait été proposée à un tarif plus proche des 30€. Pour 50€, on préfèrera se tourner vers des modèles concurrents comme la SteelSeries Sensei 310 ou encore la Logitech G305.

Blogueur depuis de nombreuses années, j'aime partager ma passion pour les nouvelles technologies au travers de mes articles. J'en ai d'ailleurs fait mon métier au service d'un grand groupe postal.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !