Corsair K63 Wireless

Note GamerTech
Les points clés
  • Clavier sans-fil (2.4 Ghz / Bluetooth)
  • Configuration TKL
  • Boutons multimédia
  • Compatible Lapboard K63
  • Autonomie jusqu'à 75 heures
Où l'acheter ?

Test Corsair K63 Wireless

Dévoilé en parallèle de la souris Dark Core RGB, le Corsair K63 Wireless se positionne comme le premier clavier sans-fil de la marque. Evolution du K63 traditionnel, il en reprend les principales caractéristiques, avec un format TKL et des interrupteurs mécaniques tout droit sortis de chez CherryMX.

Corsair K63 Wireless

Un format compact et une utilisation sans-fil qui viendront apporter plusieurs avantages en fonction des profils des joueurs. Ceux souhaitant profiter d’un encombrement minimal pourront facilement déporter le K63 afin d’améliorer les mouvements de sa souris, alors que les utilisateurs souhaitant jouer confortablement depuis leur canapé pourront venir installer le clavier sur un lapboard qui lui est spécialement adapté.

Après une dizaine de jours aux côtés de ce premier modèle Wireless, on fait le point sur son utilisation et ses performances.

Unboxing

Le clavier est livré dans une boite cartonnée plutôt compacte, modèle TKL oblige. On y retrouve les principales caractéristiques du K63 Wireless ainsi qu’une poignée de visuels supplémentaires.

Unboxing du clavier Corsair K63 Wireless

Une fois l’ensemble déballé, le clavier s’accompagne des éléments suivants :

  • Un dongle USB pour la transmission sans-fil
  • Un câble USB/Micro-USB pour la recharge et l’utilisation filaire
  • Un repose-poignet amovible
  • Un guide d’utilisation et un livret de garantie

Design & Ergonomie

Côté design, le K63 Wireless reprend les bases de la version filaire présentée l’année dernière. On reste ainsi en présence d’un modèle compact et facile à transporté, notamment grâce au retrait du pavé numérique.

Cette conception TKL pourra apporter plusieurs avantages à l’utilisation. Les joueurs adeptes de FPS apprécieront le gain d’espace, facilitant le positionnement du clavier sur le bureau tout en libérant de l’espace pour les mouvements de sa souris. Si vous avez l’habitude de jouer avec une basse sensibilité, c’est bien pratique.

Ce format réduit facilite aussi le transport du clavier, que ce soit pour participer à une LAN ou tout simplement pour basculer de votre pièce de jeu à votre séjour. Une option qui prendra tout son sens une fois le clavier accompagné de son lapboard sur lequel on reviendra un peu plus bas.

Clavier gamer TKL sans-fil

Côté construction, pas de châssis mécanique pour le K63 Wireless, mais une structure en plastique tout aussi soignée. A première-vue, l’ensemble apparait robuste et devrait parfaitement tenir la distance.

Un peu plus dans les détails, on commence avec les touches de ce premier clavier sans-fil. Ici, pas de grandes différences par rapport à la version filaire, et l’on retrouve des keycaps légèrement surélevées, sans coque de protection. Une conception qui facilite généralement le nettoyage de son clavier tout en améliorant la diffusion du rétroéclairage.

Clavier mécanique Corsair K63 Wireless

En parlant de rétroéclairage, on notera que ce dernier se limite uniquement à différents tons bleutés. Pas de RGB pour cette première version sans-fil. Afin d’accentuer l’effet des éclairages, Corsair a également eu la bonne idée d’inclure une plaque bleue sous les interrupteurs mécaniques.

Comme sur la plupart des claviers TKL, le Corsair K63 Wireless n’embarque pas de touches supplémentaires pour ses macros. On retrouve néanmoins quelques raccourcis sur les touches F1 à F12 ainsi qu’une poignée de boutons supplémentaires sur la partie supérieure du clavier gamer.

On pourra notamment gérer ses pistes musicales, ajuster le volume sonore, activer le mode Gaming ou encore modifier l’intensité du rétroéclairage. La présence de ces boutons gonfle légèrement les dimensions du clavier, mais l’on reste encore loin de l’imposant Logitech G613, fonctionnant lui aussi en sans-fil.

Le clavier gamer TKL embarque des raccourcis pour sa musique

Sur la base du clavier, on retrouve quatre petits patins en caoutchouc ainsi que deux pieds permettant de légèrement surélever l’ensemble. Côté adhérence, on a déjà vu mieux mais l’ensemble tient quand même en place, surtout si vous optez pour un tapis de souris XXL.

A l’arrière du K63, un interrupteur permet d’allumer le clavier lorsqu’on souhaite l’utiliser en sans-fil. A côté, un port Micro-USB permet de venir recharger sa batterie interne ou bien tout simplement de jouer en filaire.

Clavier sans-fil Corsair

Terminons enfin en soulignant la présence d’un repose-poignet amovible. Construit en plastique, le modèle se veut assez simple et l’on aurait aimé retrouvé quelque chose de similaire à celui des modèles Razer, avec rembourrage et accroches magnétiques.

Le clavier dispose d'un repose-poignet amovible

Un des premiers claviers mécaniques sans-fil

La grande nouveauté de ce Corsair K63 Wireless, c’est évidemment sa connexion sans-fil. Comme pour le modèle de Logitech, le Corsair s’accompagne d’un dongle USB faisant office de transmetteur sans-fil 2.4 Ghz.

En pratique, cette connexion beaucoup plus fiable et rapide que le Bluetooth permet de jouer sans la moindre latence, avec un temps de réponse mesuré à seulement 1 ms. En clair, le Corsair K63 Wireless est aussi réactif qu’un clavier mécanique filaire.

Dongle USB pour connecter le clavier sans-fil de Corsair Gaming

La connexion 2.4 Ghz proposée par Corsair a également l’avantage d’inclure un chiffrement AES sur 128 bits, sécurisant vos différentes frappes de touche.

Le clavier pourra également venir se connecter en sans-fil via une connexion Bluetooth. Cela permettra notamment d’utiliser le clavier en un clin d’œil sur une tablette ou un smartphone, ou bien tout simplement son PC portable si l’on ne souhaite pas venir connecter le dongle présenté plus haut.

Pour mettre en place cette connexion, rien de bien compliqué. On viendra maintenir les touches Fn + F10 afin d’activer le mode d’appairage Bluetooth. Il suffit ensuite de sélectionner le Corsair K63 Wireless parmi la liste des périphériques disponibles. On bascule ensuite entre les deux modes de connexion sans-fil via les touches F9 et F10.

Du côté de l’autonomie, il faudra compter entre 15 heures avec le rétroéclairage à fond, entre 20 et 25 heures avec un rétroéclairage moyen et jusqu’à 75 heures sans rétroéclairage. Comme souvent, on se rend compte que la fonctionnalité est toujours aussi gourmande en énergie.

A titre de comparaison, le Logitech G613 est lui dépourvu de rétroéclairage mais promet jusqu’à 18 mois d’autonomie grâce à deux piles AA.

Logiciel Corsair iCUE

Pour profiter pleinement du K63 Wireless, on ne saurait que vous conseiller de venir télécharger et installer le logiciel Corsair iCUE. Véritable HUB permettant de paramétrer toutes les options des périphériques et composants de la marque, il vous sera notamment utile si vous souhaitez créer plusieurs profils et mettre en place des raccourcis ou des macros.

Réglages des touches sur le logiciel Corsair iCUE

Depuis l’onglet « Actions », toutes les touches du clavier pourront être réattribuées. Le constructeur propose plusieurs types d’actions :

  • Macros : Pour créer des combinaisons de touches et des enchainements d’actions
  • Texte : Pour écrire le texte de son choix d’une seule frappe
  • Réattribuer les touches : Pour changer le mapping de certaines touches
  • Média : Pour gérer ses pistes et le volume sonore
  • Lanceur d’application : Pour ouvrir une application spécifique d’une simple frappe
  • Minuterie : Pour mettre en place une minuterie
  • Naviguer entre les profils : Pour passer d’un profil à l’autre à la volée

Ces nombreuses possibilités permettent de facilement pallier à l’absence de touches supplémentaires et rendent le clavier clairement plus polyvalent.

Toujours depuis le logiciel Corsair iCUE, on pourra également ajuster le rétroéclairage des touches. Les choix sont ici très limités, puisqu’il est seulement possible d’opter pour un rétroéclairage bleu plus ou moins foncé. Si le succès est au rendez-vous, on imagine néanmoins qu’une version RGB devrait finir par voir le jour.

Rétroéclairage du Corsair K63

Enfin l’onglet « Performances » permet de gérer les différentes touches bloquées lorsque le mode Gaming est activé. C’est notamment utile si l’on souhaite éviter un retour sur le bureau Windows en pleine partie.

Performances et qualité de frappe

Ne vous laissez pas duper par sa taille ou sa connexion sans-fil, le Corsair K63 Wireless est bel et bien un clavier taillé pour le gaming. Avec ses interrupteurs Cherry MX Red, il offre une qualité de frappe aussi performante que convaincante. Pour rappel, ces switches mécaniques particulièrement appréciés des joueurs offrent une frappe linéaire avec distance d’activation de 2 mm et pression mesurée à 45 g.

Clavier gamer avec switch Cherry MX RED

A l’utilisation, rien à redire concernant les performances de ce petit K63. Comme souvent lorsque Corsair et Cherry MX s’associent, le résultat est plus que convaincant. Sur les FPS, les frappes s’enchainent avec rapidité et précision, tandis que le format compact du clavier permet de libérer de l’espace pour les déplacements de sa souris.

Evidemment, les modèles TKL ne sont pas à mettre entre toutes les mains et les néophytes nécessiteront un petit temps d’adaptation afin d’oublier leur pavé numérique. Sur certains jeux, et notamment les MMORPG, l’absence de ces touches pourra également se montrer désavantageuse.

Du côté de la connexion sans-fil, rien à redire. Comme expliqué un peu plus haut, aucune latence n’est à signaler et il est impossible de faire la différence entre un K63 filaire et le modèle du jour.

Lapboard K63 Wireless

Pour accompagner son premier clavier mécanique sans-fil, Corsair propose en option un nouveau lapboard taillé pour les joueurs souhaitant s’installer confortablement dans leur séjour.

Nous avions déjà eu l’occasion de vous présenter le Roccat Sova et le Razer Turret, mais aucun de nous avait totalement convaincu. Le lapboad de Roccat souffrait de sa connexion filaire, alors que le modèle sans-fil de Razer n’était clairement pas adapté à du gaming un minimum sérieux. Avec le lapboard du K63, Corsair combine les points positifs de ces deux modèles en reprenant un format proche de celui du Roccat Sova tout en bénéficiant d’une connexion sans-fil similaire à celle du Razer Turret.

Lapboard Corsair K63 Wireless

Le produit se présente sous la forme d’un large support où l’on retrouve d’un côté un encart pour y verrouiller le K63 et de l’autre un tapis de souris. L’ensemble mesure environ 65 cm long pour 26 cm de large, avec un poids de 1.85 kg à vide. La surface arrière, qui viendra reposer sur les cuisses, est entièrement rembourrée.

Pour tester la solution de Corsair, nous avons installé le K63 Wireless et la souris Dark Core RGB sur ce nouveau lapboard, puis connecté le tout à un Steam Link nous permettant de profiter de notre bibliothèque depuis la TV du séjour. La reconnaissance des deux périphériques se fait immédiatement et il ne reste plus qu’à s’installer dans son canapé. Une fois le lapboard en place, on profite d’un excellent confort et l’absence de câble apporte un véritable plus lors de l’utilisation.

Clavier et souris sans-fil pour Steam Link

Du côté des performances, on profite des interrupteurs mécaniques présentés un peu plus haut et l’on retrouve donc d’excellentes sensations. Sur des titres nerveux, on perdra forcément un peu en précision et réactivité à cause de sa position, mais pour les autres jeux c’est du tout bon. Enchainer quelques heures de farming sur Path of Exile devient presque un plaisir lorsque l’on profite de la diagonale de sa TV et du confort de son canapé.

Deux bémols ressortent néanmoins après quelques jours d’utilisation. Primo, la souris peut avoir tendance à glisser du lapboard si celui-ci n’est pas parfaitement droit lorsque l’on tape à deux mains sur le clavier. Secundo, l’absence d’un port USB sur le lapboard empêche de pouvoir utiliser une souris filaire, à moins de venir la brancher directement sur son Steam Link à l’autre bout du salon.

Conclusion

Pour son premier clavier sans-fil, Corsair démontre une fois de plus son savoir-faire en matière de périphériques pour joueurs. Le modèle fonctionne aussi bien que son homologue filaire et profite d’une construction confortable et soignée. Si le sans-fil ne révolutionne pas en soit l’utilisation du clavier lorsqu’il est installé sur un bureau, c’est au côté de son lapboard que le Corsair K63 Wireless dévoile sa vraie force.

A l’heure actuelle, il s’agit clairement de la meilleure solution si vous souhaitez profiter de vos jeux tout en restant installé dans votre canapé. Associé à une souris sans-fil, il devient possible de jouer sur sa TV sans être déranger par le moindre câble et sans forcément faire l’impasse sur ses performances ou sa réactivité.

Reste évidemment la question du prix, car en cumulant les différents périphériques l’addition peut rapidement devenir salée. Le Corsair K63 Wireless est disponible aux alentours des 130€, le labpoard se négocie autour des 70€ alors que la souris Dark Core RGB est disponible sous la barre des 100€.

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !