Corsair Ironclaw RGB Wireless

Note GamerTech
Les points clés
  • Souris gamer sans-fil
  • Capteur optique PixArt 3391
  • Prise en main idéale pour MMO et MOBA
  • 10 boutons programmables
  • Eclairage RGB
Où l'acheter ?

Test Corsair Ironclaw RGB Wireless

On ne cesse de vous le répéter, l’avenir est au sans-fil ! Corsair poursuit donc sur sa lancée et nous propose aujourd’hui une version sans-fil de sa souris XXL, seulement quelques mois après la sortie de la première version. Il est donc temps pour nous de vous proposer notre test complet de la souris gamer Corsair Ironclaw RGB Wireless.

Corsair Ironclaw Wireless RGB

Au-delà de l’ajout de la connectivité sans-fil, la marque a amélioré sa souris sur plusieurs points avec l’apparition de nouveaux boutons programmables ainsi que d’une nouvelle zone d’éclairage RGB. Disponible pour environ 80€ à sa sortie, la Ironclaw RGB Wireless semble avoir toutes les armes pour nous séduire !

Avec ce tarif plutôt raisonnable, cette souris à destination des joueurs de MMO et MOBA se retrouve un petit peu seule sur son segment puisque la plupart des souris gamer sans-fil ne proposent pas autant de boutons. Seule la Roccat Leadr semble pouvoir rivaliser avec cette Ironclaw RGB Wireless.

Unboxing

Les packagings de Corsair n’évoluent plus beaucoup depuis quelques mois et on se retrouve donc face à une boite noire et jaune mettant en avant le design et les fonctionnalités de cette nouvelle souris. Souris sans-fil oblige, celle-ci sera accompagnée de quelques accessoires supplémentaires.

Unboxing Corsair Ironclaw Wireless RGB

On notera ainsi la présence d’un câble tressé (et amovible) d’environ 2 mètres qui sera complété par un petit adaptateur micro USB vers USB type A. celui-ci permet tout simple de pouvoir connecter le dongle sans-fil directement au bout du câble. Enfin, comme toujours, on aura droit à un peu de lecture avec les différentes documentations techniques.

Design & Ergonomie

À peine quelques mois après la sortie de la Ironclaw “filaire”, cette nouvelle mouture sans-fil reprend la base du design de sa quasi-jumelle en y ajoutant quelques nouveautés plus ou moins discrètes. On se trouve donc face à une souris plutôt imposante qui se prêtera logiquement à une prise en main de type Palm Grip. Son gabarit et sa forme lui permettent de parfaitement épouser le creux de la main.

Corsair Ironclaw Wireless RGB : test complet

La partie supérieure est comme souvent revêtue d’un plastique doux qui se révèle agréable au toucher et semble plutôt résistant à l’épreuve du temps. Les tranches latérales arborent ici encore un plastique nervuré qui facilite la prise en main et l’accroche de la souris là où l’on place généralement le pouce, l’annulaire et l’auriculaire.

Souris gamer ergonomique

Enfin, divers inserts faits d’un plastique brillant viennent apporter un peu de cachet à l’ensemble. L’éclairage RGB sur 3 zones parachèvera cet aspect premium en illuminant le logo Corsair sur la partie arrière, la molette ainsi que les “griffes” présentes à l’avant du mulot. On retrouve finalement quelque chose de similaire à ce que l’on avait pu découvrir sur la M65 RGB Elite.

Souris gamer avec beaucoup de boutons

Au niveau des boutons, on sera ici particulièrement gâté avec pas moins de 10 boutons programmables. Cette Ironclaw RGB Wireless dispose ainsi de 3 boutons qui tombent sous le pouce, 2 autres prenant place sur la gauche du clic principal et enfin 2 derniers positionnés en amont de la molette. On y ajoute les deux clics principaux équipés de switches Omron ainsi que le clic molette et le compte est bon !

Corsair Ironclaw Wireless RGB : une molette décevante

Tous ces boutons font de cette Ironclaw RGB Wireless une excellente souris pour MMO et MOBA où seule la molette vient légèrement gâcher l’expérience. En effet, cette dernière propose des crans trop peu marqués et a de plus tendance à décrocher lorsque l’on scroll trop rapidement, dommage.

Capteur optique Pixart PMW3391

Un rapide coup d’oeil sous la souris nous permet d’apercevoir le capteur optique Pixart PMW3391 ainsi que les 4 larges patins permettant aux 130 grammes de se mouvoir sans mal sur le tout nouveau tapis MM250 de la marque. On disposera également d’un petit slider permettant de basculer entre les différents modes de fonctionnement de la souris : off, sans-fil 2,4 GHz et Bluetooth.

Enfin, cette Ironclaw RGB Wireless pourra être rapidement transformée en souris filaire à l’aide du câble tressé présent dans la boite et qui viendra se connecter à l’avant. Câble qui pourra logiquement être utilisé pour rapprocher le dongle sans-fil afin d’optimiser la communication avec la souris.

Corsair iCue pour la personnalisation

Comme tous les produits de la marque, on viendra gérer cette Corsair Ironclaw RGB Wireless à l’aide du pilote iCue. L’outil est l’un des plus complets du marché, et ce, malgré sa prise en main qui peut paraitre un peu déroutante par moment. Malgré l’aspect sans-fil de la souris, ses interactions avec la solution iCue sont tout à fait identiques à un modèle filaire.

On a ainsi la possibilité de créer différents profils qui seront associés à des jeux ou des applications. Au sein de ses profils, chacun des paramètres de la souris pourra être géré finement, que ce soit les boutons, la sensibilité ou encore les effets d’éclairage RGB. Les possibilités seront particulièrement étendues grâce aux 10 boutons programmables embarqués sur la souris.

Corsair iCue : Ironclaw RGB Wireless

Du fait de sa connectivité sans-fil et de son fonctionnement sur batterie, Corsair iCue nous permet également de suivre l’état de la souris grâce à une icône positionnable dans la zone de notification. C’est plutôt bien vu, même si on aurait préféré avoir une valeur plus précise de l’autonomie restante puisque l’outil se contente ici de paliers plutôt larges (batterie faible, moyenne, haute).

Performances

Commençons par aborder le volet “sans-fil” des performances de cette Ironclaw RGB Wireless. Corsair a ici utilisé sa technologie SlipStream qui se base sur une connectivité à 2,4 GHz, comme la plupart des marques du secteur. On profite ainsi d’un temps de réponse vraiment excellent et aucune latence ne se fait sentir. Il est donc impossible de noter une quelconque différence avec un fonctionnement en filaire.

Corsair Slipstream Technology

Du côté de l’autonomie, Corsair nous annonce jusqu’à 50 heures d’utilisation continue dans des conditions optimales. En pratique, cela se traduit par 3 à 4 jours d’utilisation, en n’activant aucun des paramètres d’économie d’énergie et donc avec une souris se mettant en veille au bout de 15 minutes. Cette endurance est finalement plutôt raisonnable et la charge se fait de toute façon assez vite.

Le capteur optique PMW3391 se révèle une fois encore excellent avec un tracking et une précision à toute épreuve. Difficile de mettre en défaut la souris, et ce, peu important les mouvements et accélérations qu’on lui fait subir. Elle pourra donc accompagner sans mal les joueurs/utilisateurs les plus exigeants.

Tapis de souris Corsair MM250

Comme précisé en début d’article, de par son poids et son gabarit, on ne recommandera pas cette souris aux joueurs de FPS. Les jeux de tir étant ceux sur lesquels je passe le plus de temps, j’avoue ne pas avoir apprécié plus que ça l’expérience procurée par la Ironclaw RGB Wireless. À faible sensibilité, on lui préfèrera largement la M65 RGB Elite.

En revanche, la souris sera particulièrement à l’aise dans les MMO et MOBA où ses nombreux boutons permettront de gagner en efficacité. De la même façon, ceux-ci permettent de décupler notre productivité en montage ou en retouche comme peut le faire une MX Master de Logitech par exemple. Comme toujours, l’appréciation du confort d’une souris est propre à chacun, en fonction de ses usages.

Souris gamer MMO et MOBA

Pour finir, Corsair ayant une nouvelle fois fait appel à Omron pour ses clics principaux, on profite d’une expérience optimale. Les autres boutons d’actions présents de part et d’autre de la souris proposent eux aussi un touché agréable avec un clic bien marqué et suffisamment dur pour ne pas être activés par mégarde.

Conclusion

Corsair nous propose ici une souris particulièrement convaincante, avec un quasi-sans-faute sur tous les plans. Seule la molette vient un peu ternir le tableau avec sa construction un peu discutable et son fonctionnement aléatoire. Matériaux et assemblage sont en revanche irréprochables, comme toujours chez Corsair.

Reste qu’on ne recommandera pas cette souris aux joueurs de FPS puisque son gabarit nous parait trop imposant pour cet usage (misez plutôt sur une Logitech G Pro Wireless ou G502 Lightspeed). En revanche, avec ses très nombreux boutons, elle ravira les fans de MMO et MOBA qui profiteront en plus d’une excellente connectivité sans-fil. Elle ravira également les gamers créateurs puisque son confort et ses nombreux boutons la rendront vite indispensable en utilisation bureautique.

Blogueur depuis de nombreuses années, j'aime partager ma passion pour les nouvelles technologies au travers de mes articles. J'en ai d'ailleurs fait mon métier au service d'un grand groupe postal.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !