Gamdias Hermes P3

Note GamerTech
Les points clés
  • Clavier gamer mécanique
  • Interrupteurs Brown / Low-Profile
  • Revêtement en aluminium
  • Pas de touches supplémentaires
  • Rétroéclairage RGB
Où l'acheter ?

Test Gamdias Hermes P3

Après une revue très mitigée du casque Gamdias Hephaestus P1, on retrouve la marque taïwanaise pour une présentation d’un clavier mécanique avec interrupteurs low-profile, le Gamdias Hermes P3. Une spécificité qui viendra clairement trancher avec la plupart des claviers mécaniques habituels, et qui pourrait bien permettre au P3 de se faire une petite place sur le bureau de certains joueurs.

Gamdias Hermes P3

Proposé aux alentours des 160€, le Gamdias Hermes P3 peut-il néanmoins justifier un tel tarif ? Pour rappel, à ce prix-là, il est possible de s’orienter vers un Corsair K70 RGB RapidFire, considéré par beaucoup comme l’un des modèles les plus attractifs du marché.

Unboxing

Comme pour le casque de la marque que nous vous présentions il y a peu, Gamdias ne se foule pas vraiment en ce qui concerne le packaging. Outre un emballage cartonné listant la plupart des fonctionnalités du clavier, le produit ne s’accompagne ni d’accessoires supplémentaires, ni d’un manuel d’utilisation. Un peu léger, d’autant plus qu’un guide aurait clairement été le bienvenu tant le clavier semble proposer de nombreuses fonctionnalités. Il faudra forcément s’orienter vers ce .pdf.

Clavier gamer mécanique avec touches low-profile brown

Design & Ergonomie

Visuellement, le Gamdias Hermes P3 présente une construction soignée et des finitions qui semblent parfaitement tenir la route. Pour un modèle mécanique, l’ensemble se montre assez compact et surtout très léger avec seulement 800 g sur la balance, malgré les 1.56 kg annoncés sur sa fiche technique.

Poids plume face à la plupart de ses concurrents, le P3 pourra facilement être emportée un peu partout, même si l’ajout d’un câble amovible aurait pu accentuer cet aspect. Un tel poids indique évidemment la présence d’un châssis en plastique, mais l’on notera la présence d’une plaque en aluminium brossé sous les touches. C’est plutôt bien réalisé, et l’ensemble apparait robuste.

Clavier gaming low-profile

En rentrant un peu plus dans les détails, on remarque évidemment la présence des touches low-profile, encore assez rares sur les claviers destinés au gaming. En plus d’être bien plus courtes que les touches habituelles, elles ont également la particularité d’être dénuées d’une coque de protection, à l’image d’un SteelSeries Apex M750 ou d’un Logitech G413. Cet aspect facilitera d’une part le nettoyage du clavier, et accentuera de l’autre les différents effets d’éclairage proposés par les interrupteurs RGB.

Switches low-profile

En y regardant de plus près, on remarque rapidement quelques différences entre le layout proposé par le Gamdias Hermes P1 et celui des claviers Azerty habituels. Tout d’abord, la touche Entrée est bien plus compacte qu’à l’accoutumée, favorisant les erreurs de frappes lors des premières heures d’utilisation. On se retrouve à régulièrement entrer des * lorsque l’on souhaite passer à la ligne. Pas forcément très pratique.

Le layout du clavier gamer de Gamdias

Autre différence de taille, l’absence d’un bouton Windows aux côtés de la touche Ctrl Gauche. Une hérésie pour les utilisateurs ayant l’habitude d’utiliser de nombreux raccourcis, même si l’on verra que le logiciel de Gamdias permet de palier à ce problème.

Le clavier ne disposant pas de touches additionnelles, de nombreux raccourcis sont accessibles via la touche Fn. On pourra notamment contrôler ses médias via les touches F1 à F8, en passant d’une musique à l’autre ou en ajustant le volume sonore à la volée.

Raccourcis clavier depuis touche Fn

Les touches 1 à 6 permettent de basculer entre ses différents profils de configuration, alors que les touches Inser/Suppr/Debut/Fin pourront modifier les effets de rétroéclairage sans forcément passer par le logiciel Gamdias Hera présenté un peu plus bas. Sur ce point c’est plutôt complet, même si encore une fois la présence d’un petit manuel expliquant tout ça aurait facilité les choses.

En retournant le clavier, on retrouve deux patins en caoutchouc apportant une stabilité correcte à l’ensemble, ainsi que deux pieds rétractables disposant eux-mêmes de patins en gomme. Aucune connectique supplémentaire n’est au programme.

Vue arrière du clavier Gamdias Hermes P3

Logiciel Gamdias Hera

Comme pour le casque Hephaestus P1, le Gamdias Hermes P3 s’accompagne du logiciel Hera pour gérer sa configuration. Si l’outil reste toujours aussi brouillon, les fonctionnalités sont ici bien plus nombreuses et complètes.

Le premier onglet permet de gérer l’assignation des touches du clavier. Bon point, il est possible d’ajuster le mapping de la totalité des touches, ce qui est loin d’être le de cas de tous les claviers dits gaming. Pour chaque touche, Gamdias propose plusieurs listes de commandes, et il est notamment possible de renseigner une macro, de créer des raccourcis vers des pages web ou des applications, mais également de contrôler ses médias.

Le mapping des touches est configurable depuis le logiciel HERA

Toujours sur cette même page, on notera également la présence d’un bouton permettant de permuter entre la touche Fn et Windows. On retrouve alors tous les raccourcis de l’OS de Microsoft, et la touche Fn vient remplacer la touche Windows Droite.

Le second onglet se consacre uniquement aux Macros. On pourra venir créer et éditer ses combinaisons de touches, ajuster les délais et même sélectionner certaines actions de sa souris par exemple. Plutôt complet !

Vous passez des heures à configurer vos macros ? Consultez notre guide des meilleurs fauteuils gaming.

On arrive ensuite sur les paramètres du rétroéclairage. Ici, il est possible d’opter pour un éclairage uniforme, un éclairage touche par touche, ou bien des effets proposés par Gamdias. On retrouve notamment la vague de couleur, l’onde de couleur ou encore un éclairage rotatif. C’est là-encore plutôt réussi, même si les options de personnalisation restent limitées par rapport à certains modèles de chez Razer par exemple.

Le clavier intègre un rétroéclairage RGB

Les trois onglets suivants permettent de mettre en place des alertes visuelles et sonores. Si les différentes options ne sont pas forcément très intuitives, elles ont le mérite d’être particulièrement complètes. Il est ainsi possible d’affecter à chaque commande un Timer pouvant s’afficher à l’écran (un décompte apparait en overlay) ainsi qu’une indication sonore en début et/ou fin du Timer. On pourra choisir ses propres alertes sonores, mais également ajouter le texte de ton choix afin de facilement s’y retrouver si l’on crée plusieurs alertes.

Clavier gamer avec minuteur

Cette fonctionnalité pourra apporter un réel avantage sur certains titres, notamment sur les MMORPG nécessitant de rester attentif à ses différents Cooldown. Clairement l’un des points forts de ce Gamdias Hermes P1.

Performances et qualité de frappe

Le Gamdias P3 est l’un des rares claviers pour joueurs à intégrer des interrupteurs mécaniques Low-Profile. Comme expliqué en introduction, ces touches se montrent plus courtes, entre des touches classiques et des touches à chiclets comme l’on en trouve sur de nombreux PC portables.

Pour accompagner le clavier du jour, vous pouvez consulter notre sélection des meilleures souris gamer.

En limitant la hauteur des touches, les interrupteurs mécaniques profitent d’une course plus courte, mesurée ici à 3 mm avec activation tactile et sans clic à 1.2 mm dans cette version Brown, la seule disponible sur le marché français. A titre de comparaison, les interrupteurs Cherry MX Speed offre une course de 3.4 mm, pour une activation à 1.2 mm au lieu de 2 mm sur des Cherry MX classiques.

Le clavier utilise des interrupteurs mécaniques low-profile Brown

Reste évidemment à vérifier le rendu lors du gaming. Après quelques heures sur Fortnite et son mode Battle Royal, les retours se montrent globalement très positifs. Les frappes s’enchainent vraiment rapidement, et la diminution de la course devrait permettre à certains joueurs de gagner quelques centièmes de secondes lors des phases les plus tendues. De quoi faire la différence entre un headshot et une construction bien placée.

Performances du clavier Gamdias Hermes P3

Dernier point à souligner, le bruit. Pour un modèle mécanique, le Hermes P3 se montre relativement silencieux et tranche avec les claviers habituellement testés sur notre plateforme.

Conclusion

Si le casque de Gamdias ne nous avait clairement pas tapé dans l’œil, ce clavier Hermes P3 pourrait bien trouver quelques adeptes. Grâce à ses interrupteurs mécaniques Low-Profile, il se différencie de la concurrence tout en proposant des performances plus que correctes en matière de gaming. Le logiciel, bien que peu intuitif, se montre complet et intègre certaines fonctionnalités innovantes.

L’ensemble souffre néanmoins d’un layout peu adapté à une utilisation bureautique, mais également d’un tarif encore trop haut. Disponible aux alentours des 160€, le Gamdias Hermes P3 reste en effet plus cher que certains des meilleurs modèles du marché (Corsair K70 LUXHyperX Alloy Elite FPSLogitech G Pro) et aura probablement du mal à se faire une véritable place sur le secteur.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ancien prix: EUR 169,90

Corsair K70 RGB LUX