HyperX QuadCast | TEST | Un excellent microphone pour les streamers

HyperX QuadCast

Note GamerTech
Les points clés
  • Microphone USB
  • Trois condensateurs de 14mm
  • Éclairage intégré
  • Pied et suspension intégrés
Où l'acheter ?

Test HyperX QuadCast

Si on connait maintenant très bien HyperX pour ses casques gamer de qualité et sa gamme grandissante de claviers et souris, la branche gaming de Kingston s’est lancé il y a quelques mois sur le marché des microphones avec le HyperX Quadcast que l’on vous propose de découvrir aujourd’hui.

HyperX QuadCast

La promesse de la marque est simple : un microphone autonome, avec un design soigné et bien construit. Un package plutôt complet pour un tarif maitrisé d’environ 140€ au moment où nous écrivons ces lignes. La promesse est-elle tenue ? Réponse dans notre test complet.

Unboxing

À l’ouverture de l’emballage, on découvre le Quadcast, déjà monté sur son pied, solidement protégé dans une boite en polystyrène. Il est ici accompagné d’un câble mini USB vers USB tressé de 3 mètres ainsi que d’une bague d’adaptation pour pouvoir le monter sur un pied tel que le Rode PSA1.

Design & Ergonomie

S’il y a bien un point sur lequel le Quadcast se démarque de ses concurrents, c’est pour son design singulier. Il se présente sous la forme d’un long tube noir en aluminium laissant apparaitre une large zone alvéolée qui abrite les 3 condensateurs masqués par un filtre anti-pop interne rouge.

HyperX QuadCast

La partie supérieure arbore un plastique doux rappelant les revêtements que l’on retrouve en général sur les souris gamer. Cette particularité n’est pas anodine puisque cette zone abrite en fait un bouton tactile permettant de couper le son du micro. Point intéressant, la « zone d’écoute » rouge s’illumine grâce à un éclairage intégré pour indiquer que le microphone est activé. C’est plutôt bien vu, même si on aurait préféré avoir le choix de la couleur pour pouvoir accorder le Quadcast à tous les setups.

La base du tube qui forme le corps du micro présente quant à elle une molette de réglage du gain très bien intégrée. Si celle-ci n’est pas particulièrement précise, elle permet cependant un réglage très rapide tout en évitant les bruits parasites lors d’un enregistrement puisqu’il n’est pas nécessaire d’activer un quelconque bouton.

HyperX QuadCast

À l’arrière, le Quadcast propose un sélecteur dédié à la bascule entre les différents modes de capture. On a ainsi le choix entre un fonctionnement stéréo (gauche/droite), un mode omnidirectionnel pour capturer les sons à 360°, un mode cardioïde qui capture les sons principalement à l’avant et enfin un mode bidirectionnel (avant/arrière) qui pourra se révéler utile pour les interviews notamment.

HyperX QuadCast

La connectique du casque prend sa place un peu plus bas et se compose d’un connecteur mini USB là où on aurait préféré voir de l’USB C qui devient petit à petit la norme sur le marché. C’est ici qu’on viendra connecter le câble de 3 mètres qui se révèle suffisamment long pour pouvoir monter le casque sur un bras. On profite également d’une sortie de monitoring en jack 3,5 mm afin d’avoir un retour live du micro dans un casque gamer ou des oreillettes par exemple.

HyperX QuadCast

Le Quadcast est livré prémonté sur un pied en métal suffisamment lourd pour le maintenir en place. En plus de cela, on profite d’un support amortisseur antivibrations qui semble de bonne qualité avec ses élastiques évidemment rouges. La petite vis à main présente à l’arrière permet de désolidariser l’ensemble et d’y accoupler la bague d’adaptation présente dans la boite. On pourra alors monter le microphone sur n’importe quel bras du marché afin d’avoir plus de liberté dans son placement.

Performances sonores

Sur le plan de la technique, le Quadcast est équipé de trois condensateurs de 14mm lui permettant ainsi de profiter de plusieurs modes de fonctionnement, comme explicité plus tôt. Sa réponse en fréquence s’étale sur une plage assez large allant de 20 Hz à 20 kHz (spectre audible par l’Homme) avec une fréquence d’échantillonnage de 48 kHz sur 16 bits.

HyperX QuadCast

Tout d’abord et même s’il est parfaitement intégré, le filtre anti-pop n’est pas aussi efficace qu’espéré. S’il suffit amplement lorsqu’on se trouve à une distance raisonnable du micro, il montre vite ses limites lors d’une captation rapprochée à moins de 30 cm. Pour pallier ce problème, on vous recommandera de vous éloigner un peu, de décaler légèrement le micro sur un côté ou encore de vous équiper d’un second filtre anti-pop à placer devant le micro.

HyperX QuadCast

De la même façon, le support anti-vibration et ses élastiques rouges montrent rapidement ses limites. Il ne suffit notamment pas à amortir totalement les bruits causés par des chocs sur le pied du micro ou sur le bureau sur lequel il est placé. L’ajout d’un bras articulé permettra par contre de réduire un peu ce genre de perturbation. À noter également que ce support est vissé au corps du micro ce qui empêche d’orienter convenable celui-ci. Il reste possible de le dévisser pour le revisser sur une autre orientation, mais ce n’est clairement pas la chose la plus pratique à faire, surtout en plein live sur Twitch.

Sur le plan des performances audio en elle-même, le Quadcast s’en sort extrêmement bien dans la retranscription des voix. Cela tombe bien puisque c’est principalement pour cela qu’il a été conçu. On profite ici de voix chaleureuse qui remplisse bien la scène sonore et ne nécessite selon aucun post-traitement. On imagine ainsi très bien son utilisation pour des podcasts ou des voix off sur YouTube par exemple.

Plutôt que de déblatérer trop longtemps sur le sujet, nous vous invitons à consulter notre test vidéo du Quadcast où vous pourrez retrouver quelques extraits sonores ainsi qu’une comparaison avec d’autres micros. L’idée est ici de vous donner rapidement une idée de ce que le micro est capable de proposer en sortie de boite.

Conclusion

Au final, HyperX nous propose ici un produit très intéressant avec son Quadcast. Le micro excelle dans ce pour quoi il a été conçu : l’enregistrement et la diffusion de voix. Les streamers profiteront ainsi d’un micro plug and play idéal pour se lancer sereinement dans le streaming. De la même façon, si vous recherchez un micro pour vos podcasts ou vos voix off, il fera parfaitement l’affaire.

En plus de ses qualités sonores, le Quadcast profite d’un design très soigné où l’on retrouve très clairement la pate de la marque. Le package complet incluant un pied de bureau et une suspension antivibrations est également très appréciable.

Du côté du tarif, à environ 140€, le Quadcast n’est clairement pas le micro le plus accessible et d’autres alternatives existent pour un budget plus raisonnable. Il n’en reste pas moins très intéressant et nul doute qu’il pourra combler les besoins de la majorité des utilisateurs.

Blogueur depuis de nombreuses années, j'aime partager ma passion pour les nouvelles technologies au travers de mes articles. J'en ai d'ailleurs fait mon métier au service d'un grand groupe postal.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *