Roccat Renga

Note GamerTech
Les points clés
  • Casque gamer filaire
  • Système double arceau
  • Microphone pivotant
  • Moins de 50€
  • Compatible PC / Consoles / Mobiles
Où l'acheter ?

Test Roccat Renga

Si Roccat nous avait jusqu’ici habitué à des casques gamer plutôt Premium, avec notamment les différentes versions du Kave, c’est aujourd’hui sur un tout nouveau modèle destiné à l’entrée de gamme que nous portons notre attention : le Roccat Renga.

Avec un tarif particulièrement agressif, sous la barre des 50€, il se présente comme un micro-casque plutôt polyvalent, puisqu’il est compatible PC/PS4/Xbox One et mobile, mais également confortable grâce à un poids plume (210 g) et un système d’arceau suspendu. Avec son design ouvert et ses écouteurs de 50mm, il promet sur le papier des performances sonores d’une qualité studio (pour reprendre les dires de la fiche produit) et une belle profondeur scénique qui devrait permettre de profiter pleinement de ses jeux favoris. Bien évidemment, ici pas de 7.1 ni de connexion sans-fil à ce prix-là, mais est-il nécessaire de le préciser ?

Roccat Renga

Reste maintenant à voir ce qu’il vaut en pratique, aussi bien en termes de confort, de construction et bien évidemment de qualité audio. Après quelques jours à ses côtés et de longues parties sur différents jeux (et plusieurs plateformes), retrouvez notre compte-rendu complet dans la suite de l’article.

Unboxing : l’essentiel est de la partie

Le Roccat Renga est proposé dans un packaging reprenant les codes habituels de la marque : un emballage cartonné présentant sur la face avant une large photo du micro-casque et ses principaux points forts (notamment sa compatibilité multiplateformes). Le tout avec des tons noirs et bleus, pas de soucis, il s’agit bel et bien d’un produit Roccat.

Le reste des façades présentent un peu plus dans les détails les différentes fonctionnalités du Renga, on y découvre notamment qu’il s’agit d’un modèle ouvert (pratique pour dissiper la chaleur au niveau des oreilles) ou encore que son microphone est monté sur un bras pivotant à 90°. Bizarrement, l’accent est mis à plusieurs reprises sur la compatibilité PC et PS4, mais on ne parle jamais de l’Xbox One. Pour autant, il ne devrait pas y avoir de problème pour y connecter le dernier né de chez Roccat.

Packaging du nouveau Roccat Renga

A l’intérieur de la boite, le casque est accompagné du strict minimum, à savoir un manuel d’utilisation, un livret de garantie et surtout un adaptateur Y permettant de regrouper les entrées casque et micro en une seule et même connectique 3.5mm afin de le brancher sur console, mobile ou tablette. Aucune pochette de protection n’est de la partie, ce qu’on pourra regretter tant le constructeur est lui-même présent sur de très nombreuses compétitions et LAN.

Unboxing du casque Roccat Renga

Design & Ergonomie : un brin cheap mais très confortable

En termes de look, le nouveau Roccat Renga n’est pas sans rappeler certains produits phares de SteelSeries, notamment grâce à ce système d’arceau « suspendu » lui permettant d’offrir un excellent confort comme nous le verrons un peu plus bas. Côté coloris, on reste sur du classique avec un casque intégralement noir, à l’exception du cordon reprenant le bleu pétant cher à Roccat.

Casque gamer ouvert

Avec un tarif sous la barre des 50€, le casque est comme on pouvait s’y attendre majoritairement construit à base de plastiques, donnant à l’ensemble un léger côté cheap. Pour autant, ce défaut se transforme rapidement en qualité dès la première prise en mains : le Renga est d’une légèreté surprenante, avec seulement 210 g sur la balance ! De quoi laisser présager de longues heures de jeu le casque bien planté sur la tête.

D’un peu plus près, l’arceau comprend donc deux parties. La première est une armature en plastique rigide donnant sa forme au casque et soutenant les larges oreillettes. Elle semble à première vue plutôt bien solides et reste surtout très flexibles, permettant de très facilement adapter le casque à la plupart des morphologies.

Casque gaming flexible

La seconde partie, placée en dessous, est construite dans une sortie de plastique très souple et s’adapte là-encore à la plupart des tailles et formes de crâne. En effet, ce second arceau pourra monter ou descendre en fonction de chaque tête et permet grâce à sa largeur de répartir idéalement le faible poids du casque.

Casque gaming avec double arceau suspendu

Les mouvements sont réalisés grâce à deux petits câbles reliant l’arceau à la base des oreillettes, et il faudra surveiller la tenue de ces derniers dans le temps, car ils semblent relativement fin. Pour autant, après une bonne semaine d’utilisation ces derniers n’ont pas vraiment bougé, ce qui est plutôt un bon signe.

Zoom sur le câble élastique de l'arceau

Place maintenant aux larges oreillettes du Roccat Renga. Montées sur une armature en plastique présentant du côté droit le logo de la marque et du côté gauche le micro pivotant, elles ont la particularité de pouvoir légèrement basculer de haut en bas afin de s’adapter là-encore aux plus d’utilisateurs possibles. Pour autant, on regrette qu’il ne soit pas possible de les faire pivoter vers la droite ou la gauche, ni de replier ces dernières à plat pour un transport plus facile par exemple.

Les coques externes des oreillettes sont plutôt imposantes et construites dans un plastique noir légèrement rugueux. Visuellement c’est réussi, mais là-encore il faudra probablement éviter de jeter le casque sur votre bureau après un Rage-Quit si vous souhaitez le garder quelques années à vos côtés. La différence par rapport à de nombreux modèles concurrents, c’est bien évidemment la présence d’une coque ouverte, offrant une bien meilleure ventilation que les modèles entièrement fermés.

Zoom oreillettes ouvertes sur casque gamer

Cette spécificité est clairement à prendre en compte dans le choix de votre casque gaming, puisque les modèles ouverts laissent certes passer plus d’air, mais également de bruits. En clair, le Roccat Renga ne coupe que très peu du monde extérieur, et si vous souhaitez utiliser celui-ci dans un open-space, vos collègues risquent fort d’entendre votre musique tant les fuites sont importantes.

Côté intérieur, on retrouve de larges coussinets disposant d’un rembourrage plus que correct. Le revêtement est plutôt agréable mais loin d’être aussi doux que sur les meilleurs modèles de casques destinés aux joueurs. Après tout, on vous rappelle qu’on est ici sur un produit proposé sous la barre des 50€. L’espace pour les oreilles est suffisant pour les petites et moyennes oreilles, mais devrait cependant être légèrement étroit pour les plus grandes, attention donc.

Coussinets confortables pour micro-casque gamer

Sur l’oreillette gauche, on retrouve un micro boom positionné sur un bras pouvant pivoter à 90°. Il est donc possible de facilement « cacher » celui-ci lorsqu’on souhaite juste regarder un film ou de la musique, même si on préfère les options proposées par certains concurrents permettant notamment de véritablement faire disparaitre le micro en le rétractant à l’intérieur des oreillettes.

Micro-boom pivotant

Le bras en lui-même semble rigide à première vue, mais on se rend vite compte qu’il est possible de fléchir ce dernier afin d’obtenir une position optimale du micro. On reviendra évidemment sur ses performances un peu plus bas dans notre essai. Notez également qu’en rabattant le bras du micro, ce dernier ne se désactive pas automatiquement, un vrai manque.

Télécommande et gestion du volume

La connectique se fait également du côté de l’oreillette gauche, avec la présence d’un cordon non détachable particulièrement long (2.5 m). La construction semble plutôt bonne à première vue, à voir ensuite sur la durée. On retrouve également sur ce cordon une télécommande permettant de modifier le volume sonore à la volée ou encore d’activer/désactiver le microphone.

Connectique audio et micro 3.5mm

Au bout, on retrouve un connectique 3.5mm pour le micro et une seconde pour la partie audio. Il est possible de venir y raccrocher une petite rallonge en Y permettant de rassembler les deux parties en une seule et même fiche. C’est grâce à ce petit accessoire que l’on pourra ensuite connecter le Roccat Renga sur une manette PS4 ou Xbox One, voir directement sur votre Smartphone ou tablette.

Casque gaming compatible PC, PS4 et Xbox One

Une fois posé sur la tête, le casque offre un excellent confort grâce à son poids plume et se fait très rapidement oublier. Aucun problème pour jouer pendant de longues heures, d’autant plus que le design ouvert des écouteurs permet effectivement d’obtenir une ventilation correcte au niveau des oreilles.

Confort du Roccat Renga

Dans l’ensemble, le design du Renga est donc plutôt réussi, même si évidemment on reste loin en termes de finitions ou de robustesse des meilleurs modèles. Pour autant, le confort est de la partie et pour son prix c’est surtout ce qu’on lui demande. Lorsqu’on voit le nombre de casques gaming proposés à plus de 150€ ne pouvant pas être gardés sur les oreilles plus de deux heures, on se dit que Roccat réussi pour l’instant son pari. Reste maintenant à voir sur la durée, que ce soit au niveau des élastiques de l’arceau ou de la mousse des oreillettes, semblant plutôt légère.

Performances sonores : des basses qui manquent d’impact

« Un son stéréo qualité studio, aux basses profondes ». C’est ainsi que Roccat défini les performances sonores du Renga, et quoi de mieux pour vérifier tout ça que de lancer LA grande nouveauté du mois de Mars : The Division.

A l’utilisation, un premier point se fait rapidement ressentir : le casque manque clairement de puissance et il nécessaire de monter considérablement le volume pour arriver à un niveau sonore acceptable. C’est plutôt surprenant, et il faudra rester attentif lorsqu’on débranche celui-ci sous peine de voir ses haut-parleurs habituels cracher du très gros son.

Performances sonores du Roccat Renga

Passé ce léger bémol, les performances sonores offertes par le Renga se montrent plus que correctes pour le tarif affiché. Les différentes gammes de fréquences se montrent claires et précises et l’ensemble du spectre ne présente pas de direction particulière. Certes, on est loin d’un casque studio à plus de 400€, mais les ingénieurs allemands de chez Roccat ont clairement fait du bon boulot dans l’ensemble. Les sirènes lointaines et autres agents tentant de venir récupérer nos précieux loots dans la Dark Zone du dernier titre de Tom Clancy sont parfaitement reproduites.

Tout n’est cependant pas parfait, et le plus gros défaut du casque se trouve au niveau de ses basses, manquant clairement de profondeur. Les amateurs de FPS resteront probablement sur leur faim, avec des explosions souvent en deçà des attentes habituelles, ou encore des tirs d’AWP sous CS:GO qui manquent sensiblement d’impact. Cela se ressent également lors de l’écoute musicale, où les titres manquent là encore d’une certaine profondeur, sans pour autant être totalement absentes.

Un bon casque PC pour moins de 50€

Le design ouvert des oreillettes permet quant à lui d’obtenir une belle largeur de scène, favorisant l’immersion à la condition d’être dans un environnement plutôt calme. En effet, c’est un choix à double tranchant, car si quelqu’un regarde la TV à côté de vous par exemple, vous aurez de fortes chances d’entendre également ces sons-là.

Le microphone, de son côté, offre de très bonnes performances une fois bien positionné. Les voix sont clairement enregistrées et seulement très peu de bruits environnants sont capturés.

Dans l’ensemble, si tout n’est pas parfait en termes de reproduction sonore, il faudra surtout garder à l’esprit que pour une cinquantaine d’euros, les performances de ce Roccat Renga sont plus que correctes. Si les basses sont certes un peu en retrait, le reste rivalise sans aucun problème avec certains modèles avoisinant les 100€. Le fait de pouvoir utiliser le casque aussi bien sur consoles que sur PC est également un avantage considérable.

Casque pour joueurs avec un bon rapport qualité/prix

Présentation vidéo

Conclusion

On ne s’attendait pas forcément à des miracles avant de tester ce nouveau Roccat Renga, mais il faut avouer que ce dernier est clairement une bonne surprise. Avec son design particulièrement léger, il offre un excellent confort et permet effectivement de profiter de ses jeux, que ce soit sur console ou PC, pendant de longues heures.

Certes, pour le prix les fonctionnalités sont relativement réduites (pas de mixeur, micro non rétractable, câble non détachable…), mais le Renga fait le job sans broncher. Les performances sonores sont plus que correctes, avec une reproduction claire manquant seulement de profondeur au niveau des basses, mais c’est souvent le cas sur les modèles ouverts.

Pour une cinquantaine d’euros, le rapport qualité/prix est clairement bon, même si pour l’instant il reste difficile d’être fixé sur la longévité du produit. Pour ça, on ne saura que vous conseiller de consulter plus d’avis sur la fiche Amazon en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Commander ici

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !