Roccat Sova

Roccat Sova

Prix et avis

Test Roccat Sova / Lapboard Gaming

Les consoles règnent dans nos salons depuis plusieurs décennies, permettant de jouer confortablement depuis son canapé tout en profitant des joies des écrans plats dépassant maintenant les 150 cm. Pourtant, on voit depuis quelques années de plus en plus de joueurs venir positionner leur PC Gaming dans leur séjour, que ce soit avec des solutions classiques ou des produits plus innovants tels que les Steam Machine. Problème, si l’on peut aujourd’hui profiter de la plupart de ses jeux PC via une manette, certains joueurs ne jurent que par le combo clavier/souris, et on ne peut que les comprendre.

Présentation du lapboard Roccat Sova

Pour permettre à tous les joueurs de profiter pleinement de leur bibliothèque complète de jeux PC, plusieurs constructeurs se sont récemment lancés sur le marché des Lapboards. Une solution ingénieuse intégrant un clavier et un tapis de souris rigide en un seul et même élément qui viendra se poser sur les genoux. C’est aujourd’hui sur le Roccat Sova que nous portons notre attention, troisième à rentrer dans la course après le Corsair Lapdog et le Razer Turret.

Disponible aux alentours des 149€ dans sa version membrane (ici testée) et 199€ dans sa version mécanique (switches TTC), le Roccat Sova semble être le candidat idéal pour les longues heures de jeu depuis son canapé. Ni trop grand ni trop compact avec son clavier TKL, peut-il vraiment s’imposer sur le secteur ? Réponse après une dizaine de jours à ses côtés.

Unboxing

Le Roccat Sova est proposé dans un packaging un peu plus imposant que celui des claviers habituels. Pour le look, on reste cependant bien dans les tons de la marque allemande, et les fans ne devraient pas trop être désorientés. La face avant nous présente une photo d’un joueur confortablement installé sur son canapé, les pieds allongés sur la table et le Sova sur les genoux. Difficile de faire plus parlant pour présenter en un clin d’œil le produit.

Packaging du Roccat Sova

Les principales fonctionnalités de la bête sont présentées à l’arrière du packaging, on y découvre que le produit a été pensé pour être utilisé de longues heures via l’intégration de plusieurs coussinets, qu’un rétroéclairage bleu est de la partie ou encore qu’un clip faisant office de bungee pourra être installé afin de verrouiller le câble de votre souris.

A l’intérieur de la boite, pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n’est le lapboard, son long câble USB (4m) et le bungee en plastique cité plus haut. Nous verrons un peu plus tard que certains éléments du produit peuvent être retirés et remplacés, et de fait on regrette que Roccat ne propose pas directement dans sa boite des éléments de personnalisation (un tapis de souris plus souple par exemple).

Unboxing du lapboard Roccat Sova

Design & Ergonomie

Le Roccat Sova se présente sous la forme d’un module unique intégrant à la fois un clavier, un repose-poignet et un tapis de souris rigide. Tous ces éléments sont assemblés et un seul et unique bloc, et il n’est pas possible de séparer ou replier les éléments lorsque le produit n’est pas utilisé.

La construction est intégralement réalisée en plastique, disposant d’un revêtement très légèrement granuleux. A première vue, les finitions apparaissent plutôt correctes et l’ensemble se montre à la fois robuste et résistant. On reste évidemment un cran en dessous du massif Corsair Lapdog et son châssis en aluminium, mais ne n’est pas forcément une mauvaise chose en soit. Le Sova a en effet l’avantage d’être à la fois plus compact (65 cm x 28 cm x 3.7 cm) et surtout bien plus léger (2.35 kg sur la balance).

Roccat Sova

Côté look, le Sova se veut relativement sobre et ne fera pas forcément trop tache au milieu de votre séjour, même si on aurait aimé avoir la possibilité de le séparer ou de le replier afin de facilement le loger dans un tiroir. Roccat opte pour des tons sobres comme pour la plupart de ses produits, avec cependant un large logo dessiné au niveau de la surface de glisse de la souris.

Tapis gaming rigide

Place maintenant aux détails, en commençant par le clavier de ce Roccat Sova. Il s’agit ici d’un modèle classique, avec dômes à membrane. Les joueurs un peu plus exigeants pourront opter pour la version mécanique, le Sova MK, qui intègre des switches similaires à ceux du Roccat Suora que nous vous présentions il y a peu. La partie clavier s’étend sur 30 cm, pour une largeur d’environ 12 cm, et ne dispose pas de pavé numérique. Un choix qui prend tout son sens une fois le Kova sur les genoux, laissant un espace conséquent aux mouvements de la souris tout en gardant une longueur totale acceptable pour la majorité des joueurs.

Rétroéclairage Roccat Sova

Comme expliqué rapidement un peu plus haut, le clavier dispose également d’un rétroéclairage bleu, utile pour les joueurs ayant l’habitude de jouer de longues heures dans le noir. Plusieurs raccourcis sont également positionnés au niveau des touches F1 à F12, permettant de gérer le volume sonore, ses pistes multimédias ou encore d’activer quelques raccourcis supplémentaires.

Touches multimédia Sova

En dessous, on retrouve un repose-poignet d’une largeur d’environ 13 cm. De fait, le Roccat Sova se veut un peu plus large que le Corsair Lapdog ou le Razer Turret, mais également bien plus confortable lors de l’utilisation du clavier. La plaque supérieure de ce repose-poignet peut être retirée et donc facilement remplacée si elle venait à être abimée. On image également que Roccat proposera dans le futur des plaques personnalisables, ou avec des revêtements différents. Voir même la possibilité d’imprimer ses propres plaques en 3D, à la manière des boutons d’une Roccat Nyth par exemple !

Repose poignet personnalisable clavier gamer

On passe ensuite sur la partie droite du Roccat Sova, qui se présente donc comme un tapis rigide sur lequel l’on pourra utiliser la souris de son choix. De la même manière que le repose-poignet, la façade peut être retirée et remplacée. Même chose, Roccat devrait prochainement proposer des façades avec des revêtements et des couleurs différentes afin de personnaliser le Sova selon ses préférences. Du côté des dimensions, comptez 28 cm de long pour 22.5 cm de large en ce qui concerne cette surface de glisse.

A l’arrière du lapboard, on retrouve 4 larges coussinets en mousse. Ils disposent d’un revêtement en mesh et pourront être facilement retirés afin d’être nettoyés/remplacés si nécessaire. C’est également en les retirant que l’on pourra déloger les plaques du repose-poignet et du tapis de souris, via un système de clips et d’aimants. On pourra également profiter de l’espace disponible sous les caches pour venir ranger le câble du Roccat Sova lorsqu’il n’est pas utilisé.

Roccat Sova vue arriere

A l’utilisation, les 4 coussinets apporte un excellent confort et repartissent correctement le poids du Roccat Sova sur les deux cuisses. La transpiration reste limitée et il est possible de garder l’ensemble plusieurs heures sur les jambes dans pour autant ressentir de réelle gêne.

Confort du lapboard Roccat

Notez également que l’on pourra très bien utiliser le Roccat Sova de manière plus classique, directement sur un bureau en retirant au préalable ses coussinets. Ce n’est évidemment pas une solution idéale, mais ça pourra dépanner selon les occasions. Dommage que Roccat n’ai pas pensé à intégrer des petits patins en caoutchouc afin d’offrir une meilleure stabilité à l’ensemble dans cette situation.

Lapboard pour PC Gaming

Sur la tranche supérieure du Sova, on retrouve un revêtement cranté qui permettra de verrouiller le petit accessoire en plastique livré avec le clavier. Ce dernier fait en réalité office de bungee et sera utilisé pour verrouiller le cordon de la souris utilisé en compagnie du produit de Roccat. Place justement à l’installation du produit.

Bungee Roccat Sova

Mise en place et premiers pas

L’installation du Roccat Sova se fait très simplement, même si l’on reste sur un modèle filaire à la différence du Razer Turret qui lui propose un ensemble clavier + souris fonctionnant entièrement sans-fil.

On retrouve à l’arrière du Sova un port PS2 disposant d’une légère extension, où l’on viendra ensuite connecter le cordon de 4 mètres à son ordinateur via un port USB. La longueur permet de s’adapter à la plupart des séjours et la grande majorité des utilisateurs devraient être capable d’atteindre leur canapé avec le Sova si la tour est positionnée aux côtés de sa TV. Durant notre essai, le Roccat Sova a directement été connecté à un Steam Link, et le fonctionnement reste identique. Une bonne surprise ! En clair, nous avons pu profiter de nos jeux depuis notre canapé, le Sova sur les genoux, tout en gardant notre PC dans un bureau.

Zoom connecteur PS2

Toujours à l’arrière du Roccat Sova, on retrouve deux ports USB 2.0 où l’on pourra venir connecter la souris de son choix, mais également un casque si celui-ci dispose évidemment d’un connecteur USB. Dommage que la marque ne fasse pas également le choix de venir ajouter un port 3.5 mm, qui aurait clairement été le bienvenu !

Connectique du lapboard Roccat Sova MK

Un renfoncement plutôt bien pensé permet de venir loger les longs câbles des souris gaming actuel afin de ne garder que le nécessaire pour jouer depuis son canapé. Une bonne idée de la part de Roccat, car il faut avouer qu’en pratique bien 80% de la longueur du cordon devient inutile en connectant directement la souris au lapboard. Notez également que rien ne vous oblige réellement à utiliser une souris filaire, et que vous pourrez tout aussi bien opter pour un modèle sans-fil directement connecté à votre PC.

Fonctionnalités et logiciel Roccat Swarm

Comme la majorité des périphériques de la marque, le Roccat Sova est compatible avec le logiciel Roccat Swarm. Si vous disposez déjà d’un clavier ou d’une souris Roccat, inutile de télécharger celui-ci à nouveau, l’ajout de nouveaux produits se faisant automatiquement une fois la connexion établie.

Depuis le logiciel, on pourra paramétrer certaines options du Sova mais également créer différents profils en fonction de ses jeux ou ses applications. Le premier onglet propose des réglages assez généraux, concernant notamment les retours audio ou la fréquence de répétition des caractères.

Roccat Swarm Sova

Le second onglet est beaucoup plus intéressant, puisqu’il permet de personnaliser les différentes touches du Roccat Sova. Si le clavier en lui-même ne dispose pas de touches supplémentaires pour les macros, il est ici possible d’affecter une action seconde à chacune des touches du clavier via la fonctionnalité EasyShift[+]. En activant ce mode via la combinaison Fn + Caps Lock, on dispose alors d’une panoplie complète de raccourcis personnalisables. Un très bon point, qui était d’ailleurs absent sur le dernier clavier mécanique de la marque, le Roccat Suora.

Fonctionnalité EasyShift+

Notez que Roccat propose évidemment de créer ses propres macros, mais dispose également d’une liste d’actions déjà prédéfinies en fonction de nombreux titres existants. Une bonne initiative, même si la liste des titres disponibles mériterait un petit rafraichissement.

Le dernier onglet de Roccat Swarm permet quant à lui de gérer les options du rétroéclairage. Il est possible de choisir entre différents effets assez simplistes (éclairage fixe ou clignotant par exemple), et seule une illumination bleue est proposée.

Gestion éclairage Roccat Swarm

Le Roccat Sova à l’utilisation

Maintenant que l’on connait toutes les possibilités offertes par ce lapboard Roccat Sova, reste à tester tout ça en pratique. Pour avoir eu l’occasion de tester brièvement ses deux concurrents principaux, Roccat semble ici clairement avoir trouver le compromis idéal entre taille et confort d’utilisation et cela se ressent dès les premières minutes.

Bien installé dans son canapé, le lapboard se positionne de façon naturelle sur les jambes et il n’est pas nécessaire de serrer ces dernières comme sur le Turret de Razer, ni de toujours les garder bien écarter comme sur le modèle de Corsair. Le poids est également bien distribué et le produit ne tangue par d’un côté ou de l’autre à l’utilisation.

Meilleur lapboard gaming

La surface supportant la souris offre une glisse très correcte et une bonne précision, comme c’est souvent le cas avec les modèles rigides. L’utilisation est cependant plus bruyante qu’avec un tapis de souris souple, et il faut l’avouer, un peu moins confortable sur la durée. On apprécie cependant que la surface en elle-même soit imposante, laissant aux joueurs adeptes de faible sensibilité une bonne liberté de mouvement.

Performances Roccat Sova

Concernant le clavier en lui-même, le modèle testé par nos soins est celui à membrane. Il s’adapte donc bien aux jeux ne demandant pas forcément d’énormes reflexes et se montre surtout bien plus silencieux que son grand frère mécanique. A l’utilisation, les dômes offrent une réactivité convenable même si on ne saura que conseiller aux joueurs un peu plus avertis de s’orienter vers le modèle Sova MK, notamment pour les amateurs de FPS.

Jouer à ses jeux PC depuis son canapé

De notre côté, le modèle à membrane nous semble tout à fait convenir à une utilisation plutôt casual. Il ne faut pas se leurrer, les professionnels de l’eSport n’opteront jamais pour la solution du lapboard pour s’entrainer, mais pour les joueurs amateurs souhaitant profiter de leur jeux favoris bien installé dans un canapé, ce Sova est tout simplement une petite merveille. Testé sur des titres tels que The Witcher 3, Overwatch ou encore Final Fantasy XIV, il offre un réel confort d’utilisation pour les jeux où l’utilisation d’une manette n’est pas toujours recommandée.

Surfer sur internet depuis son canapé sur son pc

En pratique, le Roccat Sova se place également comme un candidat idéal pour surfer tranquillement sur le web depuis son canapé tout en profitant de la dalle de sa TV.

Présentation vidéo du Roccat Sova

Conclusion

Attendu depuis de nombreux mois, le premier lapboard de Roccat est clairement une réussite. A mi-chemin entre le Corsair Lapboard et le Razer Turret, il est à l’heure actuelle le candidat idéal pour les joueurs souhaitant profiter du confort d’un canapé sans pour autant abandonner clavier et souris.

En plus de son ergonomie bien travaillée, on apprécie la possibilité de choisir entre clavier à membrane et clavier mécanique, laissant aux joueurs le choix en fonction de leur budget. A 149€, la version à membrane se positionne juste au-dessus du Lapdog de Corsair à 129€, auquel il faudra rajouter le prix du clavier ! Le modèle mécanique Sova MK, à 199€, se positionne face au Razer Turret, moins adapté au gaming mais ayant l’avantage de fonctionner entièrement sans-fil et d’être directement livré avec une souris.

En attendant l’éventuelle annonce d’une version Wireless du Sova, le modèle actuel reste pour nous le plus adapté aux joueurs souhaitant quitter leur bureau pour profiter du confort d’un séjour. A vos canapés !

Prix et avis

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *