Watercooling AIO – Meilleurs modèles 2018 et comparatif

Watercooling AIO - Bien refroidir son processeur

Autrefois réservées aux spécialistes, les solutions de refroidissement liquide sont désormais accessibles à tous les joueurs. Avec l’arrivée des kits de watercooling AIO, les constructeurs proposent une alternative efficace et bien plus compacte que les ventirads traditionnels.

Facile à installer, ces kits AIO (pour All-In-One) se présentent sous la forme d’une solution clé en main, avec pompe, radiateur et ventilateurs prêts à être installer dans votre nouvelle configuration. A l’utilisation, ils permettent de refroidir efficacement votre processeur et s’adaptent tout particulièrement aux joueurs souhaitant s’essayer à l’overclocking.

Disponible dans différents formats et gammes tarifaires, les kits de watercooling AIO sont également appréciés pour leur design tantôt discret, tantôt tape à l’œil avec éclairage RGB personnalisable.

Kit watercooling 120 mm

Les modèles de 120 mm se destinent généralement aux configurations les moins puissantes. Particulièrement compacts, ils ont l’avantage de pouvoir s’installer dans la quasi-totalité des boitiers, mêmes les modèles Micro-ITX.

Cooler Master MasterLiquid ML120L RGB

Le MasterLiquid 120L RGB de chez Cooler Master se démarque par son prix plancher de 59€ et sa taille réduite le rendant compatible avec tous les boitiers.

Positionné parmi les kits les plus abordables du marché, le modèle ne brille pas forcément par ses performances de refroidissement mais l’on apprécie son design réussi, avec des finitions correctes et un éclairage RGB facilement personnalisable.

Corsair Hydro H60 (2018)

Récemment remis au gout du jour, le nouveau Corsair Hydro H60 est l’un des meilleurs modèles si vous cherchez un kit compact et efficace. Equipé d’un ventilateur PMW 120 mm, il offre une utilisation relativement silencieuse et s’adapte à toutes les cartes mères actuelles.

Côté design, on apprécie son waterblock compact équipé d’une LED blanche plutôt bien faite.

BeQuiet! Silent Loop 120 mm

Si son tarif le positionne en concurrence de modèles 240 mm, le BeQuiet! Silent Loop 120 mm se démarque néanmoins par sa construction Push/Pull à deux ventilateurs.

Il offre en pratique d’excellentes performances pour sa taille et se destine principalement aux utilisateurs souhaitant refroidir efficacement leur processeur au sein d’un boitier Mini-ATX / Micro-ITX. Si vous disposez de plus d’espace dans votre tour, on conseillera plutôt un  modèle plus large dans cette même gamme de prix.

Kit watercooling 240 mm / 280 mm

En règle générale, les joueurs s’orientent vers ces kits de taille moyenne. Les modèles de 240 mm offrent une surface de dissipation bien plus large que celle des modèles 120 mm et l’on profite de températures globalement mieux maitrisées. Les modèles ne sont cependant pas forcément réputés pour leur utilisation silencieuse et l’on conseillera parfois plutôt un large ventirad si vous souhaitez minimiser les nuisances sonores de votre PC.

Les modèles de 280 mm sont selon nous les plus intéressants. Un peu plus larges, ils s’accompagnent de ventilateurs de 140 mm offrant des performances similaires en matière de refroidissement tout en se montrant bien plus silencieux à l’utilisation.

Cooler Master MasterLiquid ML240R RGB

Kit le plus récent du spécialiste, le ML240R RGB de la gamme MasterLiquid mise sur son système d’éclairage RGB pour séduire les joueurs les plus enthousiastes. Capable d’illuminer et de mettre en valeur tous les composants de votre boitier, le kit affiche néanmoins des performances de refroidissement légèrement inférieures à celles de certains concurrents directs.

Comme son nom l’indique, le modèle embarque un radiateur de 240 mm et deux ventilateurs PMW 120 mm s’occupant d’extraire la chaleur accumulée.

Corsair Hydro H115i PRO RGB

Si l’on ne devait conseiller qu’un seul et unique watercooling tout-en-un, le Corsair Hydro H115i Pro RGB serait probablement parmi les premiers prétendants. Avec son imposant radiateur de 280 mm et ses larges ventilateurs de 140 mm, le kit offre d’excellentes performances en termes de refroidissement tout en se montrant particulièrement silencieux à l’utilisation.

Outre sa garantie de 5 ans, les utilisateurs apprécieront la petite touche de personnalisation au niveau de la pompe via un encart LED RGB. Si vous cherchez le bon compromis entre performances et nuisances sonores, c’est selon nous le kit idéal.

137,65 € 142,90 €

NZXT Kraken X52

Le Kraken X52 mise beaucoup sur son style pour séduire les joueurs et il faut bien avouer qu’il est difficile de résister aux kits watercooling de NZXT. Parfaitement construit, le X52 intègre un radiateur de 240 mm et une pompe circulaire intégrant un éclairage RGB des plus réussis.

Du côté des performances, le X52 est capable de s’adapter aux utilisations les plus intenses, que ce soit lors du gaming ou pour de l’overclocking. Les niveaux sonores sont contenus et les plus exigeants pourront opter pour la version X62 livrée avec un radiateur de 280 mm pour une efficacité encore accrue.

Kit watercooling 360 mm

Pensés pour les processeurs dont les températures pourront rapidement s’emballer, les watercoolers de 360 mm représentent généralement le haut de gamme du secteur. En pratique, ils ne sont néanmoins pas adaptés à toutes les configurations et peu de joueurs auront véritablement besoins de tels kits.

Notez aussi que ces modèles ne pourront pas s’intégrer à tous les boîtiers actuels et il faudra penser à bien vérifier la compatibilité de votre tour.

Corsair Hydro H150i PRO RGB

Grand frère du H115i présenté un peu plus haut, le Corsair Hydro H150i PRO RGB en reprend les principales caractéristiques. Le radiateur gagne quelques centimètres, avec un modèle 360 mm accompagné de trois ventilateurs ML 120 PMW réputés pour leur fiabilité et leur silence.

La boucle fermée se monte en quelques minutes sur la majorité des cartes mères actuelles et fonctionne à merveille, que vous disposiez d’une configuration PC gamer à moins de 1000€ ou d’une machine de guerre équipée d’un processeur surpuissant et overclocké.

Thermaltake Floe Riing RGB 360 TT

Pas de limite dans votre budget ? Le Thermaltake Floe Riing 360 se positionne comme le kit AIO le plus abouti du secteur. Avec son large radiateur de 360 mm, ses ventilateurs efficaces et ses éclairages RGB entièrement personnalisable, le produit affiche les meilleures performances de notre sélection.

Aussi discret que les meilleurs ventirads actuels, le Floe Riing affiche des températures bien plus maitrisées que ses confrères se limitant à un refroidissement par air. Pour les amateurs d’overclocking, c’est ce qu’il se fait de mieux.

189,99 € 197,90 €

Comment choisir son watercooling AIO ?

Pour accompagner notre sélection des meilleurs watercoolers AIO, découvrez les différents points clés à prendre en compte lors de vos recherches.

Le watercooling, comment ça fonctionne ?

Sur un ventirad, la chaleur produite par votre processeur est transférée au radiateur à l’aide de caloducs en cuivre puis extraite via le ou les ventilateurs montés sur le bloc.

Avec le watercooling, c’est une autre histoire ! Intégrant un circuit liquide fermé, le système se compose de quatre éléments principaux :

  • Un waterblock – C’est la partie que l’on viendra fixer au processeur et au socket de votre carte mère. Il intègre notamment une pompe permettant de faire circuler l’eau au sein du système.
  • Un radiateur – Fixé à l’une des façades de votre boitier, le radiateur aura pour mission de récupérer la chaleur accumulée dans l’eau de votre système. On retrouve des radiateurs de 120 mm, 240 mm, 280 mm ou encore 360 mm.
  • Ventilateur – Comme sur un ventirad, ce sont des ventilateurs qui s’occuperont d’extraire la chaleur accumulée par le radiateur de votre kit AIO. On retrouve un ou plusieurs ventilateurs en fonction de la taille du radiateur. Généralement en 120 ou 140 mm selon les modèles.
  • Tuyaux – Enfin, des tuyaux s’occupent d’acheminer l’eau de votre watercooling entre les différents éléments présentés ci-dessus.

Pour imager un peu plus ce fonctionnement, le schéma ci-dessous sera probablement plus parlant :

Fonctionnement d'un watercooling pour processeur

On vous invite également à consulter la vidéo suivante, qui présente le démontage complet d’un kit de watercooling en panne. De quoi découvrir quelques détails intéressants concernant le fonctionnement de ces solutions de refroidissement.

Quelles dimensions pour mon watercooling AIO ?

Les kits de watercooling se segmentent en fonction de la taille de leur radiateur. On retrouve généralement quatre dimensions :

  • Radiateur 120 mm– Les watercoolers les plus compacts. On les recommande surtout pour des configurations moyennement puissantes ou pour ceux disposant d’un boitier Mini-ATX / Micro-ITX.
  • Radiateur 240 mm – Deux fois plus imposants que les watercooling de 120 mm, ils permettent de refroidir efficacement la plupart des configurations et s’adaptent à la majorité des boitiers « Moyen Tour ».
  • Radiateur 280 mm – Un peu plus longs et larges que les modèles de 240 mm, les kits de watercooling 280 mm s’accompagnent de deux ventilateurs 140 mm permettant d’améliorer un peu plus le refroidissement tout en réduisant les nuisances sonores.
  • Radiateur 360 mm – Ce sont généralement les plus gros kits proposés par les constructeurs. Il faudra bien vérifier que votre boitier dispose d’un espacement suffisant pour pouvoir les installer. On les recommande pour les joueurs effectuant de gros overclocking.

En clair, choisissez en fonction des besoins de votre processeur et pensez surtout à vérifier la compatibilité avec votre boitier. De manière générale, plus le radiateur sera imposant, meilleures seront les performances en termes de refroidissement.

Compatibilité avec votre socket

Pensez à vérifier la compatibilité du waterblock avec le socket de votre carte mère. Si la plupart des constructeurs proposent des kits permettant d’adapter leurs produits à la majorité des processeurs actuels, mieux vaut vérifier par deux fois.

Pour rappel :

  • Intel Coffee Lake – Socket LGA 1151 V2
  • Intel Sky Lake / KabyLake – Socket LGA 1151
  • AMD Ryzen – Socket AM4

Performances et TDP

Comme pour les ventirads, votre solution de watercooling doit d’abord être sélectionnée en fonction des besoins de votre processeur. Si vous disposez d’une configuration à moins de 500€, vous n’aurez probablement pas besoin d’un kit de 240 mm ! A l’inverse, si vous êtes plutôt du genre à vouloir exploser les benchmarks, optez pour un kit de 280 ou 360 mm afin de refroidir au mieux votre CPU.

Quel budget pour un watercooler AIO ?

Avant tout, gardez à l’esprit qu’à performances égales, un kit de watercooling est généralement bien plus cher qu’un ventirad classique. Les premiers prix débutent aux alentours des 50€ et ne sont pas forcément plus efficaces ni plus silencieux que leurs homologues à air.

En montant un peu en gamme, avec des modèles compris entre 60 et 100€, on atteint généralement les performances d’un ventirad moyen/haut de gamme sans pour autant bénéficier de leur utilisation silencieuse.

Entre 100 et 150€, on arrive dans le haut de gamme du secteur. Ces kits offrent d’excellentes performances en termes de refroidissement tout en proposant une utilisation assez silencieuse (notamment sur des modèles intégrant deux ventilateurs PWM de 140 mm).

Enfin, les meilleurs kits de watercooling se négocient aux alentours des 150/200€. Il s’agit généralement de modèles 360 mm, offrant un compromis idéal entre performances de refroidissement et utilisation silencieuse. Ces modèles intègrent souvent des fonctionnalités supplémentaires, comme des éclairages RGB personnalisables.

Dans quel sens monter son watercooling ?

Le radiateur d’un watercooling peut être monté sur la façade avant, arrière ou supérieure de votre boitier PC. Le choix se fera en fonction des possibilités de montage offertes par votre tour, de la taille de votre radiateur mais également par les différents composants déjà en place.

Le sens de montage des ventilateurs pourra également jouer un rôle sur les températures de votre processeur. Plusieurs configurations sont possibles :

  • Push: Le flux d’air frais est poussé par les ventilateurs vers le radiateur
  • Pull : Le flux d’air chaud est aspiré par les ventilateurs depuis le radiateur
  • Push / Pull: La combinaison des deux méthodes. Un ventilateur pousse l’air frais vers le radiateur et un second tirer l’air réchauffé vers l’extérieur

Si la configuration Push/Pull est généralement la plus performante, elle est rarement utilisée pour un PC gamer traditionnel et demande de doubler le nombre de ventilateurs. C’est souvent assez bruyant et peu esthétique.

En règle générale, la plupart des joueurs optent pour une configuration Pull où l’air chaud sera extrait du radiateur puis intégré au flux d’air de votre boitier. N’hésitez pas à tester plusieurs configurations en fonction de votre boitier afin d’obtenir les meilleures températures possibles.

Qualité de fabrication

Tous les kits ne se valent pas et outre les performances ou le design, la qualité des finitions pourra jouer un rôle important lors de vos recherches. Certains modèles en entrée de gamme peuvent présenter des visseries pas toujours très fiables et des solutions de montage qui manquent d’intuitivité.

Pour vous faire une meilleure idée avant de passer à la caisse, n’hésitez pas à consulter des essais complets détaillant le montage des différents kits. Consultez aussi les retours d’autres utilisateurs disposant déjà du produit.

L’entretien d’un kit de watercooling AIO

A la différence des solutions à monter soi-même, les kits de watercooling « tout-en-un » ont l’avantage de ne pas nécessiter le moindre entretien. Les modèles sont conçus pour fonctionner pendant de nombreuses années et vous n’avez pas la moindre vidange à effectuer.

Nous vous conseillons quand même de jeter régulièrement un petit coup d’œil à votre installation et de vérifier que l’ensemble reste parfaitement étanche. Au moindre doute, évitez de prendre des risques et remplacez votre solution, une fuite pouvant être catastrophique pour le reste de vos composants.

Notez également qu’il est déconseillé de démonter les composants de son kit de watercooling, votre remontage ne pouvant garantir à nouveau sa parfaite étanchéité.

Et le watercooling custom ?

Si cet article se concentre sur les solutions de watercooling AIO, les « puristes » optent généralement pour des solutions bien plus personnalisables : les kits customs.

Dans cette configuration, l’utilisateur constituera lui-même les différents composants de sa boucle afin de mettre en place un refroidissement répondant parfaitement à ses besoins. Bien plus complexe à mettre en place et nécessitant un entretien régulier, il faudra choisir son waterblock, ses tuyaux, son réservoir, son radiateur, ses ventilateurs ou encore ses différents raccords.

Outre leur niveau de personnalisation et leurs performances, les kits customs ont surtout l’avantage de pouvoir refroidir aussi bien votre processeur que votre carte graphique.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, renseignez-vous bien au préalable et prenez le temps de lire quelques guides ou de consulter des vidéos vous expliquant pas à pas comment vous y prendre. A la moindre erreur ou fuite, c’est tout votre système qui pourra en pâtir.

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !