Roccat Tyon

Roccat Tyon

Commander sur Amazon

Test Roccat Tyon

Disponible depuis la fin de l’année 2014, la Roccat Tyon est probablement un des produits les plus aboutis de la marque. Sur ce marché très concurrentiel des souris pour gamers, difficile de toujours trouver de nouvelles évolutions et fonctionnalités sur des produits déjà bien recherchés. Aussi, la plupart des acteurs majeurs du marché, que ce soit Logitech, Razer ou encore Corsair proposent souvent des produits aux caractéristiques très proches.

Avec la Tyon, Roccat sort pourtant un peu des sentiers battus, en intégrant certains nouveaux boutons (dont un stick analogique) que nous avions jusqu’ici jamais vu sur des souris destinés aux joueurs PC. Au programme de cette souris aussi bien adaptée aux MMO qu’aux FPS, on retrouve donc de très nombreux boutons entièrement configurables, un rétroéclairage fort sympathique et un capteur laser 8200 DPI qui devraient largement suffire pour la grande majorité des joueurs.

Meilleure souris Gamer

Pourtant, avec un tarif dépassant les 100€, le dernier bébé de Roccat devra faire ses preuves pour valider un investissement qui s’avère relativement important. Nous avons passés deux semaines à ses côtés afin de la tester dans ses moindres détails afin de voir si oui ou non elle pouvait apporter un réel avantage par rapport à une concurrence déjà bien en place. Verdict dans la suite de l’article.

Unboxing

La souris est présentée dans un packaging rappelant celui que nous avions découvert il y a peu avec la Roccat Kone XTD. Au programme donc, une boite soignée en carton rigide reprenant le code couleur du constructeur Allemand, présentant sur sa face avant une large photo de la Tyon et ses principales caractéristiques.

Boite Recto RT

On y apprend qu’elle dispose d’un capteur laser pouvant atteindre 8200 DPI, que la fonctionnalité EasyShift est encore de la partie mais aussi qu’elle dispose d’un rétroéclairage personnalisable.

Ces différents points sont d’ailleurs repris sur la tranche de la boite, avec des explications plus complètes (en anglais cependant) concernant les points clés de la souris par rapport à la concurrence.

L’arrière de la boite présente une seconde photo de la souris avec encore une fois un listing de ses fonctionnalités, décrites un peu plus brièvement dans plusieurs langues dont le français.

Verso de la boite

La face avant du packaging peut s’ouvrir et laisse alors la possibilité de juger directement de l’ergonomie de la souris de Roccat, puisque cette dernière est scellée sous un moule en plastique transparent et rigide. Si vous tombez sur cette dernière en magasin, il sera donc possible de poser directement la main dessus afin d’apprécier sa taille et la disposition de ses boutons.

Intérieur de la boite

L’intérieur de la couverture détaille à nouveau certains points essentiels de la souris, notamment le joystic « X-Celerator » qui devrait faire le bonheur des joueurs de FPS et de Survival, puisque le bouton permet de facilement faire décoller un hélicoptère ou encore de gérer l’accélération d’un véhicule directement sans passer par votre clavier ou une manette.

En ouvrant tout ça, on peut accéder à la souris ainsi qu’à une petite pochette transparente renfermant un manuel d’utilisation, un livret de garantie et quelques autocollants aux couleurs de la marque. Un packaging finalement un peu moins complet que celui de la Kone XTD, puisque l’on ne retrouve pas la fameuse petite mallette renfermant des poids additionnels.

Unboxing Roccat Tyon

Design, ergonomie et positionnement des boutons

Dans sa forme générale, la Roccat Tyon ne devrait pas forcément surprendre les amateurs de la marque. On est à nouveau en présence d’une souris plutôt haute et large dont la prise en main est seulement destinée aux joueurs droitiers.

Avec une longueur d’environ 135mm pour 78mm large et 40mm de haut, elle pourra aussi bien s’adapter aux grandes mains qu’aux plus petites, même si la différence est quand même assez importante par rapport à une Logitech G300S ou une Corsair M65 RGB comme le montre la photo ci-dessous.

Comparatif taille souris gamer

Pour autant, le confort s’annonce plutôt bon lorsque l’on pause sa main pour la première fois sur la Tyon, même si pour le tarif affiché on regrette que certaines finitions n’aient pas été plus soignées. On entend notamment par-là l’utilisation de plastique mat et rigide sur les côtés plutôt que de revêtement Soft Touch comme on en trouve sur de nombreux concurrents (notamment chez Razer). La partie supérieure de la souris dispose cependant d’un revêtement bien plus doux et agréable au toucher.

Confort de la Roccat Tyon

Au niveau de la prise en main, il faudra plutôt s’orienter vers du « Palm Grip » si vous souhaitez pouvoir accéder aux nombreux boutons présents sur la Roccat Tyon. Evidemment, il reste tout à fait possible de l’utiliser en « Claw Grip » si vous êtes un amateur du genre, mais il faudra parfois relacher vos doigts pour activer notamment le bouton en forme d’aileron présent sur le haut du périphérique. En parlant de boutons, faisons un petit tour du propriétaire.

Souris gamer 32 boutons

Vue de haut, les deux boutons principaux sont chacun accompagnés de deux boutons supplémentaires, un peu comme sur la Logitech G300S en photo un peu plus haut dans l’article. Légèrement rehaussés et inclinés par rapport aux boutons de clic droit et gauche, ils s’avèrent facilement accessibles et permettent d’associer des actions essentielles aussi bien durant les jeux que pour la bureautique (page suivante/précédente et onglet suivant/précédent par exemple).

Roccat Tyon vue de haut

Honnêtement, ces quatre boutons supplémentaires sont vraiment avantageux et on regrette que de moins en moins de périphériques les proposent, déplaçant souvent ses derniers vers le pouce ou derrière la molette. Un bon point pour Roccat donc.

Entre les deux boutons principaux, on retrouve une molette cliquable disposant d’un rétroéclairage personnalisable. Cette dernière propose un défilement vraiment agréable, où les crans sont bien marqués sans pour autant être particulièrement bruyants. Un revêtement en caoutchouc assure un bon grip lors de son activation, mais on regrette l’absence d’un mode débrayé comme sur la Logitech G502 Proteus Core ainsi qu’un défilement seulement vertical (pas si problématique que ça en pratique tant les boutons sont déjà très nombreux).

Vue de face

Sous la molette, là où la majorité des constructeurs de périphériques pour gamers placent des boutons généralement utilisés pour gérer le DPI, Roccat fait le choix d’un bouton un peu étrange, rappelant un peu un aileron de requin. En pratique, ce bouton ne s’active pas par pression mais en le basculant vers la droite ou la gauche directement depuis la phalange de l’index et du majeur.

Bouton en forme d'aileron

Il permet par défaut de réaliser des déplacements latéraux ce qui peut s’avérer fort pratique notamment sur les FPS disposant de véhicules volants notamment. Evidemment, vous pourrez si vous le souhaitez affecter d’autres actions à ce bouton si particulier. Son utilisation reste cependant assez difficile lors des premières parties mais devient de plus en plus naturelle au fil des heures.

Le côté droit de la Roccat Tyon ne présente pas de spécificités particulières, outre le revêtement rugueux dont nous parlions un peu plus haut. Aucun bouton n’est présent sur cette tranche, que l’on aurait aimé voir peut-être un peu plus travaillée notamment au niveau de sa forme.

Souris gamer Roccat avec rétroéclairage

Le côté gauche est lui bien différent, puisque de nombreux boutons y sont présents, dont le tout nouveau X-Celerator. Un élément qui  différencie clairement la Tyon des autres souris du marché, puisqu’il s’agit en réalité d’un bouton analogique, répondant un peu à la manière d’un joystique mono axial. Accessible directement depuis le pouce, il permet (sur les jeux compatibles) de gérer la commande des gaz ou par exemple de faire monter ou descendre un hélicoptère. Une chose est sûre, les fans de Battefield 4 et autres DayZ devraient fortement apprécier !

Bouton X-Celerator

Plus bas, on retrouve deux boutons supplémentaires prenant la forme d’un L sur lesquels on pourra assigner des commandes classiques comme Suivant/Précédent par exemple, ou des raccourcis spécifiques à vos jeux favoris. Ils sont facilement accessibles, mais un peu trop proche de la commande analogique à notre goût.

Enfin, un dernier bouton est placé à la base du repose-pouce, intelligemment positionné il permet d’activer par défaut la fonctionnalité EasyShift. Si vous avez déjà eu des produits de chez Roccat, vous connaissez probablement cette option, qui permet de disposer d’un mapping alternatif sur la totalité des boutons lorsque ce dernier est activé. Ainsi, à la manière du Sélecteur G présent sur les produits Logitech, la Roccat Tyon peut voir son nombre de raccourcis doublé à tout moment. Un avantage considérable notamment pour les joueurs de MMO ayant souvent besoin d’enregistrer des dizaines de commandes pour activer leurs compétences, magies et autres menus d’équipement.

Bouton EasyShift+

Au total, la souris de Roccat s’annonce donc particulièrement polyvalente, s’adaptant aussi bien aux FPS qu’au MMO en passant par les MOBA grâce à ses 16 boutons pouvant se transformer en 32 à n’importe quel moment via l’option EasyShift. Tout ça est évidemment entièrement configurable depuis le logiciel de pilotes associé à la souris.

Derniers détails concernant le look de la Tyon, la présence d’un second rétroéclairage prenant la forme d’une ligne entourant entièrement la base de la souris. L’effet est plutôt réussi et permet d’apporter une bonne touche de personnalisation sans pour autant tomber dans l’effet bling-bling de certains concurrents. Le logo de Roccat est également présent sur la partie arrière du repose-paume.

En retournant le périphérique, on retrouve deux larges patins en téflon permettant d’assurer une bonne glisse malgré le poids de la bête (126g sans le câble). Le reste de la base est constitué de diverses informations concernant le produit et l’on retrouve évidemment au centre le capteur laser 8200DPI.

Zoom patins en téflon

Dans l’ensemble, le design de la souris est donc plutôt bien réalisé, même si celui-ci nécessitera forcément un petit temps d’adaptation tant les boutons sont nombreux. Leur placement est cependant bien pensé et une fois bien en main, la Roccat est un vrai plaisir à l’utilisation, permettant d’associer toutes les actions nécessaires peu importe le type de jeu. Le confort est lui aussi très correct, les courbes épousant convenablement la main même si on aurait aimé voir une version pour les joueurs gauchers souvent délaissés.

Fonctionnalités et pilote Roccat Tyon

Si vous avez déjà eu un périphérique Roccat, le logiciel accompagnant la souris Tyon devrait vous sembler familier. Celui-ci est téléchargeable directement depuis le site du constructeur Allemand, et on ne peut vous recommander de l’installer si vous souhaitez profiter de toutes les options offertes par la souris.

On regrette cependant que Roccat ne propose pas un seul et même outil pour tous ses produits, comme c’est le cas chez Razer avec le Synapse 2.0 ou chez Logitech avec l’Assistant pour Jeux-Vidéo. Un problème qui semble être cependant résolu avec les nouveaux produits de la marque, comme la Roccat Nyth qui est maintenant accompagné du logiciel Roccat Swarm (mais la Tyon n’est pas compatible avec ce dernier pour le moment).

Comme pour la Roccat Kone XTD déjà testée sur GamerTech, l’outil du constructeur permet de régler sa souris dans les moindres détails. Malgré les nombreuses possibilités proposées, le logiciel se montre relativement intuitif et permet de gérer les paramètres basiques très simplement. Les plus pointilleux pourront eux passer plusieurs heures à tout configurer à leur sauce.

Le premier onglet « Main Control » permet de gérer les paramètres du curseur. Sur cet écran, il est possible de configurer 5 niveaux de DPI différents (de 200 DPI à 8200 DPI par pas de 200) sur lesquels vous pourrez ensuite naviguer à la volée en assignat deux boutons spécifiques sur la souris.

Pilote de la Roccat Tyon

Sur cette même  fenêtre, d’autres options sont également présentes, notamment concernant la vitesse de la molette ou encore la vitesse des déplacements horizontaux via le bouton placé sur le dos de la souris.

Sur le second onglet « Button Assignement », on retrouve une photo de la Roccat Tyon ainsi que deux listes reprenant tous les boutons présents sur la souris. La liste de gauche correspond aux commandes principales alors que celle de droite aux commandes lorsque l’EasyShift est actif. Il est également possible de changer l’orientation de la photo de la souris afin de visualiser les boutons placés sur son côté.

Configuration des boutons

En sélectionnant un bouton, une liste apparaît et permet de sélectionner le type d’action que vous souhaitez lui affecter. La liste est vraiment hyper complète, des fonctions de souris à celles du clavier en passant par la gestion des DPI ou des raccourcis. Bref, il y a vraiment de quoi faire et chacun devrait y trouver son bonheur d’autant plus qu’un éditeur permet de créer ses propres macros en plus de celles déjà préconfigurées.

Liste des actions

Le troisième onglet « Advanced Control » présente de nouvelles options concernant le capteur de la  souris. Il est par exemple possible d’ajuster la sensibilité sur les axes X/Y, le polling rate ou encore de calibrer le bouton analogique X-Celerator.

Onglet advanced control

Un encart permet également d’attribuer des annonces vocales lorsque vous changez de DPI ou de profils par exemple. Une option intéressante puisque aucune LED n’indique directement sur la Tyon le niveau actuel de sensibilité.

L’onglet suivant « Color Control » permet comme son nom l’indique de gérer le rétroéclairage présent sur la Roccat Tyon. Il est possible d’attribuer une couleur spécifique à la molette et à ligne de lumière entourant le périphérique.

Onglet Color Control

Des effets sont également au rendez-vous, permettant par exemple d’alterner le rétroéclairage ou encore de faire évoluer celui-ci automatiquement parmi des couleurs aléatoires. C’est plutôt sympa pour l’œil, même si le passage d’une couleur à l’autre n’est pas aussi doux que sur une Logitech G600 par exemple.

L’onglet « R.A.D » relève plus du gadget qu’autre chose, puisqu’il permet d’obtenir des récompenses fictives en fonction du nombre de fois où vous avez cliqué certains boutons ou encore le nombre de défilement réalisés depuis la molette.

Le dernier onglet « Support » est utilisé pour mettre à jour les drivers ou encore pour contacter l’équipe de Roccat en cas de soucis. Rien de particulier ici.

Onglet support et mise à jour driver

Dernier point concernant l’outil, la gestion des profils. Elle se fait sur la partie basse de l’écran et permet d’enregistrer jusqu’à 5 configurations différentes, que vous pourrez associées à certains jeux ou applications. Enfin, vous l’avez surement remarqué, mais le logiciel est entièrement en anglais.

Performances et précision du capteur

Comme nous l’expliquions un peu plus haut, dans leur grande majorité les boutons de la Roccat Tyon sont parfaitement placés et facilement accessibles. Le seul reproche que l’on pourrait émettre concerne l’aileron peut être un peu trop éloigné par rapport à la molette, mais on s’y fait.

Après de longues parties sur différents jeux, que ce soit BF4, CS:GO ou encore FFXIV pour les MMORPG, on doit vous avouer être tombé sous le charme de cette souris. Les boutons additionnels placés des deux côtés des boutons principaux permettent de disposer d’action essentielles sans forcément relâcher les boutons de déplacements sur les FPS. Il est donc possible de lancer une grenade à la volée ou recharger sans jamais stopper un mouvement, ce qui présente un réel avantage en pratique.

Souris pour BattleField 4

La fonctionnalité EasyShift est également parfaitement adaptée pour les MMO demandant souvent de très nombreux raccourcis. Il devient ainsi possible de libérer pas mal d’espace sur votre clavier et on gagne un temps fou en associant par exemple l’ouverture de l’inventaire ou des compétences sur un bouton de la souris. Dans l’idée, on dispose ainsi d’une petite Razer Naga ne se limitant plus aux MMORPG. Le mode EasyShift est également très pratique dans la vie de tous les jours, permettant de disposer de nombreux raccourcis sous Windows ou sur les applications les plus courantes.

Meilleure souris pour joueurs PC

Le bouton analogique X-Celerator propose une utilisation qui reste relativement spécifique. Seulement compatible avec certains jeux, comme BF4 où il permet effectivement de facilement contrôler un hélicoptère ou un tank, on l’utilisera plus souvent comme un simple « double bouton » sur les autres jeux. Utilisé à la place de la molette pour faire défiler vos armes ou une page web, il s’avère très efficace.

Zoom rétroéclairage

Enfin, du côté des performances du capteur, pas grand-chose à redire concernant le tracking et la précision du curseur durant nos nombreuses parties. Que ce soit directement sur le bureau ou sur un tapis de souris pensé pour les joueurs, la Roccat Tyon répond parfaitement et ne présente à aucun moment de décrochages. Le fait de pouvoir gérer les DPI à la volée est maintenant une chose plutôt commune sur les souris de gaming donc rien de nouveau ici par rapport à la concurrence. Enfin, avec un DPI maximum de 8200, chacun devrait pouvoir trouver la sensibilité qui lui convient (honnêtement on dépasse rarement les 3000 DPI de notre côté).

Présentation vidéo

Conclusion

Il y a bien longtemps que l’on attendait une souris réellement innovante sur un marché présentant plus souvent des évolutions que des révolutions, et il faut avouer que cette Roccat Tyon est clairement une bonne surprise.

Si nous n’avions aucun doute concernant la qualité des périphériques du constructeur Allemand, cette souris s’avère finalement être une arme redoutable aussi bien pour les amateurs de FPS que de MMO. Ses nombreux boutons permettent de disposer d’un nombre très conséquent de raccourcis directement au bout des doigts sans forcément s’emmêler les pinceaux. L’X-Celerator s’avère agréable à l’utilisation même son utilisation première reste assez spécifique pour le moment.

A côté de ça, le design global de la souris est plutôt réussi, offrant un juste milieu entre confort et look soigné grâce à son rétroéclairage efficace. Les performances sont également très correctes, assurées par un capteur 8200 DPI et un logiciel très complet.

Bref, pas grand-chose à reprocher à cette Roccat Tyon, si ce n’est un prix qui reste tout de même assez élevé et un temps d’adaptation qui pourra être un peu plus long que sur certaines souris concurrentes. Au final, on ne peut que la recommander si vous avez le budget (une centaine d’euros) et que vous ne souhaitez pas un produit se limitant à un seul type de jeu comme c’est de plus en plus le cas.

Commander sur Amazon

Test Roccat Tyon Disponible depuis la fin de l’année 2014, la Roccat Tyon est probablement un des produits les plus aboutis de la marque. Sur ce marché très concurrentiel des…
Résultats
Design / Look
Ergonomie
Fonctionnalités
Performances

Excellent

Peut-être la souris la plus performante et polyvalente du marché actuel.

90

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !