Razer Naga 2014

Razer Naga 2014

Commander sur Amazon

Test Razer Naga (2014)

Razer est l’un des premiers constructeurs, si ce n’est le premier, à avoir proposé une souris spécialement destinée aux joueurs de MMO. Lors de la sortie de sa première génération de Naga, en 2009, nombreux étaient sceptiques, comparant le mulot à un clavier de téléphone. Pourtant, les mentalités ont vite évolué et la première Naga s’est rapidement imposée comme l’une des toutes meilleures souris du marché à l’époque.

Depuis, de nombreux constructeurs se sont également lancés dans la course à la souris gaming MMO (on pense notamment à Logitech avec la G600 ou encore la Corsair Vengeance M95), et Razer de son côté à continuer à faire évoluer son produit, s’adaptant à chaque fois un peu plus aux attentes des joueurs. Après la version 2012, c’est la Razer Naga 2014 qui a vu le jour et que nous testons aujourd’hui.

Au total, la Razer Naga propose 19 boutons (dont 18 programmables), oui, vous ne rêvez pas, 19 ! De quoi satisfaire la majorité des joueurs souhaitant pouvoir accéder aux nombreux sorts et compétences de leur RPG favori. Pour autant, avec la concurrence accrue, la Naga 2014 est-elle encore la reine incontestée des souris pour MMO ? Réponse dans notre essai complet.

Razer Naga 2014

Unboxing

Comme à son habitude, Razer propose son nouveau modèle Naga dans une boite reprenant les couleurs principales de la marque. A la différence de l’Ouroboros  testée il y a quelques semaines, pas de cube en plastique transparent ici, mais une boite cartonnée présentant sur sa couverture une photo du produit et quelques-unes de ses principales caractéristiques.

Les autres faces du la boite reviennent un peu plus en détails sur ces nombreuses fonctionnalités, présentant notamment les 12 boutons accessibles via le pouce, une molette revue ou encore le logiciel Razer Synapse 2.0.

La face avant de la boite est en fait une couverture, maintenue à l’aide d’un scratch à la boite. En ouvrant, on découvre alors la souris bien logée sous un moule en plastique et il est ainsi possible de juger directement sa taille et son ergonomie en posant la main dessus en vous rendant dans une boutique physique. Mais pas d’inquiétudes, après notre article, vous devriez tout savoir de la Naga sans même avoir à vous déplacer.

Unboxing Souris Razer Naga

La face intérieure de la couverture décrit le  rôle du pavé de 12 boutons présents sur la gauche de la souris (ou la droite, si vous optez pour la version gaucher du mulot). En ouvrant, outre le produit en lui-même, on retrouve évidemment un guide d’utilisation, un livret de garantie, et les classiques autocollants aux couleurs de la marque. Comme souvent, pour installer le logiciel associé, aucun CD n’est disponible, et il faudra passer par le site Internet de Razer pour le télécharger.

Design et ergonomie

Comme expliqué dans l’introduction, un des premiers points positifs concernant l’ergonomie de la Razer Naga 2014 est le fait qu’elle soit disponible aussi bien en version droitier que gaucher. Un effort qui est rarement effectué par les constructeurs, laissant souvent de côté les joueurs gauchers. On ne peut que tirer notre chapeau à Razer pour ça.

En elle-même, la souris est plutôt large, ce qui est compréhensible vu le nombreux boutons qu’elle propose. Dans l’idée, cette dernière est surtout adaptée à une tenue « Palm Grim », la paume de la main reposant entièrement sur le souris, permettant au pouce d’être idéalement positionné pour cliquer frénétiquement sur les 12 boutons qui lui sont assignés. Côté revêtement, la souris arbore un plastique noir mat légèrement rugueux, assurant une certaine tenue mais on aurait aimé quelque chose d’un peu plus doux.

Razer Naga Palm Grip

La forme de la souris a été légèrement revue par rapport à sa version précédente, un peu moins bombée et plus large, la rapprochant finalement de la Logitech G600. Le côté droit de la souris (sur la version pour droitier) est également complètement revu. Dans la version 2012 de la Naga, on disposait de plusieurs 3 coques différentes permettant d’ajuster la taille de la souris en fonction de la largeur de votre main. Sur cette version 2014, exit les coques, pour un modèle à taille unique mais qui semble être adapté à la majorité des joueurs. L’annulaire se cale parfaitement à côté du clic droit, alors que l’auriculaire repose contre la souris, désormais bien maintenu par un revêtement grip en caoutchouc. Ci-dessous la souris comparée à la G600 de Logitech.

Razer Naga 2014 vs Logitech G600

Vu de haut, la Naga présente deux boutons classiques, séparée par une molette disposant d’un éclairage vert fluo cher à la marque. Cette dernière dispose d’un revêtement en caoutchouc et de nombreux picots permettant un très bon grip une fois le doigt posé dessus. Les crans sont bien marqués et le défilement est silencieux. Mais outre le fait de pouvoir faire défiler vos pages Internet ou votre liste de compétence dans votre MMO préféré, la molette cache également pas moins de 3 boutons. Il sera ainsi possible de programmer un clic droit, clic gauche et clic central sur celle-ci.

Vue haut Razer Naga MMO

Sous la molette, on retrouve deux autres boutons programmables. Comme souvent, ces derniers permettent par défaut de  gérer la sensibilité de votre souris, en augmentant ou diminuer plusieurs choix de DPI qui seront paramétrables depuis le logiciel Razer Synapse 2.0. Evidemment, vous pourrez aussi utiliser ces derniers pour affecter à des actions spécifiques selon vos jeux, même si le placement n’est pas le plus accessible. Enfin, sous la paume de la main, le logo de Razer s’illumine lui aussi.

Molette Razer Naga

De face, la Razer Naga 2014 connait aussi un lifting, avec l’ajout de deux grilles d’aérations lui offrant un look particulièrement agressif et séduisant, à la manière de l’Ouroboros. Entre ces deux grilles métalliques, on retrouve un câble tressé d’un peu plus de deux mètres, avec à son bout un connecteur USB doré. Le tout semble relativement solide et durable, résistant au frottement contre les angles des bureaux.

Il est maintenant temps de s’attarder sur la partie gauche de la  souris, le véritable cœur de cette Razer Naga. Là aussi, plusieurs évolutions ont été apportées par rapport au modèle précédent. Exit donc les boutons en plastique brillant, on passe maintenant sur des tons noirs mats. La disposition reste relativement similaire, avec 4 lignes de 3 boutons, éclairées et numérotés de 1 à 12.

Souris avec 12 boutons au pouce

La forme de ces derniers est complètement revue, et Razer a intelligemment redessiné chaque arrête afin de facilement distinguer chaque bouton durant l’action. Sur la version 2012, tous les boutons possédaient la même forme et la même « sensibilité » au touché, pouvant entrainant parfois des erreurs de clic. Aussi, les boutons 10, 11 et 12, plus difficiles d’accès, sont maintenant très simplement actionnés depuis la première phalange du pouce, évitant une gymnastique pas toujours évidente.

Souris Gaming 18 boutons

Le design n’est pas la seule refonte effectuée au niveau de ces 12 boutons. Ces derniers sont maintenant rattachés à des interrupteurs mécaniques, assurant une meilleure sensibilité lors de la pression, le déclenchement de chaque bouton étant bien marqué et accompagné d’un cliquetis discret.

Enfin, vue de dessous, la Razer Naga est équipée de plusieurs patins en téflon assurant une bonne glisse peu importe la surface utilisée. Deux blocs sont postés à l’avant, et un plus large sur l’arrière. Au centre, la souris intègre un capteur laser 4G.

Capteurs laser 4G et patins de glisse

Fonctionnalités

Avec autant de boutons programmables, il est évident que la Razer Naga 2014 est accompagné par un logiciel permettant de gérer tout ça. Comme avec les autres produits de la marque, c’est le Razer Synapse 2.0 qui s’y colle. Si vous n’avez jamais eu de produit Razer, il faudra se rendre sur le site Internet de la marque afin de le télécharger. Pour les autres ayant déjà installé l’outil, il suffit alors de connecter votre souris pour que le logiciel se mette à jour. Un point négatif cependant, après la mise à jour de l’outil pour le nouveau périphérique, il est nécessaire de redémarrer son ordinateur.

Notez également qu’une connexion Internet est nécessaire pour lancer Synapse 2.0, puisque vos paramètres sont liés à votre compte et enregistrés dans le cloud de Razer. Enfin bon, on imagine que ce n’est pas forcément un problème si votre but est de jouer à des MMO, et au final vous serez bien contents de retrouver tous vos paramètres lorsque vous changerez de machine par exemple.

Une fois votre PC rebooté, vous voilà prêt à configurer la Naga 2014 dans ses moindres détails. Le logiciel présente trois onglets principaux, certains disposants de sous-catégories. Le plus important « SOURIS », permet de régler les touches programmables, les performances de la souris, son éclairage ou encore son calibrage. On vous présente tout ça en détails.

Logiciel Razer Synapse 2.0 pour Naga

Depuis l’onglet « Personnaliser », on retrouve un écran permettant de configurer l’attribution des nombreux boutons de la Naga. Chaque configuration peut-être enregistrée sous un profil différent, et il est possible d’associer un profil à un programme. Une fois l’association réalisée, en pratique, le profil se charge automatiquement quand vous lancez votre programme ou jeu.

Sur la partie droite de l’écran, on retrouve la souris ainsi que qu’une case pour chaque bouton paramétrable. Ces dernières sont numérotées et il est très facile de s’y retrouver. En cliquant sur une case de votre choix, un écran s’ouvre et permet d’attribuer l’action de votre choix. Une liste déroulante permet de filtrer les actions, afin d’afficher par exemple des fonctions liées au clavier, à la souris, à la sensibilité, au lancement d’un programme ou encore au multimédia. Tout ça est très intuitif et il faudra au final seulement quelques minutes pour configurer entièrement les touches de la Razer Naga 2014.

Paramétrage des touches raccourcis

Notez aussi qu’il est possible d’attribuer jusqu’à 8 mappages par profil, soit près de 100 boutons configurable par profil ! Si avez ça, vous n’arrivez pas à gérer toutes vos compétences dans votre MMO, on ne peut plus rien faire pour vous.

Le second onglet, « Performance », permet notamment de gérer la sensibilité de la souris. Il est possible de régler le DPI de 100 à 8200 (sachant que 2000 DPI sont généralement suffisants pour les MMO). Cinq niveaux différents peuvent être configurés, et vous pourrez ensuite passer facilement de l’un à l’autre en pleine partie depuis la souris.

Gestion sensibilité du curseur

En dessous, Synapse 2.0 propose également de régler l’accélération de la souris et son polling rate (à 125Hz, 500Hz ou 1000Hz).

Troisième onglet, « Eclairage ». Comme son nom l’indique, cette partie est utilisée pour paramétrer les différents LEDs de la Naga. La  souris, les boutons situés au niveau du pouce, et le logo peuvent être rétroéclairés. Chaque LED peut être activée ou désactivée, et il est possible de complétement éteindre les lumières quand l’écran est lui-même éteint. A la différence des nouvelles souris RGB de Razer, l’éclairage se limite seulement au vert fluo. Mais notre petit doigt nous dit que la prochaine version devrait intégrer un choix des couleurs.

Gestion éclairage souris MMO

Dernier onglet de la catégorie « SOURIS », le Calibrage. Ici, il est possible de calibrer le capteur de la Naga 2014 en fonction de votre tapis de souris. Des calibrages sont proposés par défaut pour les tapis de la marque, mais il est possible de rajouter le vôtre. Vous pourrez également sélectionner la portée de soulèvement depuis cette fenêtre.

Calibrage de la surface pour souris de jeu

Une fois votre souris paramétrée, vous pouvez vous rendre dans la partie « MACRO » pour enregistrer des actions automatisées. Pas vraiment besoin de s’attarder là-dessus, le fonctionnement est très intuitif.  Vous lancez l’enregistrement, effectuez vos actions, puis coupez l’enregistrement. La macro peut ensuite être assignée à une touche de la souris.

Dans la partie « EXTENSION », il est possible de choisir le raccourci permettant d’ouvrir le « Configurateur MMO ». Cette nouvelle fonctionnalité permet en fait de paramétrer très simplement la Razer Naga directement depuis vos jeux favoris. En activant l’option, une fenêtre s’ouvre dans votre jeu, et il est possible d’attribuer simplement vos compétences sur une grille de 12 cases, qui correspond évidemment aux 12 boutons du pouce. Le configurateur MMO intégré est compatible plusieurs des MMO les plus joués, mais on regrette par exemple l’absence de FFXIV.

Configurateur MMO

Enfin, la dernière partie « STAT » permet d’obtenir des analyses sur votre nombre de clics et les déplacements de votre souris, notamment via des heatmap plutôt bien réalisés.

Voilà pour le tour des fonctionnalités, et comme vous pouvez le voir, il y a clairement de quoi faire ! Entre personnalisation des touches, création de macro, analyse de vos performances ou encore gestion de l’éclairage, le Razer Synapse 2.0 est particulièrement complet et permet de profiter à 100% de votre périphérique.

Performances

La Razer Naga étant une souris pensée et conçue avant tout pour les MMO, ses performances sur d’autres genres de jeux ne sont pas spécialement impressionnantes. De par sa taille et ses nombreux boutons, les joueurs de FPS ne seront probablement pas à l’aise ce mulot au bout des doigts.

De l’autre côté, une fois un MMO lancé, c’est une tout autre histoire ! Quel plaisir de pouvoir attribuer tous les skills de ses nombreux toolbars directement sur sa souris. Plus besoin de maltraiter votre clavier pendant que vous déplacez votre personnage à la souris. Ici, tout est directement accessible depuis une seule et unique main.

Souris MMORPG de Razer

En elle-même, la souris répond plutôt bien aux déplacements, et le capteur optique 4G de Razer présente une bonne précision. Comme expliqué un peu plus haut, la sensibilité peut être ajustée jusqu’à 8200DPI, bien plus que nécessaire pour les MMO.

En pratique, le fait de pouvoir passer d’une grille de commandes à l’autre permet par exemple d’assigner sur la première grille ses skills principaux, et sur la seconde des commandes moins utilisée comme l’accès à votre équipement, votre inventaire ou votre journal de quêtes.

Après de longues heures au côté de la Naga 2014, la fatigue ne se fait pas particulièrement sentir, même si votre pouce bouge logiquement bien plus que sur une souris plus classique. Bref, encore du tout bon.

Présentation vidéo

Conclusion

Alors, après tout ça, que pensez de cette nouvelle Razer Naga 2014, et que vaut-elle réellement par rapport à sa version 2012 ? Pour faire simple, il s’agit clairement d’une très bonne évolution. Les différents changements apportés à l’ergonomie de la souris sont tous bien pensés, le mulot étant confortable et simple à prendre en main en palm grip. La nouvelle molette, cliquable sur 3 axes, est également une nouvelle option très sympathique.

Les modifications apportées au niveau des 12 boutons accessibles via le pouce permettent de mieux sentir les touches enfoncées, et le fait qu’ils soient maintenant mécaniques apporte aussi un certain confort. A côté de ça, le logiciel Razer Synapse 2.0 accompagne parfaitement le périphérique et permet de paramétrer ce dernier dans les moindres détails.

Bref, vous l’aurez compris, la Razer Naga 2014 est une vraie réussite et devrait continuer à s’imposer sur le secteur, au côté de la Logitech G600.

Proposée par défaut aux alentours de 99€, elle est souvent disponible pour moins de 70€ sur des boutiques en ligne et à ce prix-là, il serait vraiment dommage de s’en passer si vous êtes à la recherche d’une souris pour MMO et MMORPG.

Commander sur Amazon

Test Razer Naga (2014) Razer est l’un des premiers constructeurs, si ce n’est le premier, à avoir proposé une souris spécialement destinée aux joueurs de MMO. Lors de la sortie…
Résultats
Design / Look
Ergonomie
Fonctionnalités
Performances

Excellent

Les amateurs de MMO seront ravis par cette nouvelle version de la Naga !

85

Editeur de la plateforme GamerTech. Passionné de jeux-vidéo et d'hardware, je vous accompagne au mieux pour sélectionner vos périphériques et composants ! Retrouvez également mes sélections sur Jeux-Vidéo Magazine.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !