Turtle Beach Stealth 600

Note GamerTech
Les points clés
  • Casque gaming sans-fil
  • Son surround virtuel
  • Mode Superhuman Hearing
  • Ajustement aux lunettes
  • Compatible PC et PS4 ou Xbox One
Où l'acheter ?

Test Turtle Beach Stealth 600

Récemment dévoilé aux côtés du Stealth 700, le nouveau Turtle Beach Stealth 600 se positionne comme l’un des casques gaming sans-fil les plus abordables du marché. Avec un tarif de seulement 99€, il promet une combinaison idéale entre confort, fonctionnalités et performances.

On notera que ce modèle Wireless est proposé en deux versions PS4 ou Xbox One en fonction de votre plateforme de prédilection. La construction des deux casques reste similaire, mais certaines différences interviennent concernant la connexion et le rendu du mode surround.

Turtle Beach Stealth 600

Après une quinzaine de jours aux côté de la version PS4/PC, on fait le point sur son utilisation, ses qualités et des défauts.

Unboxing

Le casque est présenté dans une boite cartonnée reprenant les couleurs emblématiques des consoles de Sony et Microsoft. La version présentée aujourd’hui se destine ainsi à la PS4/PS4 Pro, mais le casque pourra également se connecter vers un PC en un clin d’œil.

La boite présente quelques photos du Stealth 600, ainsi que ses principaux atouts. Le constructeur met évidemment l’accent sur sa connexion sans-fil, mais également sur les différents effets sonores disponibles. A l’intérieur, le casque s’accompagne d’un transmetteur USB, d’un câble USB/Micro-USB et d’un livret de démarrage rapide.

Unboxing du Turtle Beach Stealth 600

On notera que le Stealth 600 dans sa version Xbox One ne s’accompagne pas de dongle USB, puisque le casque est capable de se connecter directement à la console (comme une manette par exemple). Par conséquence, la connexion vers un PC Gaming nécessite l’achat d’un adaptateur supplémentaire.

Design & Ergonomie

Pour réussir à proposer un casque sans-fil efficace et abordable, les constructeurs doivent forcément réaliser quelques concessions et ce nouveau Turtle Beach Stealth 600 n’échappe pas à cette règle. Bénéficiant d’une conception entièrement en plastique, le casque ne semble clairement pas taillé pour encaisser les excès de rage de certains joueurs et présente un niveau de finitions assez basique.

Casque Wireless pour PS4, Xbox et PC

Les coques des oreillettes sonnent creux, les plastiques grincent lorsque l’on maltraite un peu l’ensemble et de nombreuses marques d’assemblage restent visibles sur l’intérieur de l’arceau. Pour la durabilité, il faudra repasser. Evidemment, cette conception en plastique n’apporte pas que des désavantages, et l’on verra que le casque pourra rapidement se faire oublier avec son poids plume de 290 g.

Côté look, Turtle Beach opte pour un design relativement sobre, avec des plastiques sombres agrémentés de quelques touches bleues ou vertes en fonction de la version sélectionnée. Le modèle se montre également relativement compact, notamment face à certains concurrents comme le Razer Thresher Ultimate ou encore le Logitech G533.

Casque gaming PS4 turtle Beach

Place aux détails, en débutant avec l’arceau de ce Stealth 600. Entièrement en plastique, il dispose sur sa face externe d’un logo Turtle Beach, et d’une épaisse mousse avec revêtement en mesh sur sa partie interne. A la différence d’un HyperX Cloud Alpha, on notera qu’il ne s’agit pas d’une mousse à mémoire de forme, mais d’un modèle plutôt dense (voir peut-être trop vu le poids du casque).

L'arceau dispose d'une large mousse

Aux extrémités de l’arceau, on retrouve une tige permettent d’ajuste la hauteur des oreillettes afin d’adapter le casque à la majorité des utilisateurs. Le système, là-encore en plastique, manque clairement de fluidité et présente des crans bien trop marqués. En clair, impossible d’ajuster cette hauteur sans retirer le casque de ses oreilles et utiliser ses deux mains. Alors oui, en pratique le réglage ne se réalise qu’une seule fois, mais le système aurait clairement pu être mieux travaillé.

L'ajustement peu pratique des oreillettes

On arrive ensuite sur les oreillettes, qui auront la possibilité de pivoter à plat pour faciliter le rangement du casque ou le port autour du cou. Concernant les commandes, on retrouve sur la tranche deux molettes permettant d’ajuster séparément le volume général et le volume du chat.

Deux molettes pour le son et le chat vocal

Sur le flanc, deux boutons supplémentaires. Le premier permet d’allumer ou d’éteindre le casque via une pression maintenue, mais également d’activer le mode Superman Hearing d’une simple pression. Le second bouton permet de naviguer entre les différents modes d’écoute (Bass Boost, Bass & Treble Boost, Vocal Boost et Signature Sound). Une pression prolongée active quant à elle le mode Surround virtuel. Chaque commande s’accompagne d’annonces vocales plutôt bien pratiques à l’utilisation.

Fonctionnalité Superhuman Hearing de Turtle Beach

Toujours sur l’oreillette gauche, on retrouve un micro monté sur une perche rigide. Elle pourra être facilement rabattue afin de couper automatiquement la captation du microphone. La solution se montre à la fois pratique et discrète, et l’on reviendra un peu plus bas sur ses performances in-game.

Casque PS4 avec micro pivotant

Sur le partie intérieure, le casque embarque des coussinets amovibles disposant d’un revêtement en tissu maillé. Un choix limitant la sensation de chaleur lors de plus longues sessions de gaming, mais qui cependant moins agréable qu’un revêtement en cuir ou en velours. Dans l’idée, le Stealth 600 se rapproche du Logitech G433 sur ce point.

Petite particularité intéressante, les mousses bénéficient du système Turtle Beach ProSpecs, réduisant la pression exercée sur les branches de vos lunettes. Une idée intéressante, que l’on avait déjà découverte sur l’excellent Turtle Beach Elite Pro. Un bon point pour les joueurs souffrant de problèmes de vue, mais également pour ceux ayant l’habituer de jouer avec des lunettes anti lumière bleue.

Casque sans-fil PS4 Turtle Beach

Une fois sur la tête, le Turtle Beach Stealth 600 offre un confort correct et pourra rapidement se faire oublier. L’ensemble n’est peut-être pas aussi confortable qu’un SteelSeries Arctis 7 ou un HyperX Cloud Revolver, mais dans l’ensemble son faible poids et sa répartition équilibrée des points de pression permettent de profiter d’une expérience agréable.

Confort du Turtle Beach Stealth 600

Connexion sans-fil et fonctionnalités supplémentaires

Comme expliqué un peu plus haut, le casque se connecte uniquement en sans-fil. Cette version PS4 pourra fonctionner sur les consoles actuelles de Sony (PS4 et PS4 Pro), mais également sur PC. Pour se connecter, rien de plus simple. On branche le dongle USB à sa console ou son PC, et l’on allume le Stealth 600. Rien à venir bidouiller dans les options.

On dispose ensuite d’une connexion parfaitement stable, avec une portée d’environ 10 m. A l’utilisation, aucune coupure ou perte de signal n’a été à signaler durant nos différentes sessions de gaming.

Le casque pourra s’accompagner de l’application Turtle Beach Audio Hub. Cette dernière n’apporte cependant rien de bien transcendants, puisque son seul intérêt sera d’ajuster le volume des annonces vocales. On aurait aimé pouvoir ajuster les différents égaliseurs proposés, ou encore paramétrer certaines options du microphone par exemple.

Performances sonores

Le Stealth 600 embarque de larges haut-parleurs de 50 mm, offrant une restitution sonore plaisante et relativement bien maitrisée. Par défaut, l’EQ Signature Sound présente le rendu le plus homogène, avec néanmoins une légère accentuation du côté des basses et des aigus.

Les vrombissent des moteurs ou les déflagrations des différentes explosions ressortent bien et permettent au casque d’apporter une belle immersion pendant le gaming. L’ensemble s’adapte évidemment moins à l’écoute musicale, mais globalement les performances sonores du Stealth 600 restent très correctes.

Performances casque Turtle Beach Stealth 600

Il est également possible d’ajuster le rendu sonore du casque en fonction de ses préférences et de ses jeux. Le mode Bass Boost accentue la domination des basses fréquences, le mode Bass & Treble Boost amplifie les basses et les aigus alors que le mode Vocal Boost viendra se focaliser sur les médiums afin de mettre en avant les parties vocales. A l’utilisation, on préférera néanmoins le rendu proposé par le mode Signature Sound, plus naturel selon nous.

En plus des différents égaliseurs, le casque dispose de la fonctionnalité Superhuman Hearing, que l’on retrouvait déjà sur d’autres périphériques Turtle Beach. Cette option viendra booster certaines fréquences afin de plus facilement repérer des bruits de pas ou un adversaire rechargeant son arme à proximité. Testée sur Fortnite, l’option pourra parfois se montrer utile mais viendra forcément dénaturer l’expérience sonore générale.

Terminons enfin avec l’option surround du Stealth 600. A la différence de son grand frère le Turtle Beach Stealth 700, il ne s’agit pas ici d’une compatibilité Dolby Atmos ou DTS:Headphone X et le rendu se montre souvent brouillon. Pas de quoi véritablement améliorer ses performances sur ses FPS favoris.

Notez que la version Xbox du Stealth 600 pourra de son côté bénéficier d’une compatibilité Windows Sonic afin de profiter en théorie d’un son surround plus complet.

Microphone

Bien qu’il dispose d’une perche rigide et relativement courte, le microphone du nouveau casque sans-fil de Turtle Beach fonctionne très bien. La captation de la voix se montre à la fois claire et suffisamment puissante pour facilement échanger avec les autres joueurs.

Casque sans-fil PS4

Seul point négatif, le micro capte également les bruits autour de vous, et notamment ceux de vos interrupteurs si vous disposez d’un clavier mécanique. Le casque étant principalement pensé pour une utilisation PS4 ou Xbox, cela ne devrait néanmoins pas trop poser de problème.

Autonomie

Le Turtle Beach Stealth 600 est annoncé avec une autonomie de 15 heures. Une valeur correcte, et qui semble même revue à la baisse par le constructeur. Après une quinzaine de jours à ses côtés, l’autonomie semble en effet plus proche des 20 heures que des 15 heures.

Pour limiter l’utilisation de la batterie, le casque dispose en outre d’un système de veille s’activant automatiquement après une quinzaine de minutes d’inactivité. Plutôt pratique. La recharge s’effectue via un câble USB/Micro-USB.

Présentation vidéo

Conclusion

Globalement, ce nouveau Turtle Beach Stealth 600 est une bonne surprise. S’il ne dispose pas d’une qualité de fabrication irréprochable, on apprécie son utilisation intuitive et son fonctionnement sans-fil efficace.

Bénéficiant d’un confort correct, le casque présente un rendu sonore bien adapté au gaming et permet de profiter d’une qualité d’écoute plaisante pendant 15 à 20 heures grâce à son bonne autonomie.

Proposé au tarif de 99€, il pourra se positionner comme une alternative intéressante au Logitech G533 (environ 130€ sur Amazon). Gardez aussi à l’esprit que Sony propose toujours de son côté le PlayStation Gold Wireless, fonctionnant également sans-fil.

Commander

Editeur de la plateforme GamerTech. Je test, je rédige, je prends des photos, je publie, je dors et je recommence. Tout ça pour vous !

1 Comment

  1. IIII-G-T-O-IIII

    Je précise quelques bricoles : Les coussinets sont trop petits.

    Lors de la première session, nickel mais plus on enchaîne les petites sessions de jeu et plus vos oreilles vont vous faire souffrir car écrasé par les coussinets parce que la couture à l’intérieur des coussinets est trop serré comme un élastique. Donc les oreilles rentrent pas correctement.

    J’ai du racheter des coussinets plus large et épais de 3 cm et à mémoire de forme. J’ai pourtant pas des grandes oreilles lol donc je plains ceux dont c’est le cas.

    Autre particularité, le casque fonctionne uniquement en tout audio. Donc la touche de chat sert uniquement à régler le retour de voix… On ne peut donc régler indépendamment le volume du jeu et du tchat.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REJOIGNEZ GAMERTECH SUR YOUTUBE !