Logitech G Pro

Logitech G Pro

Commander en ligne

Test Logitech G Pro / Le clavier eSport du constructeur

Avec son tout nouveau clavier Logitech G Pro, le constructeur entend bien se faire une véritable place dans le milieu de l’eSport, aux côtés des habituels modèles de chez Corsair, SteelSeries ou encore Razer. Second produit à intégrer la gamme Pro, ce clavier mécanique tranche avec les habitudes de Logitech puisqu’il s’agit ici d’un modèle TKL.

En clair, le pavé numérique est ici supprimé afin d’aller clairement à l’essentiel tout en offrant un espace bien important pour les déplacements de sa souris. L’idée est simple : améliorer les performances des joueurs et obtenir de meilleurs résultats en compétition. Evidemment, le format du Logitech G Pro n’est pas son seul atout, puisqu’il intègre les fameux interrupteurs Romer-G, promettant un temps de réponse encore plus court que celui des claviers mécaniques concurrents.

Clavier Logitech G Pro

Sur le papier, le nouveau clavier mécanique de la marque ne manque pas d’arguments pour séduire les joueurs les plus pointilleux. Reste évidemment la question du prix, car avec un tarif de 149€ ce modèle Pro, comme son nom l’indique, n’est probablement pas destiné aux joueurs du dimanche.

Unboxing

Lorsque l’on tombe nez à nez avec boite du Logitech G Pro, on comprend qu’il s’agit d’un modèle particulièrement compact et transportable. Comparée ici aux modèles Razer BlackWidow Chroma V2 et Roccat Sova, la différence saute aux yeux ! Sur le packaging, on retrouve une photo du clavier sur la face avant, ainsi qu’un listing de ses principales spécificités à l’arrière.

Comparatif de tailles des claviers pour joueurs

En déballant tout ça, on se rend rapidement compte que Logitech va là aussi à l’essentiel : le clavier, son câbla amovible, et un minimum de paperasse. Aucune pochette de protection et transport n’est fournie, ce qui reste selon nous plutôt dommage pour un modèle justement pensé pour accompagner un peu partout les joueurs.

Unboxing du clavier Logitech Pro

Design & Ergonomie

Depuis quelques mois, de plus en plus de constructeurs s’orientent vers des modèles se voulant à la fois simples, compacts et efficaces. Si des claviers tels que les Roccat Suora, Razer BlackWidow X Chroma ou SteelSeries Apex M500 se contentent de limiter les fonctionnalités superflues tout en réduisant la taille des structures, le Logitech G Pro va encore plus loin en se séparant de son pavé numérique.

Clavier gaming TKL

Dans un sens, on se rapproche de plus en plus de produits largement appréciés par une certaine catégorie de joueurs et de typists, comme les modèles de chez Ducky ou CoolerMaster par exemple. Avec des dimensions de 360 mm x 150 mm x 34 mm, le Logitech G Pro n’est cependant pas aussi compact que ces derniers. S’il n’est en effet pas bien plus long, il se différencie par une arrête supérieure bien plus large.

Clavier mécanique TenKeyLess

En termes de construction, le Logitech G Pro opte pour une conception entièrement en plastique. L’ensemble apparait cependant bien robuste et devrait pouvoir parfaitement encaisser de nombreux déplacements et quelques excès de rage. Sur la balance, il affiche un poids de 980 g sans son câble, qui comme nous le verrons plus bas est détachable.

Un peu plus dans les détails, on commence avec les touches du clavier. Ici, pas de conception ouverte comme l’on en voit de plus en plus, mais un assemblage classique qui se veut avant tout robuste et durable. Les key-caps disposent d’une légère courbure et épousent parfaitement les doigts lors de la frappe. Elles semblent en outre recouvertes d’un très léger revêtement soft-touch apportant un beau confort au toucher.

Clavier sans pavé numérique

Du côté du layout, le clavier ne dispose évidemment pas de touches supplémentaires mais l’on retrouve cependant deux boutons additionnels positionnés sur la bordure haute du G Pro. Le premier permettra d’activer le Game Mode, alors que le second pourra être utilisé pour couper le rétroéclairage. Dans l’idée, Logitech aurait clairement pu pousser un peu plus son souhait d’un clavier compact en affectant ces commandes aux touches F7 et F8 par exemple.

Clavier compact pour les compétitions de gaming

C’est d’ailleurs le choix effectué par la marque concernant les différents contrôles multimédias. Depuis les touches F9 à F12 on pourra ainsi basculer d’une piste à l’autre et gérer sa lecture, alors que les touches Print Screen, Scroll Lock et Pause pourront de leur côté être utilisées pour ajuster le volume sonore.

Zoom raccourcis volume sur clavier

Comme expliqué un peu plus haut, le clavier dispose d’un câble amovible. Un réel avantage lorsqu’il s’agit de déplacer son clavier d’une compétition à l’autre. Il s’agit d’un câble tressé, assez fin et souple, offrant une longueur de 1.8 m. Seule petite ombre au tableau, la présence d’un connecteur propriétaire, rappelant d’ailleurs celui de la souris Logitech G900 Chaos Spectrum.

Clavier gaming avec un câble amovible

Place enfin à l’arrière du clavier, on l’on retrouvera cinq patins en caoutchouc permettant de parfaitement le stabiliser sur son bureau. Le Logitech G Pro propose également des pieds rétractables pouvant offrir deux hauteurs différentes, afin d’incliner le clavier à 4° ou 8° selon les préférences de chacun. Notez d’ailleurs que les pieds disposent aussi d’un petit empiècement en caoutchouc afin de maintenir une bonne stabilité.

Zoom sur les pieds du clavier

Dernier point, le rétroéclairage. Comme la plupart des produits orientés gaming, le Pro n’échappe évidemment pas à la mode du RGB. Entièrement personnalisable, chacun pourra affecter les couleurs de son choix aux différentes touches du clavier, ou opter pour des effets déjà prédéfinis. Notez cependant qu’en optant pour une structure recouvrant la partie basse des touches, l’éclairage n’est pas aussi diffus que sur certains modèles concurrents.

Rétroéclairage clavier Logitech Pro G

Fonctionnalités et logiciel Logitech Gaming

Le clavier Logitech G Pro est compatible avec l’outil LGS, ou Logitech Gaming Software. Disponible gratuitement depuis le site du constructeur, il permettra d’ajuster les commandes de certaines touches, de créer différents profils ou encore de jouer avec les options du rétroéclairage.

Sur la première fenêtre, il sera possible d’attribuer des actions spécifiques, voir des macros, aux touches F1 à F12. Logitech propose une liste de commandes particulièrement complète et chacun devrait pouvoir y trouver son bonheur. Rien de particulier à signaler ici, même si l’on aurait aimé pouvoir modifier le mapping de toutes les touches du clavier plutôt que seulement ces 12.

Logitech Gaming Software

Du côté du rétroéclairage, Logitech a bien fait évoluer son outil et propose aujourd’hui de nombreux effets. De la vague de couleur aux effets multicolores en passant par des effets simulant un écran à la Matrix ou encore une explosion, les choix sont vastes et variés. Pour chaque effet, il est également possible de choisir sa vitesse et la direction.

Exemple effet rétroéclairage sur clavier logitech

En plus des effets proposés par défaut par le constructeur, il est également possible de gérer de façon individuelle l’éclairage de chaque touche, mais surtout de créer ses propres effets. Logitech est l’un des premiers à proposer cette petite innovation, et il y a clairement de quoi bien s’amuser. On pourra aussi directement importer d’autres profils d’éclairage.

Pour les joueurs se déplaçant souvent en compétition, il est également possible d’enregistrer un éclairage personnalisé sur la mémoire interne du clavier. Etant donné qu’il est souvent interdit d’installer un logiciel sur les ordinateurs mis à disposition, cela permet de profiter d’un autre éclairage que l’arc-en-ciel proposé par défaut.

Clavier avec rétroéclairage personnalisable

Dernier point concernant l’outil de Logitech, une fenêtre permettant de gérer le mode Gaming. Pour rappel, en activant celui-ci il devient possible de verrouiller certaines touches afin d’éviter un mauvais Alt+Tab en pleine partie par exemple. Via cet écran, il est possible de sélectionner chaque touche à verrouiller en fonction de ses différents profils.

Performances

Place maintenant aux performances et à la qualité de frappe proposée par ce clavier Logitech G Pro. A l’image du Logitech G810 Orion Spectrum, on retrouve les interrupteurs mécaniques maison de la marque, les Romer-G. A l’utilisation, ces derniers proposent une frappe se rapprochant de celle des Cherry MX Red, même si spécificités ne sont évidemment pas identiques.

Avec une durabilité de 70 millions de frappes, une distance d’actionnement de 1.5 mm et une force d’actionnement de 45 g, les switches offrent un excellent compromis entre précision et réactivité tout en se montrant plus silencieux que des interrupteurs MX Red à l’utilisation. Dans l’idée, on pourrait également les rapprocher des récents interrupteurs Razer Yellow découverts sur le BlackWidow Chroma V2 de chez Razer.

Sur le papier, Logitech annonce également une réactivité supérieure à la plupart de ses concurrents, même s’il faut avouer qu’en pratique 99% des joueurs ne seront pas forcément capable de vraiment ressentir cette différence.

Quel clavier TKL choisir ?

Testé sur différents jeux, les résultats de ce Logitech G Pro restent néanmoins plus que concluants. Les frappes s’enchainent avec une parfaite précision et la réactivité est clairement au rendez-vous. Sur les FPS, la taille du clavier permet de plus facilement positionner ce dernier en fonction de ses habitudes de jeu tout en libérant un plus grand espace pour le déplacement de sa souris. De nombreux joueurs préfèrent en effet apporter un certain angle au clavier plutôt que de le garder en face de soi, et dans cette configuration les modèles TKL se montrent bien plus pratiques.

Performances des interrupteurs mécaniques Romer-G

On gardera néanmoins à l’esprit qu’avec un tel format, le clavier ne s’adapte forcément pas à tous les joueurs ni tous les jeux. On pense notamment aux amateurs de MMORPG tels que Final Fantasy XIV on l’on pourra rapidement se retrouver à court de raccourcis.

Conclusion

Si vous êtes à la recherche d’un clavier taillé pour la compétition, le Logitech G Pro est clairement l’un des modèles à mettre sur votre liste. A la fois compact, robuste et réactif, il offre d’excellentes performances et un très bon confort à l’utilisation si vous avez l’habitude des modèles compacts.

Du côté des fonctionnalités, le fait de pouvoir modifier de façon poussée le rétroéclairage ou les touches à désactiver lors des sessions de gaming devrait également apporter un avantage supplémentaire pour les amateurs de personnalisation.

Evidemment, le choix d’un tel clavier implique par la suite certaines restrictions. L’absence d’un pavé numérique ou de touches dédiées au multimédia pourra probablement freiner les joueurs à la recherche d’un modèle plus complet et polyvalent. Dans ce cas-là, on s’orientera plus naturellement vers des modèles plus classiques, comme le G810 pour rester chez Logitech ou le Corsair K70 RapidFire par exemple.

Reste enfin la question du prix, car avec un tarif de 149€ ce Logitech G Pro n’est clairement pas donné pour un modèle TKL. A titre de comparaison, Corsair proposera très prochainement un modèle relativement similaire, le K63, qui sera lui proposé aux alentours des 89€. De quoi y réfléchir à deux fois avant de sortir la carte bleue.

Commander en ligne

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *