Cooler Master MasterKeys Pro M

Cooler Master MasterKeys Pro M

Test Cooler Master MasterKeys Pro M RGB

Cooler Master n’en est plus à son coup d’essai en matière de claviers pour joueurs, et le constructeur propose depuis plusieurs années des modèles mécaniques déclinés en plusieurs tailles. C’est aujourd’hui sur le haut de gamme de la marque que l’on porte notre attention, avec le nouveau Cooler Master MasterKeys Pro M RGB.

Positionné entre un modèle complet et un modèle TKL, il se démarque de la concurrence par son layout assez inhabituel. Ici, ce n’est en effet pas le pavé numérique qui disparait, mais plutôt la colonne des flèches directionnelles.

Cooler Master MasterKeys Pro M version RGB

Une configuration qui demandera un certain temps d’adaptation, mais qui permettra d’obtenir un compromis intéressant entre compacité et praticité. Pour le reste, le clavier intègre des interrupteurs Cherry MX RED, un rétroéclairage complet et personnalisable ou encore un câble amovible.

Il est proposé aux alentours des 149€, le positionnant en concurrence directe de modèles tels que le Logitech G Pro ou encore le Corsair K65 RGB. Un tarif qui restera relativement conséquent, notamment face à des modèles complets comme le Roccat Suora ou le SteelSeries Apex M500.

Unboxing

Le MasterKeys Pro M est proposé dans une boite cartonnée classique, présentant les principales fonctionnalités du clavier sur ses différentes façades. On y découvre notamment l’intégration de switches Cherry MX RED et la présence d’un rétroéclairage entièrement personnalisable.

Unboxing du clavier Cooler Master MasterKeys Pro M RGB

A l’intérieur de la boite, le clavier est accompagné d’un câble USB amovible (environ 1.5m) et d’une pince permettant de facilement retirer les keycaps du clavier. Un petit manuel d’utilisation vient compléter l’ensemble.

Design & Ergonomie

De plus en plus de joueurs s’orientent vers des claviers présentant une configuration compacte, et c’est généralement via les modèles TKL (Ten Key Less) qu’ils trouvent leur bonheur. Avec cette version M de sa gamme MasterKeys Pro, Cooler Master espère néanmoins changer la donne en proposant une configuration que l’on pourrait qualifier d’hybride.

A mi-chemin entre un clavier complet et un modèle TKL (sans pavé numérique), ce nouveau MasterKeys Pro fait l’impasse sur toutes les touches habituellement présentes entre la touche Entrée et le pavé numérique. Un choix assez surprenant, mais qui comme nous le verrons dans la suite de l’article se montre finalement assez intéressant !

Clavier mécanique avec touches RGB

La construction du clavier reprend les lignes des précédents modèles de la marque, et la sobriété est clairement de rigueur sur cette version M. Pensé pour être emporté un peu partout, le clavier ne fait pas dans le tape à l’œil et s’intègre en toute discrétion au sein d’un setup gaming/bureautique. A côté d’un G.Skill Ripjaws KM780, il y a clairement un grand écart.

Du côté des dimensions, le modèle affiche une longueur de 377 mm, pour 141 mm de largeur et 38 mm de hauteur. L’ensemble se veut donc assez compact, mais présente néanmoins des bordures plus larges qu’un HyperX Alloy FPS par exemple. A titre de comparaison, la version L du MasterKeys Pro présente une longueur de 439 mm, alors que la version S est la plus courte avec seulement 359 mm. Le tout pèse tout juste 1 kg, sans comptez le câble.

Clavier mécanique TKL de Cooler Master

A première vue, l’ensemble apparait bien robuste, malgré une coque externe entièrement en plastique. Le châssis est renforcé par une plaque métallique, et même si visuellement l’ensemble n’apparait pas aussi premium qu’un modèle de chez Corsair, le petit clavier mécanique de Cooler Master devrait pouvoir encaisser quelques Rage Quit sans le moindre souci.

Place maintenant aux détails de cette configuration si particulière. Malgré le nombre réduit de touches, le clavier intègre toutes les commandes habituelles, et même plus, modèle gaming oblige. Tout d’abord du côté des touches F1 à F12, où l’on pourra configurer certaines options du MasterKeys Pro M en combinaison avec la touche FN.

Clavier MasterKeys Pro M

Depuis les touches F1 à F4, c’est sur le rétroéclairage RGB que l’on pourra un peu jouer. Sans passer par le moindre logiciel, il est ainsi possible d’ajuster la couleur des illuminations, mais également de passer d’un effet à l’autre. On y reviendra un peu plus bas.

Les touches F5 à F8 permettent de leur côté d’ajuster la répétition des frappes. De X1 à X8, on pourra ainsi faire varier la vitesse d’exécution des actions lorsque l’on maintient une touche enfoncée. Selon le multiplicateur sélectionné, la touche Effacer pourra ainsi supprimer une ligne entière de manière très rapide.

Enfin, les touches F9 à F12 permettent de verrouiller certaines commandes (comme le Gaming Mode chez Razer par exemple), de sauvegarder son effet de rétroéclairage ou encore d’enregistrer des macros à la volée. Il est également possible de gérer manuellement jusqu’à 4 profils différents, et de basculer de l’un à l’autre via les touches FN + 1/2/3 ou 4.

Les touches F1 à F12 permettent d'effectuer des actions secondaires

On arrive ensuite sur le pavé numérique du Cooler Master MasterKeys Pro M RGB. Ici, la plupart des touches sont dédoublées de façon à retrouver toutes les actions manquantes. En désactivant le Verrouillage Numérique, on accède ainsi aux flèches directionnelles, mais également aux commandes classiques Impr. Ecran, Arrêt Defil, Page Haut… Tout cela demande évidement un petit temps d’adaptation, mais se prend en main relativement rapidement.

Le clavier n'intègre pas directement de flèches directionnelles

Dans cette configuration, les touches 4 à 9 permettent également de gérer ses multimédias. Il reste donc possible de passer d’une piste à l’autre ou encore d’ajuster le volume sonore malgré le nombre limité de touches. Tout ceci est plutôt bien pensé, et l’on accède facilement aux commandes depuis la main droite.

Sous ses touches, le clavier de Cooler Master dispose d’un plaque blanche permettant d’offrir une meilleure diffusion de son rétroéclairage RGB. Le clavier est également livré avec un pince permettant de facilement retirer les keycaps du MasterKeys Pro M. Il sera ainsi possible facilement remplacer ces dernières, ou d’installer des o-rings afin de réduire les nuisances sonores.

Une pince permet de retirer les keycaps du clavier en quelques secondes

Du côté de la connectique, le clavier de Cooler Master ne propose pas le moindre port supplémentaire. Pour le prix, la présence d’un port USB pass-through aurait clairement été bien vu, tout comme la possibilité de venir connecter son casque gaming ou ses écouteurs. Dommage !

Le clavier de Cooler Master est particulièrement compact

Le clavier a cependant l’avantage de disposer d’un câble amovible, facilitant grandement son transport. Le modèle se connecte ensuite via un connecteur USB classique, et l’on apprécie l’intégration de petites rigoles permettent de verrouiller le câble vers le haut, la droite ou la gauche du clavier.

Clavier gamer avec câble USB amovible

A l’arrière, on retrouve également 4 patins en caoutchouc apportant une bonne stabilité à l’ensemble. Deux pieds peuvent être relevés afin d’ajuster la hauteur en fonction des préférences de chaque utilisateur. Notez au passage que ces pieds sont également équipés de patins en caoutchouc, à la différence du Corsair K55 RGB présenté il y a peu.

La hauteur du clavier est ajustable via deux pieds rétractables

Fonctionnalités supplémentaires et Logiciel Cooler Master

Si de nombreuses fonctionnalités du clavier peuvent être configurées sans passer par le moindre logiciel, il reste possible de télécharger un outil complémentaire depuis le site du constructeur. Sur ce point, Cooler Master reste clairement à la traine face à la concurrence et il faut bien avouer que le software montre rapidement ses limites, quand celui-ci veut bien fonctionner correctement !

Le logiciel est uniquement composé de deux onglets : LED et Bibliothèque. Le premier permettra de configurer un peu plus en détails le rétroéclairage RGB des interrupteurs, en choisissant les effets et les couleurs associés à chacun des 4 profils.

Le logiciel de Cooler Master mérite un peu de travail

On retrouve les effets habituels des modèles RGB, avec le choix entre un éclairage statique, une vague de couleur, une variation automatique de la couleur, un éclairage dynamique en fonction des touches actionnées et bien d’autres. Il est également possible de configurer l’éclairage des touches de façon individuelle.

Le second onglet Bibliothèque pourra être utilisé pour importer des profils d’autres utilisateurs. Clairement, on aurait plutôt aimé pouvoir modifier la configuration de chaque touche, comme le proposent la plupart des constructeurs. Ici, impossible de reconfigurer le mapping du clavier, ni même de venir créer une bibliothèque de macros. Pour un modèle orienté gaming, c’est clairement un bémol selon nous.

Le clavier dispose d'un logiciel pour paramétrer le rétroéclairage RGB

Autre point noir, une fois le logiciel lancé le comportement du clavier est parfois plus hasardeux. Les touches alternatives associées au pavé numérique ne semblent plus répondre correctement aux actions affichées, alors que le taux de répétition semble être bloqué en vitesse 8X.

Après avoir contacté CoolerMaster concernant le problème, il semblerait que celui soit néanmoins isolé. Difficile de réellement vérifier, mais en cherchant un peu sur la toile, aucun utilisateur ne semble avoir remonté ces bugs.

Performances et qualité de frappe

Comme sur la plupart de ses modèles mécaniques, Cooler Master intègre des interrupteurs de chez Cherry MX sur sa gamme MasterKeys Pro. Le modèle du jour dispose de switches Cherry MX Red, mais il est également possible d’opter pour des versions Blue, Brown ou encore Silver. Chacun devrait donc pouvoir trouver son bonheur.

Pour rappel, les modèles Red proposent une frappe linéaire, avec force d’activation à 45 cN et point d’activation à 2 mm. Côté durabilité, le constructeur annonce une endurance de 50 millions de frappe, de quoi supporter de très nombreuses heures de gaming.

Interrupteurs mécaniques Cherry MX Red

Testé sur plusieurs titres, la qualité de frappe des interrupteurs Cherry MX reste évidemment au rendez-vous et c’est un vrai plaisir de jouer aux côtés du MasterKeys Pro M RGB. Sur les FPS, les actions s’enchainent avec rapidité et efficacité, et l’activation linéaire des touches apportent un bon confort d’utilisation.

On notera également que les nuisances sonores se montrent bien contenues pour un modèle mécanique. Si le Pro M est évidemment plus bruyant qu’un clavier à membrane, le châssis absorbe de manière efficace le claquement des touches et ne présente pas le moindre signe de résonance. Un bon point pour les utilisateurs à la recherche d’un clavier mécanique relativement discret.

Conclusion

De par sa configuration originale, le Cooler Master MasterKeys Pro M RGB ne sera pas à mettre en toutes les mains. En combinant astucieusement pavé numérique et commandes secondaires, le clavier devrait parfaitement répondre aux attentes des joueurs à la recherche d’un modèle compact mais gardant son pavé numérique.

Dans l’idée, il se présente comme une excellente alternative aux modèles TKL et devrait pouvoir trouver son public. Du côté des performances, rien à redire avec des interrupteurs Cherry MX toujours aussi convaincants. Le clavier peine néanmoins du côté des fonctionnalités, avec un logiciel qui manque cruellement de profondeur !

Reste évidemment la question du prix, car à 149€, ce modèle hybride de Cooler Master n’est clairement pas le plus abordable des claviers mécaniques. C’est notamment le cas face aux nombreux concurrents proposés aux alentours des 100€, comme le SteelSeries Apex M500, le Roccat Suora ou encore le Logitech G413. Pour faire descendre l’addition, il reste néanmoins possible de s’orienter vers un modèle à l’éclairage blanc, disponible pour environ 110€.

Ajoutez une Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *